- Visits to gardens in the Drôme / Visites aux Jardins du DrômeOctober / octobre 2022 - Mediterranean Gardening France

Mediterranean Gardening France

What's New? / Quoi de neuf ?

FAQ
Join / Adhérer
Contact Us / Nous contacter

Visits to gardens in the Drôme / Visites aux Jardins du Drôme
October / octobre 2022

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

The MGF group met in Erik Borja’s Zen garden in the Drôme, the first visit of our two-day trip, organized by Hedwige Lauwaert and Nanouk Pelen. 

Le groupe MGF s’est réuni au “Jardin Zen” d’Erik Borja dans la Drôme, première visite de notre voyage de deux jours, organisé par Hedwige Lauwaert et Nanouk Pelen.

Upon arrival, the weather was overcast. After months of sunshine and drought, the forecast announced thunder and heavy rain in the area. Luckily, even though we had some drops of rain during the visit, the weather didn’t worsen till later that evening. 

A l’arrivée, le temps était couvert. Après des mois d’ensoleillement et de sécheresse, les prévisions annonçaient du tonnerre et de fortes pluies dans la région. Heureusement, même si nous avons eu quelques gouttes de pluie pendant la visite, le temps ne s’est détérioré que plus tard dans la soirée.

Mr Borja, a sculptor, was born in Algeria in 1941. Early on in his life he developed a passion for Japanese culture. In 1977 he went on a garden study trip to Japan. One of the highlights of his visit were the gardens of the monasteries in Kyoto, which inspired him so much that he decided to develop a Japanese-inspired garden on a plot of undeveloped land, next to his father’s vineyard in the Drôme. For several years this garden has been open to visitors and recognised as a ‘Jardin Remarquable’. 

M. Borja, artiste plasticien, est né en Algérie en 1941. Il se passionne très tôt pour la culture japonaise. En 1977, il part en voyage d’études sur les jardins au Japon. L’un des moments forts de sa visite fut les jardins des monastères de Kyoto qui l’inspirèrent tellement qu’il décida d’aménager un jardin d’inspiration japonaise sur une parcelle non bâtie, à côté du vignoble de son père dans la Drôme. Depuis plusieurs années ce jardin de 3ha est ouvert à la visite et labellisé « Jardin Remarquable ».

At the garden entrance, Mr Borja’s house and a small private adjoining ‘meditation garden’ were situated on the left, facing towards the east.  We learned later that this east exposition of the house is important in Japanese gardening culture. 

À l’entrée du jardin, la maison de M. Borja et un petit « jardin de méditation » privé attenant étaient situés à gauche, côté est. Nous avons appris plus tard que cette exposition est de la maison a son importance dans la culture japonaise qui touche les jardins.

The meditation garden by Erik Borja’s house

Very quickly, we realized that this garden was to be enjoyed in a different way from our usual visits: no more close observation of plant types, design features and architecture but a search for beauty instead. It took some time for the brain to adjust to that perspective. Using the camera as an aid helped to frame the picture in front of one’s eyes. What was interesting was that it didn’t matter in which direction the camera moved, even a small adjustment to the angle, the picture remained beautiful. This was a remarkable discovery. 

Très vite, nous nous sommes rendu compte que ce jardin devait être apprécié d’une manière différente de nos visites habituelles : plus d’observation précise des types de plantes, des caractéristiques de conception et d’architecture, mais plutôt une recherche de la beauté. Il a fallu un certain temps au cerveau pour s’adapter à cela. L’utilisation de l’appareil photo comme aide a permis de cadrer l’image devant les yeux. Ce qui était intéressant, c’est que peu importait dans quelle direction la caméra se déplaçait, l’image était magnifique. Ce fut une découverte remarquable.

The scenery kept changing. The path took us past the étang des nymphéas, the meditation garden (Kare-San-Sui),the tea house,a beautiful pavilion, the valley of the dragon (yes, the outlines do resemble a dragon), the étang des lotus. A little further, close to the edge of the property was the River Kherbasse, relatively empty due to this years’ dry weather conditions.  A bambouseraie had been planted along the edge. 

Le décor n’arrêtait pas de changer. Le chemin nous faisait passer par l’étang des nymphéas, le jardin de méditation (Kare-San-Sui), la maison du thé, un beau pavillon, la vallée du dragon (oui, les contours ressemblent à un dragon), l’étang des lotus. Un peu plus loin, au bout de la propriété se trouve la rivière Kherbasse, relativement vide en raison des conditions climatiques sèches de cette année. Une bambouseraie a été plantée en bordure.

L’étang des nymphéas
Le jardin de méditation (Kare-San-Sui)

It started to rain a little and it was time to enjoy our picnic before the scheduled talk. After lunch the rain stopped, just as Mr Erik Borja arrived. 

Il commençait à pleuvoir un peu et il était temps de profiter de notre pique-nique avant la conférence prévue. Après le déjeuner, la pluie a cessé, juste au moment où M. Erik Borja est arrivé.

M. Borja, assis, au centre

He commenced with a brief history of Japanese gardens, highly influenced by Chinese and Korean gardening culture throughout the centuries. Chinese garden designs promoting extravagant beauty gradually made their way to Japan between the 6th and 12th centuries. At a later stage, garden design and representations also became influenced by Buddhism, as an example, the Zen dry stone garden, intended for meditation. Sometimes the garden represents a particular type of landscape: gravel raked in waves is used to represent water, bushes and trees may represent hills and mountains.

Il nous a d’abord présenté une brève histoire du jardin japonais qui est fortement influencé par la culture du jardinage chinois et coréen à travers les siècles. Les conceptions de jardins chinois prônant une beauté extravagante ont progressivement fait leur chemin vers le Japon entre le 6e et le 12e siècle. À un stade ultérieur, les conceptions et les représentations de jardins ont également été influencées par le bouddhisme, des exemples sont le jardin zen en pierre sèche utilisé à des fins méditatives. À travers ces influences, le jardin représente souvent un certain paysage : le gravier ratissé en vagues est utilisé pour représenter l’eau, les buissons et les arbres peuvent représenter les collines et les montagnes.

Erik closed the talk by sharing some experiences of garden projects elsewhere in France such as Corsica and the Cevennes. This was a highly interesting talk and visit. We all left impressed with what we had seen and heard. 

Erik a clôturé son exposé en partageant avec nous quelques expériences sur ses projets de jardins ailleurs en France : la Corse et les Cévennes pour n’en citer que quelques-uns. Une conférence et une visite très intéressantes. Nous sommes tous repartis impressionnés par ce que nous avions vu et entendu.

Read more about this visit and the history and purpose of Japanese gardens: 

Le Jardin Zen de Erik Borja

En savoir plus sur cette visite et l’histoire et le but des jardins japonais :

Le Jardin Zen d’Erik Borja


The Mexican Garden in Montélier was created in 2008 by Hervé Canals, a volunteer resident with a keen interest in botany. It is a memorable experience to take the Montée du Paradis in front of the town hall to reach the imposing church, and then arrive at the garden which used to belong to the resident priest.

Le jardin mexicain de Montélier a été créé en 2008 par Hervé Canals, un habitant volontaire et passionné de botanique. C’est une expérience mémorable que d’emprunter la Montée du Paradis en face de la mairie pour rejoindre l’imposante église, puis d’arriver au jardin qui appartenait autrefois au curé résident.

The entrance to the garden / L’entrée du jardin

It was a drizzly, wet day so we sadly couldn’t enjoy the view across the valley, but our attention was quickly taken up by the impressive collection of cacti and desert plants originating from south-west USA and Mexico.

C’était une journée chargée de bruine, nous ne pouvions malheureusement pas profiter de la vue sur la vallée, mais notre attention a rapidement été attirée par l’impressionnante collection de cactus et de plantes du désert originaires du sud-ouest des États-Unis et du Mexique.

From left: Yucca thompsoniana, Opuntia phaeacantha, Scabiosa cretica, Euphorbia rigida
Opuntia microdasys with Hesperoyucca whipplei in the background
Almost all of the plants were well-labelled / Presque toutes les plantes étaient bien étiquetées
Stipa tenuissima and Agave atrovirens with Cylindropuntia versicolor in the background

The village of Montélier is known for its well-designed and maintained municipal gardens but during our visit the rain became heavier, and we were unable to visit all of them. However, we didn’t want to miss the Jardin des Rêves, so we paid a quick visit.

Le village de Montélier est connu pour ses jardins municipaux bien conçus et entretenus, mais lors de notre visite, la pluie s’est intensifiée et nous n’avons pas pu tous les visiter. Cependant, nous ne voulions pas manquer le Jardin des Rêves, alors nous y sommes allés.

It is a large green space and a haven of peace. Beside the fish-filled pond with its water lilies, we followed the raised wooden walkway which links the centre of the village and its schools with the local shopping centre. Along the way we passed the various themed spaces, including the refuge des poètes, the little fisherman’s hut, a giant insect hotel and a rose pergola. We particularly admired the living plant sculptures of animals and regretted not having the courage to use our cameras in the rain!

C’est un grand espace vert et un havre de paix. A côté de l’étang poissonneux avec ses nénuphars, nous avons suivi la passerelle en bois surélevée qui relie le centre du village et ses écoles au centre commercial local. En chemin, nous passons devant les différents espaces thématiques, dont le refuge des poètes, la petite cabane de pêcheur, un hôtel à insectes géants et une pergola de roses. Nous avons particulièrement admiré les sculptures végétales vivantes d’animaux et regretté de ne pas avoir eu le courage d’utiliser nos appareils photo sous la pluie !

The primary school, fishpond and walkway in the Jardin des Rêves / L’école primaire, le bassin et la passerelle du Jardin des Rêves

Text: Jacqueline Potter and Tilly Chambers

Photos: Philip Ramsell, Tilly Chambers, Hugues and Nanouk Pelen

Loading