Mediterranean Gardening France

FAQ

October / octobre 2021
Visite de la Pépinière Quissac, Souvignargues

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

We were welcomed by Miriam Quissac, who sadly had sprained her foot recently, and was unable to show us around the orchards.  She introduced the nursery, established in 1998 and taken over by Miriam and her husband Fabien some 15 years ago.  As Fabien had previously worked at Filippi’s nursery, they initially concentrated on dry garden plants before cultivating edibles, including citruses, apples, pears, cherries, plums, figs and pomegranates, of which they now have many hundred different species.  They develop inter specific hybrids by grafting and are particularly interested in unusual and unknown varieties.  They have some 200 varieties of citruses; the hardy ones are grown outside in the ground while the other half are grown in pots in their hothouses.  The nursery also grows many other Mediterranean plants and is run using a strictly ecological approach.

Nous sommes accueillis par Miriam Quissac, qui s’est malheureusement fait une entorse au pied récemment, et ne peut pas nous faire visiter les vergers. Elle nous présente la pépinière, créée en 1998 et reprise par Miriam et son mari Fabien il y a une quinzaine d’années. Comme Fabien avait déjà travaillé chez Olivier Filippi, ils se sont d’abord concentrés sur les plantes de climat sec du jardin avant de cultiver des fruitiers, notamment des agrumes, des pommes, des poires, des cerises, des prunes, des figues et des grenades, dont ils ont maintenant plusieurs centaines d’espèces différentes. Ils développent des hybrides inters spécifiques par greffage, et s’intéressent particulièrement aux variétés inhabituelles et rares. Ils ont quelque 200 variétés d’agrumes ; les plus rustiques sont cultivées à l’extérieur en pleine terre tandis que l’autre moitié est cultivée en pots dans leurs serres. La pépinière cultive également de nombreuses autres plantes méditerranéennes et est gérée dans une démarche strictement écologique.

Pomegranates / Grenades (Punica Granatum)

Miriam had installed a long table on which we found a collection of different pomegranates; beside each of them she had written its name and origin on the paper tablecloth.

Miriam a installé une longue table sur laquelle nous trouvons une collection de grenades différentes; à côté de chacune d’elles, elle a écrit son nom et son origine sur la nappe en papier.

Once we were installed on chairs around the table she was joined by Faisal, a friend whose passion is pomegranates and who had brought along several fruit originating from Afghanistan, where the fruit is extensively grown and much loved.  He showed us how Afghanis prepare the fruit by first cutting off the top, then cutting segments from top to bottom, through the shell and the pith, in order to peel these away and reveal the edible part.

Une fois installés sur des chaises autour de la table, elle est rejointe par Fayçal un ami passionné par les grenades et qui a apporté plusieurs fruits originaires d’Afghanistan, où le fruit est très cultivé et très apprécié. Il nous montre comment les Afghans préparent le fruit en coupant d’abord le haut, puis en coupant des segments de haut en bas, à travers la coque et la moelle, afin de révéler la partie comestible.

How to open a pomegranate / La façon dont on ouvre les grenades
The edible part / La partie comestible

Miriam and Faisal explained to us that pomegranates naturally grow as shrubs, which produce young shoots every year, however it is possible to prune them into trees by removing the shoots.  They must be planted in a sunny spot and are hardy, all varieties tolerating up to -12°C, others -15°C, and some down to -18°C!  They have been cultivated for millennia in the Near East, Central Asia and the Caucasus, and grow as far north as Russia.

Miriam et Fayçal nous expliquent que les grenades poussent naturellement sous forme d’arbustes, qui produisent chaque année de jeunes pousses ; cependant il est possible de les tailler en arbre en supprimant les pousses. Ils doivent être plantés dans un endroit ensoleillé et sont rustiques, toutes les variétés tolérant jusqu’à -12°C, d’autres -15°C, et certaines jusqu’à -18°C ! Ils sont cultivés depuis des millénaires au Proche-Orient, en Asie centrale et dans le Caucase, et poussent encore plus au Nord, en Russie.

This year, as we had a bad frost after early April heat, a number of the shrubs died right down. However, the roots survived and produced new shoots which grew to the same height as the previous ones which had died.  It is best to plant after the last frosts in May unless one is sure the variety is hardy, in which case they can be planted in the autumn.  

Cette année, comme nous avons eu une forte gelée après la chaleur début avril, un certain nombre d’arbustes sont morts tout de suite ; les racines ont cependant survécu et ont produit de nouvelles pousses qui sont arrivés à la même hauteur que les précédentes. Il est préférable de planter après les dernières gelées de mai à moins d’être sûr que la variété soit rustique, auquel cas ils peuvent être plantés à l’automne.

Pomegranates are very drought resistant when well established, with deep roots.  However, frequent watering is essential for young shrubs: every 2-3 days from April to September, except during the flowering period in June.  Lack of water will lead to the fruit bursting after a long dry summer.  Pomegranates are auto-fertile, and flower in June; varieties with double flowers are ornamental and sterile.  Flowers grow on one or two-year-old wood.  Sunlight is essential for the production of fruit, if they are in the shade the fruit will rot. Rot will also set in if the shrubs are watered during the flowering period. They should start producing fruit 2-4 years after planting.  The fruit are ripe when the husk begins to shrink, producing vertical ridges.  Generally speaking, parasites are not a problem when growing pomegranates, although some varieties can be susceptible.

Les grenades sont très résistantes à la sécheresse lorsqu’elles sont bien établies, avec des racines profondes. Cependant, un arrosage fréquent est indispensable pour les jeunes arbustes : tous les 2-3 jours d’avril à septembre, sauf pendant la période de floraison en juin. Le manque d’arrosage entraînera l’éclatement des fruits après un été long et sec. Les grenades sont autofertiles et fleurissent en juin ; les fleurs doubles sont ornementales et stériles. Les fleurs poussent sur du bois de 1 ou 2 ans. La lumière du soleil est indispensable pour produire des fruits, s’ils sont à l’ombre, les fruits pourriront ; la pourriture s’installera également si les arbustes sont arrosés pendant la période de floraison. Ils devraient commencer à produire des fruits 2 à 4 ans après la plantation. Les fruits sont mûrs lorsque l’enveloppe commence à se rider, produisant des bosselures, donnant un fruit de plus en plus carré. De manière générale, les parasites ne sont pas un problème lors de la culture des grenades, bien que certaines variétés puissent être sensibles.

Pomegranates are used in many different ways: the flowers are used for herbal teas and skin creams, the husk has long been used in traditional medicine and is increasingly used in modern medicine, while the arils are eaten fresh, pressed for juice and turned into wine, and also produce oil.

Les grenades sont utilisées de nombreuses manières différentes : les fleurs sont utilisées pour les tisanes et les crèmes pour la peau, l’enveloppe a longtemps été utilisée en médecine traditionnelle et est de plus en plus utilisée dans la médecine moderne, et les arilles  sont consommées fraîches, pressées pour en faire du jus et transformées en vin, et produisent également de l’huile.

Miriam and Faisal then gave us a tasting session of the different varieties displayed on the table, allowing us to savor the arils and finally the pressed juice.  The latter can be somewhat astringent but very refreshing and very rich in vitamin C.

Miriam et Fayçal nous proposent ensuite une dégustation des différentes variétés présentées sur la table, nous permettant de savourer les arilles et pour finir le jus pressé. Ce dernier peut être quelque peu astringent mais très rafraîchissant et très riche en vitamine C.

Chantal thanked both Miriam and Faisal on our behalf for this very enlightening talk and demonstration which we all very much enjoyed!

Chantal remercie à la fois Miriam et Fayçal en notre nom pour cette conférence et démonstration, toutes les deux très enrichissantes que nous avons tous beaucoup appréciées!


Text and photos : Nanouk Pelen