Mediterranean Gardening France

FAQ

The botanical garden of Viña del Mar, Chile
Le jardin botanique de Viña del Mar, Chili

The entrance gate / L’entrée

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

The Jardin Botánico de Viña del Mar lies in a wooded valley just inland from the coastal city of Viña del Mar. The land was purchased by a private owner in 1917 and a French landscape designer, Georges Henri Dubois Rottier, was hired to develop part of it as a park, conserving the natural flora and the native Mediterranean forest. In 1951, ownership transferred to the state and since then 33 hectares of land have been maintained as a national botanical garden.

Le Jardín Botánico Nacional de Chile se trouve dans une vallée boisée, dans les terres proches de la ville côtière de Viña del Mar. Le terrain a été acheté par un propriétaire privé en 1917 et un paysagiste français, Georges Henri Dubois Rottier, a été engagé pour en aménager une partie en parc, en conservant la flore naturelle et la forêt méditerranéenne indigène. En 1951, la propriété a été transférée à l’État et depuis, 33 hectares de terrain ont été préservés en tant que jardin botanique national.

I was lucky to be able to visit in the company of Alfredo Unda, founder of our partner association, Mediterranean Gardening Chile and one of his university friends, Patricio Novoa, a botanist who now works at the garden.

J’ai eu la chance de pouvoir le visiter en compagnie d’Alfredo Unda, fondateur de notre association partenaire, Mediterranean Gardening Chile, et d’un de ses amis d’université, Patricio Novoa, botaniste qui travaille aujourd’hui au jardin.

Garden plan / Plan du jardin

The garden is extensive and has many collections including both native Chilean plants and some from around the world, so in our limited time we chose to look at just two sections, the cactus collection and the Valdivian forest area.

Le jardin est vaste et possède de nombreuses collections comprenant à la fois des plantes indigènes chiliennes et d’autres provenant du monde entier. Dans le temps limité qui nous était imparti, nous avons choisi de nous concentrer sur deux sections, la collection de cactus et la zone de la forêt tempérée valdivienne.

As the climatic conditions in Chile are so very varied, the Cactario is arranged geographically, and we started with cactus of northern Chile, including some which grow in the Atacama desert.

Comme les conditions climatiques au Chili sont très variées, le Cactario est organisé géographiquement, et nous avons commencé par les cactus du nord du Chili, dont certains poussent dans le désert d’Atacama.

Browningia candelaris – this specimen over 40 years old / ce spécimen a plus de 40 ans
Eulychnia iquiquensis with long sharp spines / avec de longues épines acérées
Echinopsis atacamensis
Copiapoa marginata
Cylindropuntia tunicate – the spines covered in papery sheaths, or ‘tunics’ / les épines sont recouvertes de gaines papillaires, ou “tuniques”
Croton chilensis – a beautiful endemic plant which grows alongside the cactus / une belle plante endémique qui pousse à côté des cactus

The area showcasing cactus of southern Chile included more ‘vertical’ specimens such as Echinopsis chilensis, plus several interesting bromeliads.

La zone présentant les cactus du sud du Chili comprenait des spécimens plus “verticaux” tels que Echinopsis chilensis, ainsi que plusieurs broméliacées intéressantes.

Cactus of southern Chile / Cactus du sud du Chili

The Echinopsis chilensis was enhanced by the growth of the beautiful red flowers of the parasitic plant Tristerix aphyllus. Alfredo has written about this interesting native plant in the ‘Flower of the Month’ section of the MGChilewebsite. We collected seeds from the red fruits of Eriosyce subgibbosa for the MGF seed collection.

L’Echinopsis chilensis a été mis en valeur du fait de la croissance des belles fleurs rouges de la plante parasite Tristerix aphyllus. Alfredo a écrit sur cette plante indigène intéressante dans la section ‘Fleur du mois’ du site web MGChile website. Nous avons récolté des graines des fruits rouges d’Eriosyce subgibbosa pour la collection de graines de la MGF.

Echinopsis chilensis with parasite Tristerix aphyllus
Eriosyce subgibbosa

The bromeliads had architectural presence, with their narrow, spiny-edged, evergreen leaves. Ochagaviacarnea, endemic to Chile, has beautiful deep pink flowers. The genus Puya grows in the Andes from Columbia to Chile at altitudes over 2500m. The name, Puya, comes from the language spoken by the Mapuche, the indigenous inhabitants of south and central Chile. Puya coerulea, which has silvery leaves, comes from the coastal area of Chile. Puyachilensis grows on arid hillsides and has a lime green flower, up to 2m high.

Les broméliacées ont une présence architecturale, avec leurs feuilles persistantes étroites et bordées d’épines. Ochagavia carnea, endémique du Chili, a de belles fleurs rose foncé. Le genre Puya pousse dans les Andes, de la Colombie au Chili, à plus de 2500 m d’altitude. Le nom Puya vient de la langue parlée par les Mapuche, les habitants indigènes du sud et du centre du Chili. Puya coerulea, dont les feuilles sont argentées, provient de la zone côtière du Chili. Puya chilensis pousse sur les collines arides et a une fleur vert citron, pouvant atteindre 2 m de haut.

Ochagavia carnea
Puya coerulea
Puya chilensis

Read more about the Cactario on the MGChile website.

Pour en savoir plus sur le Cactario, consultez le site Web MGChile.

The next area could not have been more different. Valdivia is a city to the south of the Mediterranean-climate zone which has given its name to an ecoregion of temperate rain forest, mainly occurring between the coast and the Andes. Over a 20 year period the botanical garden has created a dense forest with understories of bamboo and ferns, criss-crossed by mud paths and wooden bridges to enable visitors to get close to the plants.

La zone suivante n’aurait pas pu être plus différente. Valdivia est une ville située au sud de la zone de climat méditerranéen qui a donné son nom à une écorégion de forêt pluviale tempérée, située principalement entre la côte et les Andes. Sur une période de 20 ans, le jardin botanique a créé une forêt dense avec des sous-bois de bambous et de fougères, sillonnée de chemins en terre et de ponts en bois pour permettre aux visiteurs de s’approcher des plantes.

Patricio showing us some Fuchsia magellanica hidden in the ferns / Patricio nous montre un Fuchsia magellanica caché dans les fougères.
Wooden walkways wound through the forest / Des passerelles en bois sillonnent la forêt

Many of the trees had very aromatic leaves. Laureliopsis philippiana, known in Chile as Tepa, looks a little like laurel, which is why the Spanish gave it this name. It has heavily toothed leaves and was used by the Mapuche people in their traditional ceremonies. Cryptocarya alba, known as Peumo, has very scented leaves and its red berries are edible. Quillaja saponaria, the soap bark tree, has shiny, leathery leaves and the bark is a source of quillaia, an additive used in foods and shampoo and saponin, a complex sugar used to increase the viscosity of oil.

De nombreux arbres ont des feuilles très aromatiques. Laureliopsis philippiana, connu au Chili sous le nom de Tepa, ressemble un peu au laurier, c’est pourquoi les Espagnols lui ont donné ce nom. Il a des feuilles fortement dentées et était utilisé par le peuple Mapuche dans ses cérémonies traditionnelles. Cryptocarya alba, connu sous le nom de Peumo, a des feuilles très parfumées et ses baies rouges sont comestibles. Quillaja saponaria, l’arbre à écorce de savon, a des feuilles brillantes et coriaces et l’écorce est une source de quillaia, un additif utilisé dans les aliments et les shampooings et de saponine, un sucre complexe utilisé pour augmenter la viscosité de l’huile.

Laureliopsis philippiana
Cryptocarya alba
Quillaja saponaria

This was all we had time for on this visit, but there is much more to see. It would be interesting to visit in the spring when the endemic plants of the Chilean Mediterranean climate region would be in flower. Click on the link to read Alfredo’s account of the South African Garden and Greenhouse.

C’est tout ce que nous avons pu voir lors de cette visite, faute de temps, mais il y a beaucoup plus à visiter. Il est intéressant de visiter au printemps, lorsque les plantes endémiques de la région du climat méditerranéen chillien sont en fleurs. Cliquez sur le lien pour lire le texte d’Alfredo sur le jardin et la serre d’Afrique du Sud South African Garden and Greenhouse.


Text and photographs: Christine Daniels