Mediterranean Gardening France

FAQ

Garden Diaries / Journaux de jardins

Chez Olivier et Clara Filippi

Two members, Catriona McLean and Duncan Munford, came up with an interesting idea when lunching after a visit to Olivier Filippi’s garden near Mèze in May 2011. They decided that this garden would be perfect for the ‘Garden Diary’ concept that was suggested at our last annual meeting. After discussing the idea with Olivier they visited the garden in mid August for a tour and to take photographs. The result is here – an occasional diary in words and pictures, starting with a view of the garden at the hottest and driest time of year.

Deux membres, Catriona McLean et Duncan Munford, ont eu une idée intéressante lors d’un déjeuner qui a suivi une visite au jardin d’Olivier Filippi près de Mèze, en mai 2011. Ils ont décidé que ce jardin se prêterait parfaitement à la formule ‘Journal d’un jardin’ qui avait été suggérée lors de notre dernière réunion annuelle. Après en avoir parlé avec Olivier, ils ont visité le jardin à la mi-août pour l’observer et prendre des photographies. Le résultat est présenté ici, sous forme de journal épisodique en mots et en images, qui commence par une vue du jardin au moment le plus chaud et le plus sec de l’année.

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

August / août 2011

Structure, Colour and Texture!

On the 17th August 2011, we began the first of what is planned to be a regular visit and report on Olivier and Clara Filippi’s garden located at Mèze, in the Hérault.

Le 17 août 2011, nous avons procédé à la première visite du jardin d’Olivier et de Clara Filippi situé à Mèze, dans l’Hérault, dont nous rendons compte ici, dans le cadre de ce qui devrait devenir des visites régulières.

The idea of creating ‘An Occasional Diary of a Garden in Languedoc’ was conceived following a visit in May 2011. Olivier and Clara’s garden is located at their home and nursery on the edge of the Bassin de Thau, close to Mèze and shares the same opening times. It is therefore accessible to many MGF members in the region and is a superb resource for ideas for individual plants and larger planting schemes.

L’idée de tenir ‘Un journal épisodique d’un jardin dans le Languedoc’ est née à la suite de une visite en mai 2011. Le jardin d’Olivier et de Clara est situé là où ils ont leur domicile et leur pépinière, sur les bords de l’étang de Thau, près de Mèze, et les heures d’ouverture sont les mêmes. Il est donc accessible à de nombreux membres de l’Association dans la région et offre une source d’inspiration pour différentes plantes et ensembles paysagers de plus grande envergure.

To add to our challenge we decided August would be the date for our first visit. It is just the time when many plants are dormant and when inspiration might be in short supply and some of us look at our own gardens in the Mediterranean climatic zone with a feeling of slight despondency!

Histoire de compliquer notre tâche, nous avons fixé la date de notre première visite au mois d’août, période de l’année où de nombreuses plantes sont au repos, où l’inspiration peut être à bout de souffle et où certains d’entre nous contemplent leurs propres jardins dans la zone climatique dite méditerranéenne avec un sentiment teinté de découragement!

The title of this article ‘Structure, Colour and Texture’ was Olivier’s response to how we should create interest at this time of year.  He showed us two areas of planting where, in a relatively small space, varying types of plant structure, foliage colour and texture could be used to great effect.

Le titre du présent article, ‘Structure, couleur et texture’ est la réponse d’Olivier à la manière dont nous devrions rendre nos jardins intéressants à cette période de l’année. Il nous a montré deux zones de plantation dans lesquelles, dans un espace relativement réduit, on a su tirer parti de plantes présentant divers types de structures, de couleurs et de textures.

Note the mulching with fine gravel (size 5/12) amongst young plants
Prière de noter le paillage de gravier fin (taille 5/12) entre les jeunes plants
A gardener trimming lavenders, salvias, phlomis and cistus, whilst leaving some plants to be trimmed later in the year, creating a varied and textural planting scheme
Un jardinier en train de tailler les lavandes, sauges, phlomis et cistes, tout en laissant certaines plantes qui seront taillées plus tard dans l’année, créant ainsi un ensemble de plantation varié et texturé

One of Olivier’s practices is not to always clip plants to the same height or form each year. This allows established areas of planting to have a new and vital look each season. A further variation of this theme is not to always prune a plant at the same time of year (though always after the flowering period) so one might appreciate it displaying different physical characteristics. We noted how some clipped shrubs mixed in with others, left to grow naturally, set each off to good advantage. In general, cistus are trimmed to follow the natural shape of the plant and gentle clipping can be done throughout the summer months without damage to the plant. This mimics the action of sheep and goats which, in the wild, would graze on the shrubs during the summer. Olivier told us that some cistus do eventually become over-extended and unattractive and should be replaced after ten to fifteen years.

L’une des habitudes d’Olivier consiste à ne pas toujours rabattre les plantes à la même hauteur chaque année. Cela permet aux zones de plantations établies d’avoir à chaque saison un aspect nouveau et vibrant. Une autre variante consiste à ne pas toujours élaguer une plante à la même époque de l’année (bien que toujours après la floraison) afin de lui permettre de vous faire apprécier ses différentes caractéristiques physiques. Nous avons noté comment certains arbustes taillés, mélangés à d’autres laissés à l’état naturel, se mettaient réciproquement en valeur. En règle générale, les cistes sont élagués en suivant la forme naturelle de la plante, des tailles légères pouvant être faites pendant tous les mois d’été sans danger pour la plante. On imite ainsi l’action des moutons et des chèvres qui, dans la nature, broutent habituellement le feuillage de ces arbustes pendant l’été. Olivier nous a dit que certains cistes deviennent finalement trop grands et peu attrayants et devraient être remplacés après dix à quinze ans.

A carefully trimmed cistus echoing the nibbled effect of goats’ in the countryside….
Un ciste taillé avec soin pour imiter l’effet de mordillement des chèvres dans la campagne…

During the summer months, when flowers are more of an exception, interest is provided by considering planting groups which will have varying styles and colours of foliage. Olivier made the significant point that their garden is one in which they experiment with plants and planting schemes and that, if they were designing a garden for a client, they would lay it out differently and might choose different plant combinations.

Pendant les mois d’été, lorsque les fleurs se font très rares, l’intérêt vient du groupement de plantes ayant divers styles et couleurs de feuillage. Olivier a utilement fait valoir que leur jardin sert à expérimenter des plantes et des groupements de plantes et que, s’il s’agissait de créer un jardin pour un client, ils le dessineraient différemment et pourraient choisir d’autres combinaisons de plantes.

We noted and photographed plants which provided particular interest in August this year:
Nous avons noté et photographié des plantes qui présentaient un intérêt particulier au mois d’août de cette année :

Cistus x tardiflorens
Past its best but still covered in flowers!
Plus au mieux de sa forme, mais encore couvert de fleurs!

Verbena venosa
Growing through the ground-covering foliage of Convolvulus sabatius
Poussant à travers le feuillage tapissant de Convolvulus sabatius
Dianthus rupicola
An attractive late flowering species
Une espèce intéressante à floraison tardive
Centaurea bella
Neat, round matt-forming plant with small pink flowers
Plante tapissante compacte à petites fleurs roses
Caryopteris x clandonensis ‘Kew Blue’
Attractive blue flower but needs occasional watering
Jolie floraison bleue, mais a besoin d’arrosages occasionnels
Leucophyllum langmanae
Neat shrub with lilac flowers but only hardy to -12˚C
Arbrisseau compact à fleurs lilas, mais ne résiste pas à des gels de -12˚C
Origanum dictamnus
Small pink flowers in July and August
Petites fleurs roses en juillet et août
Rosa chinensis ‘Sanguinea’
Still flowering in late August
Encore en fleurs fin août
Epilobium canum ‘Catalina’
Bupleurum fruticosum and Gaura lindheimeri

Apart from their obvious attraction, these plants which flower during the summer months are also a huge advantage in continuing to attract beneficial insects to the garden. Wild fennel is one of the last resources of nectar as summer draws to a close.

Indépendamment de leur intérêt évident, ces plantes qui fleurissent pendant les mois d’été présentent aussi l’énorme avantage de continuer à attirer dans le jardin des insectes bénéfiques. Le fenouil sauvage constitue l’une des dernières sources de nectar lorsque l’été touche à sa fin.

A large open area which Olivier calls his “steppe fleurie” has clumps of low growing plants chosen for their neat form, leaf colour and texture. Examples are Centaurea bella and Tanacetum densum. In autumn, bulbs such as sternbergia appear between the clumps and in spring, narcissus and muscari.

A large open area which Olivier calls his “steppe fleurie” has clumps of low growing plants chosen for their neat form, leaf colour and texture. Examples are Centaurea bella and Tanacetum densum. In autumn, bulbs such as sternbergia appear between the clumps and in spring, narcissus and muscari.

The “steppe” garden – quite bare in August except for the toughest of carpet forming plants
La zone appelée “steppe” – très dénudée en août à l’exception des plus résistantes des plantes tapissantes
Tanacetum densum

We asked Olivier for examples of new plants which he had been trialing and which we might look out for in the future. He took us to the area of ‘Lawn Alternatives’ which has always fascinated visitors and this year features two new plantings: Trifolium fragiferum with a pretty pink flower, which requires little or no water once established and which can spread rapidly by means of its lateral rooting form and Hieracium pilosella with a yellow flower, which can tolerate medium to poor soil conditions and which can be used in vineyards to control weed growth.

Nous avons demandé à Olivier de nous donner des exemples de nouvelles plantes qu’il avait mises à l’essai et que nous pourrions rechercher à l’avenir. Il nous a emmenés dans le coin des pelouses de substitution, qui a toujours fasciné ses visiteurs et qui, cette année, comporte deux nouvelles plantes : Trifolium fragiferum, qui a une jolie fleur rose et qui ne nécessite que peu ou pas d’eau lorsqu’elle est établie et qui peut se propager au moyen de racines latérales et Hieracium pilosella, à floraison jaune, qui peut tolérer un sol moyen à pauvre et qui peut être utilisée dans les vignobles pour lutter contre la propagation des mauvaises herbes.

Trifolium fragiferum
Dry flower heads
Têtes florales séchées
Hieracium pilosella

Rainfall – We noted Olivier’s comment that the garden had received 5mm of rain between the end of June and the 15 July and 3mm during the weekend preceding our visit.

Pluviométrie – Nous avons pris note de l’observation d’Olivier selon laquelle le jardin avait reçu 5mm de pluie entre la fin juin et le 15 juillet et 3mm pendant le week-end qui avait précédé notre visite.

Autumn planting – when we asked him about planning for our autumn planting, Olivier suggested we plant “as soon as we dare” (!). This might mean more attention in terms of watering but the plants would have the benefit of being able to start establishing themselves while the surrounding soil remains warmer.

Plantations d’automne – interrogé sur la planification de nos plantations d’automne, Olivier a suggéré que nous plantions “dès que nous oserons le faire” (!). Cela risque de nécessiter plus d’attention sur le plan de l’arrosage, mais les plantes auraient l’avantage de pouvoir s’établir pendant que le sol avoisinant est encore chaud.

We will report again, after a visit to the garden at the end of October.

Nous vous ferons à nouveau rapport après une visite du jardin à la fin du mois d’octobre.

Texte de Duncan Munford
Photographies de Catriona McLean
Traduction en français de Françoise Darlington

October / octobre 2011

“The Waiting Game” / Savoir attendre

On the 26 October 2011 we made our second visit to report on Olivier and Clara Filippi’s demonstration garden.

Le 26 octobre 2011, nous avons effectué notre deuxième visite pour rendre compte du jardin modèle d’Olivier et Clara Filippi.

We made our first visit in the middle of August, anticipating, that by now, we would be able to report on all the beneficial impact of the autumn rain. Typically, the first rains appear by about the 15 September. This year has been exceptional and the first significant rain did not arrive in Mèze until the 19 October. Of course, this is an experience that most of us have shared in the Mediterranean this autumn.

Notre première visite remontait à la mi-août, et nous pensions que, fin octobre, nous serions en mesure de rendre compte des tous les effets bénéfiques des pluies d’automne. En règle générale, les premières pluies se produisent autour du 15 septembre. Cette année a été exceptionnelle et la première vraie pluie n’est tombée à Mèze que le 19 octobre. Bien entendu, la plupart d’entre nous ont connu la même situation cet automne dans la Méditerranée.

Olivier explained that gardens in Mediterranean climatic zones require a ‘dynamic’ to propel them from their period of summer dormancy. This might take the form of the autumn rain or it could be arrival of much lower temperatures.

Olivier nous a expliqué que les jardins situés dans la zone climatique dite méditerranéenne ont besoin d’une « dynamique » pour les faire sortir de leur dormance estivale : cela peut prendre la forme de précipitations automnales ou de l’arrivée de températures beaucoup plus basses.

In Olivier & Clara’s garden autumn flowering bulbs such as Sternbergia lutea, are late this year and have been preceded by the appearance of Crocus sativus, the saffron crocus.

Dans le jardin d’Olivier et de Clara, les bulbes qui fleurissent à l’automne, les Sternbergia lutea par exemple, sont en retard cette année et ont été précédés par les Crocus sativus, qui produisent le safran.

Crocus sativus

A ‘word of warning’ from Olivier for any of us tempted to irrigate a thirsty looking plant during cold spells in winter. As temperatures fall the prospect of roots being frozen will obviously prove disastrous. Only new plants should be watered during the winter and then only during an exceptionally dry period. If it is absolutely essential to irrigate one could consider using some warm water and adding a layer of straw to minimize risk of freezing. Dew should provide a good source of moisture, and of course, less water should be lost through evaporation in winter although many of us are familiar with the ‘drying effect’ of the wind.

Une “mise en garde” d’Olivier à l’intention de tous ceux tentés d’arroser une plante qui semblerait avoir soif pendant des périodes de froid en hiver : avec la chute de la température, la perspective de voir les racines geler sera de toute évidence catastrophique . Seuls les sujets nouvellement plantés doivent être arrosés pendant l’hiver, et seulement en période exceptionnellement sèche. S’il apparaît absolument indispensable d’arroser, on pourrait envisager d’utiliser un peu d’eau tiède et de disposer une couche de paillage pour minimiser le risque de gel. La rosée devrait fournir une bonne source d’humidification, et il va sans dire que moins d’eau devrait s’évaporer en hiver, même si nombreux sont ceux qui, parmi nous, connaissent bien les effets « desséchants » du vent .

We were reminded that gardening with Mediterranean plants can be more multi-sensual than with those from some other climatic zones. When planning our autumn planting we should try to remember the importance of incorporating scented plants so their perfume is released when we pass by, which adds interest to the Mediterranean garden in summer when flowers are scarce. Again, a word of caution, think about which scents might work well, (or not.) when they are in close proximity to each other.

Olivier nous a rappelé que l’usage des plantes méditerranéennes peut être plus multisensoriel que celui de plantes venant d’autres zones climatiques. Lorsque nous planifions nos plantations d’automne, nous devrions essayer de ne pas oublier l’importance de l’inclusion de plantes à feuillage odorant, qui ajoutent à l’intérêt du jardin méditerranéen en été, lorsque les fleurs se font rares. Là encore, une mise en garde s’impose : pensez aux senteurs compatibles (ou non.) lorsqu’elles se trouvent très près les unes des autres.

Then, to demonstrate what can be achieved, Olivier took us on an olfactory tour of discovery in his own garden:

Ensuite, à titre de démonstration, Olivier nous a fait faire une promenade « olfactive »pour découvrir les senteurs de son propre jardin:

Ruta graveolens
An extremely strong scent (or some might say odour!). The blue-green foliage can provide an interesting contrast with surrounding plants.
Senteur extrêmement forte (ou odeur diront certains!). Le feuillage vert bleuté peut fournir un contraste intéressant avec les plantes alentour.
Santolina chamaecyparissus ssp. magonica
A slightly medicinal scent (rather like olive oil and turpentine)
Odeur légèrement médicinale (qui rappelle assez l’huile d’olive et la térébenthine).
Artemisia canariensis
Highly aromatic with interesting foliage which changes from silver in winter to almost white in summer.
Feuillage intéressant et très aromatique, argenté en hiver et qui devient presque blanc en été.
Coleonema album
Pretty yellow/green foliage with tiny white flowers in winter and early spring. Fascinating scent of lemon and cinnamon, used as an essential oil. Can be sensitive to cold.
Délicat feuillage vert/jaune et minuscules fleurs blanches en hiver et au début du printemps. Le feuillage, qui a une très intéressante odeur de citron et de cannelle, est utilisé pour produire une huile essentielle. Craint le froid.
Salvia ‘Bee’s Bliss’
Fast growing ground cover of Californian origin with very aromatic silver grey leaves
Couvre-sol à croissance rapide originaire de Californie à feuillage gris très aromatique

Thymus mastichina – silver-grey evergreen foliage which when crushed give off a eucalyptus scent. The small cream flowers are not very significant though. Grows naturally in southern Spain and Portugal.

Origanum syriacum – grey green leaves with a velvety texture and very aromatic. Small white flowers in the summer.

Salvia spathacea – highly scented and evergreen with fabulous purple seedheads.

Calamintha nepeta – semi-evergreen with soft foliage and a very wonderful scent.

Thymus mastichina – feuillage persistant gris argenté qui dégage une odeur d’eucalyptus lorsqu’on le froisse. Les petites fleurs crème sont toutefois assez insignifiantes. Pousse à l’état sauvage dans le sud de l’Espagne et au Portugal.

Origanum syriacum – feuillage velouté gris vert très aromatique. Petites fleurs blanches en été.

Salvia spathacea – feuillage persistant très parfumé et graines pourpres spectaculaires.

Calamintha nepeta – plante semi-persistante à feuillage velouté et merveilleusement parfumé.

Our next theme was to look at plants where the colour and form of the leaves change as the seasons progress. In October, for our visit, they were still wearing their late summer colours.

Le thème suivant consistait à regarder les plantes dont les feuilles changent de couleur et de forme avec les saisons. En octobre, lors de notre visite, elles portaient encore leurs couleurs de fin d’été.

Phlomis chrysophylla
– an evergreen with light green foliage in winter and spring which turns golden in summer. Prefers dry conditions.
– plante à feuillage persistant, vert pâle en hiver et au printemps, qui devient doré en été. Préfère les endroits secs.
Phlomis purpurea ssp.almeriensis
Interesting silvery foliage in winter which becomes virtually white in summer.
Intéressant feuillage argenté en hiver, qui devient presque blanc en été.
Phlomis lycia
A Turkish variety with yellow flowers in late spring and wide flat leaves to maximize photosynthesis. In summer and autumn the foliage turns beige and adopts a vertical position to minimize moisture loss.
Variété originaire de Turquie qui produit à la fin du printemps des fleurs jaunes et de larges feuilles aplaties pour optimiser la photosynthèse. En été et en automne, le feuillage prend une couleur beige et adopte une position verticale afin de minimiser la perte d’humidité
Sarcopoterium spinosum
Very interesting sculptural plant which loses all its leaves in summer revealing a mound of zig-zag spines. In autumn it is covered with soft young growth, followed in spring with tiny red flowers then small brown berries.
Plante sculpturale très intéressante qui perd toutes ses feuilles en été, révélant un amas d’épines entrecroisées. Elle se couvre à l’automne de nouvelles pousses, suivies de minuscules fleurs rouges au printemps, puis de petites baies brunes.
Thymus rotundifolia
Small green leaves which turn a deep red in summer.
Petites feuilles vertes qui tournent au rouge foncé en été.

Our final theme was to look at plants with silver leaves, some of which were covered in a fine down. All of these plants look good throughout the summer and early autumn, but do require well draining soil.

Notre dernier thème consistait à regarder les plantes à feuillage argenté, parfois recouvert d’un fin duvet. Toutes ces plantes restent belles pendant tout l’été et le début de l’automne, mais elles ont besoin d’un sol bien drainé.

Euphorbia rigida
An erect then spreading shape with leaves which assume a pink tinge in early autumn and then develop into a violet/red as the temperature falls.
Plante érigée puis tapissante recouverte de feuilles qui prennent une coloration rose au début de l’automne avant de tourner au violet/rouge lorsque la température s’abaisse.

Artemisia lanata – fine silver foliage, good for groundcover.

Teucrium cossonii – Mallorcan teucrium has an attractive linear shaped leaf with the advantage of violet flowers in early summer.

Limoniastrum monopetalum – an upright structure with attractive pink flowers in summer.

To round off the visit, we turned our attention to some of the classic Mediterranean shrubs which were covered in berries and fruit and looking their beautiful best:

Artemisia lanata – beau feuillage argenté, utile comme couvre-sol.

Teucrium cossonii – teucrium de Majorque à jolies feuilles linéaires qui présente l’avantage de produire des fleurs violettes au début de l’été.

Limoniastrum monopetalum – plante érigée produisant de jolies fleurs roses en été.

Pour terminer notre visite, nous avons porté notre attention sur quelques-uns des arbustes méditerranéens traditionnels, qui étaient couverts de baies et de fruits et étaient au meilleur de leur forme :

Pistacia lentiscus
An evergreen with wonderful autumn leaf colour and attractive berries. Both male and female plants are required to obtain berries but while it is impossible to know the sex of an individual plant when purchasing, as long as there are other lentiscs in the area wind propagation will deal with the issue for us! A good all year round backdrop to other plants.
Plante à feuillage persistant qui prend de merveilleuses couleurs à l’automne et produit de jolies baies. La présence de plantes mâles et femelles est nécessaire pour obtenir des baies, mais s’il est impossible de connaître le sexe d’une plante au moment où on l’achète, la propagation par le vent réglera la question dans la mesure où d’autres lentisques sont présents aux alentours ! Utile toile de fond pour d’autres plantes à longueur d’année.
Myrtus communis ssp. tarentina
Another evergreen shrub showing off its blue/blackberries which follow the small white summer flowers.
Autre arbuste à feuillage persistant produisant de jolies baies bleues/noires après de petites fleurs blanches en été.
Arbutus unedo
The Strawberry Tree, with its small white flowers and edible orange and red fruits.
L’arbousier, qui produit de petites fleurs blanches et des fruits oranges et rouges qui sont comestibles.

We hope you have enjoyed reading our report and share the pleasure we have putting it together. Our next report is scheduled for the end of February 2012.

Nous espérons que vous avez eu du plaisir à lire notre rapport et que vous partagez le plaisir que nous prenons à le produire. Notre prochain rapport est prévu pour la fin février 2012.

Texte de Duncan Munford
Photographies de Catriona McLean
Traduction en français de Françoise Darlington

February / février 2012

After the cold snap / Après le coup de froid

On the 24 February we made our third visit to Olivier and Clara Filippi’s demonstration garden. On this occasion we have divided our report into three sections – the nursery’s propagation area, the garden itself and a preview of Olivier’s exciting new project…

Le 24 février, nous avons effectué notre troisième visite au jardin de démonstration d’Olivier et Claire Filippi. A cette occasion, nous avons divisé notre rapport en trois sections : la zone de multiplication de la pépinière, le jardin proprement dit et le nouveau projet passionnant d’Olivier…

The Propagation Area
For many of us the winter of 2011/12 has been the coldest since 1985 and our gardens have suffered, so our visit to Olivier’s propagation area was particularly uplifting. Starting in September, approximately 200,000 plants are propagated each year in the greenhouses in Mèze and Olivier describes this process as, for him, the ‘greatest pleasure’ in gardening. He encouraged us to make more effort at propagating our own plants as the results are so rewarding. Propagation takes place in large spanned glasshouses with young and more challenging plants given the additional protection of long plastic cloches described by Olivier as ‘caterpillars’ .

La zone de multiplication
Pour beaucoup d’entre nous, l’hiver de 2011-2012 a été le plus froid depuis 1985 et nos jardins ont souffert ; aussi notre visite à la zone de multiplication d’Olivier a été particulièrement édifiante. A partir de septembre, environ 200 000 jeunes plants sont multipliés chaque année dans les serres de Mèze, selon un processus qu’Olivier décrit comme étant pour lui l’aspect du jardinage qui lui donne « le plus de plaisir ». Il nous a encouragés à plus nous intéresser à multiplier nos propres plantes, car les résultats en valent tellement la peine. La multiplication se fait dans de grandes serres à large empan dans lesquelles les plantes les plus délicates bénéficient de la protection supplémentaire de longs tunnels en plastique qu’Olivier désigne sous le nom de « chenilles » .

Olivier explained that the most important factor for the development of a young plant was not heat or irrigation but the level of humidity in the air, which he keeps at nearly 100% during the first few weeks. As young plants have little root structure, and cuttings none at all, the most likely reason for failure during the first month is evapo-transpiration or ‘drying out’ before a root structure has developed. When good roots appear, young plants are pulled out from the protection of the caterpillar cloche into the central area, with lower humidity, to harden off. Those with too much leaf structure to support will be particularly vulnerable to drying out and leaves can therefore be trimmed to optimise success rates.

Olivier nous a expliqué que le facteur primordial pour le développement d’un jeune plant n’est pas la chaleur ou l’irrigation, mais le taux d’humidité dans l’air, qu’il maintient à près de 100% pendant les premières semaines. Etant donné que les jeunes plants ont un faible système racinaire, et que les boutures n’en ont aucun, l’évapotranspiration ou le « dessèchement » avant la constitution d’un système racinaire est la source d’échec la plus probable au cours du premier mois. Lorsque de bonnes racines apparaissent, les jeunes plants sont retirés des « chenilles » pour être placés dans la partie centrale de la serre, où le taux d’humidité est plus faible, pour être endurcis. Ceux dont le feuillage est trop abondant seront particulièrement vulnérables au dessèchement et la superficie des feuilles peut donc être réduite afin d’optimiser le taux de réussite.

Plant tray allowing for air circulation
Bacs à semis laissant circuler l’air

A generous addition of vermiculite to the planting medium acts as an aid to good drainage. Some species, such as capers, take a long time to become self-supporting and need a very well drained growing medium during the propagation stage.

Une bonne adjonction de vermiculite au substrat de propagation contribue à en améliorer le drainage. Certaines espèces, les câpriers par exemple, prennent longtemps avant de devenir autonomes et ont besoin d’un substrat très bien drainé pendant l’étape de la multiplication.

The high humidity can bring problems such as fungal infections and so ensuring adequate air circulation around the individual plant and throughout the propagation area is essential. For best results, daily surveillance is necessary.

La forte humidité peut créer des problèmes comme des infections cryptogamiques, et il est donc indispensable d’assurer une bonne ventilation autour des jeunes plants et dans toute la zone de multiplication. Pour des résultats optimaux, une surveillance quotidienne est indispensable.

Olivier explained that even when exterior temperatures drop to -10°C he maintains a minimum temperature of 0°C inside the greenhouse. In some commercial propagation operations, and indeed at home, providing some bottom heat can also boost the success rate.

Olivier nous a expliqué que même lorsque les températures extérieures tombent à -10°C, il maintient une température minimale de 0°C à l’intérieur des serres. Dans certaines opérations commerciales de multiplication, et aussi à la maison, une source de chaleur par le bas peut aussi améliorer le taux de réussite.

The Garden
In the demonstration garden the drying impact of the wind has caused as many problems as the low temperatures themselves, something many of us will identify with. Since our last visit in November 2011 it has only rained once!

Olivier explained that when cold weather arrives gradually, plants have the opportunity to adapt themselves but this year temperatures suddenly plunged after a period of unusually mild temperatures. Plants in well drained soil cope best with these conditions. Bright sunny days bring their own problems as photosynthesis occurs in evergreens which can then suffer or die because their roots are frozen in the ground and cannot take up moisture.

The Garden
In the demonstration garden the drying impact of the wind has caused as many problems as the low temperatures themselves, something many of us will identify with. Since our last visit in November 2011 it has only rained once!

Olivier nous a expliqué que lorsque le froid arrive progressivement, les plantes ont la possibilité de s’adapter mais, cette année, les températures ont chuté brusquement après une période de températures exceptionnellement douces. Les plantes installées dans un sol bien drainé sont celles qui ont le mieux résisté à ces conditions. Les journées très ensoleillées produisent leurs propres problèmes car la photosynthèse intervient dans les plantes à feuillage persistant qui peuvent être endommagées ou mourir du fait que leurs racines gèlent dans le sol et ne peuvent s’approvisionner en humidité.

Despite this, we found many plants to admire in the garden and here is a selection:

Malgré tout cela, nous avons pu admirer de nombreuses plantes dans le jardin, dont voici quelques-unes:

Retama raetam
Originating from North Africa, this plant is hardy to -10°C and not fussy about soil type. It provides interesting structure to the garden and has pretty, scented white/purple flowers.
Originaire d’Afrique du Nord, cette plante résiste jusqu’à -10°C et n’est pas difficile quant à la nature du sol. Elle apporte une structure intéressante au jardin et produit de jolies fleurs parfumées blanches/violettes.
Globularia alypum
Very attractive blue/purple flowers which turn their heads to the sun. One of the first plants to flower – despite the weather!
Très jolies fleurs bleu/violettes qui se tournent vers le soleil. L’une des premières plantes à fleurir – en dépit du temps!
Euphorbia ceratocarpa
An evergreen with good shape and stems which turn an attractive red colour.
Plante à feuillage persistant de jolie forme et dont les tiges prennent une belle couleur rouge.
Crocus tommassinianus

Iris unguicularis
Rosmarinus officinalis ‘Santa Barbara Blue’.
Hardy to -12°C / Rustique jusqu’à -12°C.

Rosmarinus officinalis ‘Minerve’.
Hardy to -15°C / Rustique jusqu’à -15°C.
Euphorbia characias ssp. wulfenii
A strong architectural shape and with the scent of freshly ground coffee in February before the flowers form.
Plante de belle forme architecturale et qui dégage une odeur de café fraîchement moulu en février, avant la formation des fleurs.
Rosmarinus officinalis ‘Vicomte de Noailles’
Attractive flowers and helping the garden’s ecosystem already…
Les jolies fleurs contribuent déjà à l’écosystème du jardin…
Erica manipuliflora ssp. anthura
Flowers formerly pink but still attractive when dried – a striking example of why one might refrain from pruning.
Les fleurs commencent par être roses, mais restent jolies quand elles sont séchées – elles illustrent très bien pourquoi il peut être préférable de ne pas tailler.
Scabiosa cretica ‘Jeanne et Jean’
Another example of great architectural form in winter.
Un autre exemple de belle forme architecturale en hiver.

And to finish the garden section with a reminder of a previous report entitled ‘Structure, Colour and Texture’, here is a general view of the garden in February demonstrating all these features.

Et pour finir la section consacrée au jardin avec un rappel d’un rapport précédent intitulé « Structure, couleur et texture », voici une vue d’ensemble du jardin en février, qui illustre toutes ces caractéristiques.

New Project
Before we left we had an opportunity to see Olivier’s latest project at a formative stage, ‘une terrace végétale’. We look forward to reporting on this after our next visit in May.

Un nouveau projet
Avant de partir, nous avons eu l’occasion de voir le dernier projet en date d’Olivier en cours d’élaboration : une terrasse végétale. Nous nous réjouissons de pouvoir en rendre compte après notre prochaine visite, au mois de mai.

Texte de Duncan Munford
Photographies de Catriona McLean
Traduction en français de Françoise Darlington

May / mai 2012

An Abundance of Colour and Vitality
Une abondance de couleurs et de vitalité

Our fourth visit to Olivier and Clara’s garden on 11 May 2012 surpassed our expectations for late spring colour and vitality.

Our fourth visit to Olivier and Clara’s garden on 11 May 2012 surpassed our expectations for late spring colour and vitality.

Lawn Alternatives
We began our tour with a review of the ‘Lawn Alternative’ demonstration area which has been a particular passion of Olivier’s for several years. Here are three examples photographed individually:

Pelouses de substitution
Nous avons commencé notre tour du jardin en faisant le point de la zone de démonstration des pelouses de substitution, question qui passionne tout particulièrement Olivier depuis plusieurs années. En voici trois exemples photographiés séparément :

Hieracium pilosella
Good for all soils, including those which are sandy and less fertile. Spreads by stolons thus creating dense ground cover and accepting foot traffic.
Plante adaptée à tous les sols, même sablonneux et peu fertiles. Se propage par stolons, créant ainsi un couvre-sol dense qui supporte le piétinement.
Achillea umbellata
Grows to a height of about 10-15 centimetres when in flower. More of a “couvre-sol” than a lawn.
Atteint une hauteur de 10 à 15 centimètres en période de floraison. Constitue plus un couvre-sol qu’une pelouse.
Centaurea bella
Stems root as they touch the soil so groundcover quickly achieved. This has a long flowering season from March to June but is probably a little delicate to be walked on frequently.
Les tiges s’enracinent au contact du sol, qu’elles recouvrent ainsi rapidement. Longue période de floraison allant de mars à juin, mais sans doute un peu trop délicate pour être fréquemment piétinée.

These ‘Lawn Alternatives’ can also be grown together to create a fabulous tapestry effect. This photo shows Tanacetum densum subsp. amanii, Centaurea bella and Achillea umbellata looking good together although some intervention may be necessary to control the more dominant centaurea.

Ces pelouses de substitution peuvent aussi être plantées ensemble pour créer un merveilleux effet de tapisserie. Cette photo illustre un mélange réussi de Tanacetum densum subsp. amanii, Centaurea bella et Achillea umbellata, bien que nécessitant sans doute une intervention pour contrôler la domination de la centaurée.

Cistus
We had timed our visit to see these at their best and we were not disappointed! There were old favourites in flower and some varieties that were new to us.

Cistus
Nous avions choisi la date de notre visite pour voir les cistes au meilleur moment, et nous n’avons pas été déçus ! Certains de nos favoris de longue date étaient en fleurs, et nous avons aussi découvert de nouvelles variétés.

Cistus x ledon
A beautifully simple white flower set off by attractive long, dark green leaves. A natural hybrid of C. laurifolius and C.monspeliensis found in St Chinian near Béziers. Hardy to -12˚C.
Merveilleuse fleur simple de couleur blanche mise en valeur par de belles longues feuilles vert foncé. Hybride spontané de C. laurifolius et de C.monspeliensis trouvé à St Chinian, près de Béziers. Résiste jusqu’à -12˚C.
Cistus x picardianus
A lovely hybrid of C. chinamadensis and C. albidus (like albidus but more beautiful!) The foliage changes from grey/green in winter to a soft downy grey in the summer months. Hardy to -8˚C.
Charmant hybride de C. chinamadensis et C. albidus (comme albidus, mais plus beau!). Le feuillage duveteux varie entre gris/vert en hiver et gris pâle pendant les mois d’été. Résiste jusqu’à -8˚C.
Cistus x argentus ‘Stripey’
Interesting flowers…a haphazard mix of pink and white stripes.
Floraison intéressante… raies roses et blanches irrégulières.
Cistus laurifolius
Large thick leaves with a leathery texture and aromatic young shoots. The red flower buds open to white flowers which continue into June. Trim lightly after flowering. This is one of the hardiest cistus, -15 to -20˚C.
Grandes feuilles épaisses et coriaces, aromatiques sur les jeunes pousses. Les boutons floraux rouges donnent naissance à des fleurs blanches jusqu’en juin. Tailler légèrement après la floraison. C’est le plus résistant de tous les cistes, jusqu’à -15 -20˚C.
Cistus x stenophyllus
A hybrid of C. ladanifer and C. monspeliensis. Attractive dark green leaves which give off a wonderful aroma when temperatures rise. Stunning white flowers with purple macules.
Hybride de C. ladanifer et de C. monspeliensis. Joli feuillage vert foncé qui dégage une merveilleuse odeur lorsque la température augmente. Superbes fleurs blanches à macules pourpres.
Cistus x tardiflorens
A hybrid of C. halimifolius and C. atriplicifolius. Unusual yellow flower with small purple macules. Flowers begin in May and can continue (lightly) throughout the summer.
Hybride de C. halimifolius et C. atriplicifolius. Fleur jaune inhabituelle à petites macules pourpres. La floraison commence en mai et peu continuer (peu abondante) pendant tout l’été.
Cistus x florentinus ‘Tramontane’
A low-growing hybrid of C. monspeliensis and C. salviifolius ‘Prostratus’ which creates a very floriferous mound about 30 cm high.
Hybride à faible développement de C. monspeliensis et C. salviifolius ‘Prostratus’, qui crée un monticule très florifère d’environ 30 cm de haut.

We asked Olivier whether different varieties of cistus should be planted together or as part of a mixed bed. His answer was unequivocal – mix the plants as in nature – cistus, salvia, phlomis, euphorbia, wild roses, artemisia….. This photograph proves his point!

Nous avons demandé à Olivier si différentes variétés de cistes devraient être plantées ensemble ou mélangées à d’autres dans des platebandes. Sa réponse a été sans équivoque : mélanger les plantes comme elles le sont dans la nature – cistes, sauges, phlomis, euphorbes, églantines, armoises….. Cette photographie en est la preuve !

Other Plants in Flower
With no apologies for featuring so many fabulous cistus, here are some other plants which were in flower and which we thought worth recording in the Diary.

Autres plantes en fleurs
Sans nous excuser d’avoir mentionné un aussi grand nombre de superbes cistes, voici quelques-unes des autres plantes qui étaient en fleurs et dont nous avons pensé qu’elles méritaient de figurer dans notre journal.

Rosa ‘Penelope’
This fabulous shrub grows up to 2m and is located just inside the entrance to the demonstration garden. The creamy pink flowers appear from April till June and are followed by orange/red berries in autumn. Hardy to -15˚C.
Cette merveilleuse rose en buisson atteint 2m et se trouve juste à l’entrée du jardin de démonstration. Les fleurs rose crémeux apparaissent en avril et durent jusqu’en juin ; elles sont suivies de fruits oranges/rouges à l’automne. Résiste jusqu’à -15˚C.
Rosa indica ‘Major’
Evergreen leaves, beautiful light pink double flowers with wonderful scent. This variety is traditionally used by perfumeries. Berries in winter.
Feuillage persistant, belles fleurs doubles rose pâle délicieusement parfumées. Cette variété est traditionnellement utilisée en parfumerie. Fruits en hiver.
Rosa ‘Old Blush’
This old rose cultivar derived from Rosa chinensis was recorded in Denmark in 1752 and in England in 1793 and is a parent to the first Bourbon and Noisette roses. Scented, climbs well and long flowering – just fabulous!
Ce cultivar ancien issu de Rosa chinensis, dont il est fait mention au Danemark en 1752 et en Angleterre en 1793, est apparenté aux premières roses Bourbon et Noisette. Parfumée, elle grimpe facilement et a une longue floraison – tout simplement fabuleuse!
Geranium sanguineum
Flowers from April to July and sometimes again in autumn. Excellent for groundcover, but in rich soils can grow to 40cm high.
Fleurit d’avril à juillet et parfois à nouveau à l’automne. Excellent couvre-sol, mais peut atteindre 40cm dans des sols riches.
Scabiosa cretica
A wonderful ball shape with abundant flowers from March to July which look good with the silvery foliage. The seed heads are best left untrimmed for ornamental effect. Hardy to -10˚C.
Merveilleuse plante arbustive de forme arrondie à floraison abondante de mars à juillet et à joli feuillage argenté. Mieux vaut garder les fleurs montées en graines pour leur effet décoratif. Résiste jusqu’à -10˚C.
Scabiosa minoana
A variety with paler flowers and greater tolerance to cold than S. cretica. This photo demonstrates an attractive mix of different foliage colour and form.
Variété à fleurs plus pâles et résistant mieux au froid que S. cretica. Cette photo illustre un joli mélange de diverses formes et couleurs de feuillage.
Ceanothus ‘Concha’
Attractive deep green foliage with dark red buds in April turning into an abundance of bright blue flowers. Can grow to 3m in height and width. Hardy to -10˚C.
Beau feuillage vert foncé et boutons rouge foncé en avril qui produisent ensuite une multitude de fleurs bleu vif. Peut atteindre 3m en hauteur et en largeur. Résiste jusqu’à -10˚C.
Salvia multicaulis
Violet/purple flowers from March to May after which the flower heads fall and the calyx (as shown in this photo) remains decorative for a long period.
Fleurs de couleur violet/pourpre de mars à mai, après quoi les pointes florales tombent et le calice (comme le montre cette photo) reste décoratif pendant une longue période.
Salvia interrupta
This hybrid of S.interrupta and S. candelabrum has wonderful deep blue flowers emerging from a dome of foliage. Flowers May to June and again September to October.
Cet hybride de S.interrupta et S. candelabrum a de merveilleuses fleurs bleu foncé qui émergent d’un dôme de feuillage. Fleurit en mai et juin, puis à nouveau en septembre et octobre.

Salvia lavandulifolia subsp. vellerea
This salvia from north of Grenada in Spain is very aromatic. Foliage develops into a large cushion. Attractive light blue and purple flowers from May to June.
Cette sauge originaire d’une région située au nord de Grenade, en Espagne, est très aromatique. Le feuillage se developer pour former un large coussin. Jolies fleurs bleu et pourpre en mai et juin.
Salvia fruticosa
An evergreen salvia with grey-green leaves and abundant flowers in April and May. Seeds easily but only hardy to -10˚C.
Sauge à feuillage persistant de couleur gris-vert et à floraison abondante en avril et mai. Se ressème facilement, mais ne résiste que jusqu’à -10˚C.
Phlomis purpurea subsp. almeriensis
Lovely subtle colours for those of us not so keen on some of the more vivid yellow hues of many of the phlomis family! Silver-grey leaves blend perfectly with the soft pinky violet flowers. Hardy to -8˚C.
Jolies couleurs douces pour ceux d’entre nous qui n’apprécient pas vraiment certains des tons jaunes les plus criards de bon nombre des phlomis! Le feuillage gris argenté se marie parfaitement avec les fleurs rose pâle. Résiste jusqu’à -8˚C.

A selection of yellow flowered phlomis
A number of different yellow flowered varieties planted together – P.bouraei, P.longifolia, P.chrysophylla and P. ’Le Sud’, a strong growing hybrid of P.fruticosa and P.longifolia.
Diverses variétés à fleurs jaunes plantées ensemble – P.bouraei, P.longifolia, P.chrysophylla et P.’Le Sud’, hybride robuste de P.fruticosa et P.longifolia.
Fremontodendron ‘California Glory’
Evergreen leaves and bright yellow flowers with a shiny surface which allows nectar to seep out to attract bees. A lifespan of about twelve years as in its native, fire-prone habitat. Hardy to -12˚C.
Feuillage persistant et fleurs jaune vif dont la surface brillante laisse s’écouler le nectar pour attirer les abeilles. Durée de vie d’environ 12 ans, comme dans son milieu naturel sujet aux incendies. Résiste jusqu’à -12 ˚C.

The Steppe Garden
We have featured this in earlier diaries but on this visit it was looking particularly interesting. The photograph shows Centaurea bella, Geranium sanguineum, Achillea umbellata, Tanacetum densum subsp. amanii and the receding foliage of Narcissus ‘Paper White’.

La steppe fleurie
Nous avons parlé de cette partie du jardin dans notre journal à l’occasion de visites antérieures, mais elle était particulièrement intéressante cette fois. La photographie montre Centaurea bella, Geranium sanguineum, Achillea umbellata, Tanacetum densum subsp. amanii et le feuillage en train de disparaître de Narcissus Paper White’.

The ‘Terrasse Végétale’
In our February report we shared a picture of Olivier’s ‘Terrasse Végétale’ under construction. The stone, with its interesting marking, is sourced locally from St Martin-de-Londres and is between 8 and 10 cm in depth. It has been laid on a base of sand and the joints filled with a mix of sand and top-soil. Around 50 different varieties of plant were then inserted in the joints then 3-4 cm of gravel was added to act as mulch.

La ‘terrasse végétale’
Dans notre compte rendu de février, nous avions inclus une photographie de la « terrasse végétale » en construction. La pierre utilisée, d’une épaisseur de 8 à 10 cm, présente un marquage intéressant et provient d’une carrière locale située à St Martin-de-Londres. Elle a été posée sur une base de sable et les interstices ont été remplis avec un mélange de sable et de bonne terre. Environ 50 variétés de plantes ont été insérées dans les interstices, puis du gravier a été ajouté en guise de paillage sur une épaisseur de 3 à 4 cm.

Olivier anticipates watering the area once every two weeks during the first year. The selection of larger stones than are usual for this type of terrace has the advantage that rainwater run off will remain under the stones, helping to keep plant roots cool and moist.

Olivier prévoit d’arroser la surface une fois par quinzaine pendant la première année. Le choix de pierres plus grandes qu’il est d’usage pour ce type de terrasse a l’avantage de garder l’eau d’écoulement, quand il pleut, sous les pierres et de maintenir ainsi les racines des plantes dans un milieu frais et humide.

The Wild Flower Border
Adjacent to the main nursery, making a clear delineation between the nursery and the vineyards beyond, a strip of land has been developed to attract beneficial insects and to help encourage a natural eco-system. Seeds of wild flowers including poppies and cornflowers were sown in early autumn onto recently turned soil when it was still warm from the summer. The mix of flowers includes both annuals and perennials and the photograph shows the area in its first year when the annuals are predominant. In subsequent years the perennials will come to the fore and the intention is to leave the strip to develop without adding any plants for five years. The only maintenance is to cut the border at the end of July each year.

La bande fleurie
Le long de la principale pépinière, faisant une démarcation claire entre la pépinière et les vignobles situés au-delà, une bande de terre a été aménagée pour attirer les insectes bénéfiques et pour favoriser la création d’un écosystème naturel. Des graines de fleurs sauvages, dont des coquelicots et des bleuets, ont été semées au début de l’automne dans un sol fraîchement labouré et encore chaud après l’été. Le mélange de fleurs comprend à la fois des annuelles et des vivaces, et la photographie montre le résultat au cours de la première année, lorsque les annuelles sont prédominantes. Au cours des années suivantes, les plantes persistantes s’installeront, l’intention étant de laisser cette bande de terrain évoluer sans aucune adjonction de plantes pendant cinq ans. Le seul entretien consiste à rabattre toute la platebande chaque année à la fin du mois de juillet.

We hope you have enjoyed reading our report which is longer than usual with very good reason. Our final visit is scheduled for 20th June in order to see the lavenders at their peak.

Nous espérons que vous avez pris du plaisir à lire notre compte rendu, qui est plus long que d’habitude, mais pour d’excellentes raisons. Notre dernière visite est programmée pour le 20 juin afin de voir les lavandes à leur apogée.

Texte de Duncan Munford
Photographies de Catriona McLean
Traduction en français de Françoise Darlington

June / juin 2012

Fade to Grey ** / Passage au gris **

Our fifth visit to Olivier & Clara’s garden, on the evening of 26 June, was primarily to enjoy and record the wonderful blues, purples, mauves and whites of the lavenders in flower.

While not relevant to the title of this article (see below!) we also noted other plants in flower and include a section on oleanders.

Notre cinquième visite au jardin d’Olivier et Clara, dans la soirée du 26 juin, visait principalement à admirer les merveilleux bleus, pourpres, mauves et blancs des lavandes en fleurs et à en rendre compte.

Bien que sans rapport avec le titre du présent article (voir plus bas!), nous avons également pris note d’autres plantes en fleurs et inclus une section sur les lauriers roses.

Lavandula

Olivier reminded us that when considering them for our own gardens we should look to lavender’s natural habitat – poor, stony, well drained soil. A rich soil and irrigation will result in a straggly, unkempt looking plant with a short life. So for many of us the addition of sand and gravel to improve drainage in the planting area will be necessary, even better, for heavy clay soils, create a raised mound and plant the lavender on that. Lavenders are naturally short lived plants but benefit from being clipped once immediately after flowering then again in mid September to maintain their shape.

Olivier nous a rappelé que lorsque nous envisageons d’en planter dans nos propres jardins, nous devrions rechercher l’habitat naturel de la lavande, un sol pauvre, caillouteux et bien drainé. Un sol riche et irrigué produira des plantes à l’aspect désordonné et mal tenu et à faible durée de vie. Aussi, pour beaucoup d’entre nous, l’adjonction de sable et de gravier dans la zone de plantation sera nécessaire pour améliorer le drainage ou, mieux encore en cas de sols lourds argileux, la création d’un talus surélevé pour y planter les lavandes. Ce sont des plantes qui, dans la nature, ont une faible durée de vie, mais qui répondent bien à une taille immédiatement après la floraison, puis à nouveau courant septembre pour garder leur forme.

The two varieties which Olivier recommends as best adapted to our climate and easiest to grow are both Lavandula angustifolia hybrids.
Lavandula x intermedia is a hybrid of L. angustifolia and L. latifolia, the latter a tough variety which grows wild in the Languedoc hills.
Lavandula x chaytorae is a hybrid of L. angustifolia and L. lanata, another drought and heat resistant variety, native to Spain.

Les deux variétés qu’Olivier recommande comme étant les mieux adaptées à notre climat et les plus faciles à cultiver sont toutes deux des hybrides de Lavandula angustifolia. Lavandula x intermedia est un hybride de L. angustifolia et de L. latifolia, cette dernière étant une variété résistante qui pousse à l’état sauvage dans les collines du Languedoc. Lavandula x chaytorae est un hybride de L. angustifolia et de L. lanata, autre variété résistante à la sécheresse et à la chaleur originaire d’Espagne.

Lavandula angustifolia itself, (lavande vrai), is a compact, early flowering plant with aromatic grey-green leaves. It grows naturally on hills above 800 metres so doesn’t like very hot weather and needs an occasional watering. In the Mediterranean climate it may flower for only 15 days (longer in the UK).

Lavandula angustifolia proprement dite (vraie lavande), est une plante compacte, à floraison précoce et à tiges multiples et à feuillage aromatique vert-gris. Elle pousse à l’état sauvage sur les collines à partir de 800 mètres ;elle n’aime donc pas une chaleur excessive et a besoin d’un arrosage de temps en temps. En climat méditerranéen, elle peut ne fleurir que pendant une quinzaine de jours (plus longtemps au Royaume-Uni).

A good way to tell the difference between Lavandula angustifolia and L. x intermedia when you aren’t sure, is that L. angustifolia is single-stemmed, whereas L. x intermedia is multi-stemmed.

En cas de doute, un bon moyen de différencier Lavandula angustifolia et L. x intermedia est que L. angustifolia a une seule tige, alors que L. x intermedia en a plusieurs.

Here are photographs of some of our favourites:

Voici des photographies de quelques-unes de nos lavandes préférées:

Lavandula angustifolia ‘Alba’
Pure white flowers contrast with surrounding lavenders and other darker plants.
Fleurs blanc pur qui créent un beau contraste avec les autres lavandes alentour et d’autres plantes de couleur plus sombre.
Lavandula angustifolia ‘Folgate’
Attractive violet-blue flowers. Slow growing but remains compact.
Jolies fleurs bleu violet. De lente croissance mais la touffe reste compacte.
Lavandula x intermedia ‘Grosso’

..and in close up. / …et en gros plan.
This classic variety flowers vigorously and has flowers of an intense purple, exaggerated by even deeper coloured calyces.
Variété classique, à floraison abondante d’un violet intense renforcé par des calices encore plus foncés.
Lavandula x intermedia ‘Alba’
Long spikes of pure white flowers with very fine green calyces. The specimen shown in this photograph is believed to be 19 years old.
Longs épis de fleurs d’un blanc pur munies de calices verts très fins. Il semblerait que la plante illustrée sur cette photographie soit âgée de 19 ans.
Lavandula x intermedia ‘Certitude’
Another classic, excellent colour and form!
Autre variété classique, remarquable par sa couleur et sa forme !

Other recommended varieties of L. x intermedia are ‘Seal,’ ‘Didier’, ‘Julien’ which flowers later than the more frequently grown ‘Grosso’ and ‘Dutch’, a superbly shaped plant which has occasional light mauve flowers continuously from June to mid September.

Les autres variétés de L. x intermedia recommandées sont ‘Seal,’ ‘Didier’,‘Julien’, qui fleurissent plus tard que les variétés plus souvent cultivées ‘Grosso’ et ‘Dutch’, plante de très belle forme dont la floraison mauve pâle dure parfois de juin à la mi-septembre.

Lavandula x intermedia ‘Dutch’
Lavandula x chaytorae ‘Richard Gray’
Narrow, silver, evergreen leaves form a compact and attractive rounded cushion. Superb deep purple flowers contrast with the grey foliage.
Des feuilles étroites, argentées, persistantes, forment un joli coussin rond et compact. Superbe floraison mauve foncé qui contraste avec le feuillage gris.
Lavandula x chaytorae ‘Sawyers’
Forms a carpet of about 30cm high so can be used as ground cover.
Forme un tapis d’une épaisseur d’environ 30cm et peut donc être utilisée en couvre-sol.
Lavandula x chaytorae ‘Joan Head’
Vigorous, with a cushion type form, named after an MGS member
Plante vigoureuse, dont une forme en coussin porte le nom d’un membre de la MGS


Other plants looking good in June: / Autres plantes à admirer en juin :

Vitex negundo var. cannabifolia
A mass of pale blue spikes on a well shaped shrub which bears an uncanny resemblance to a cannabis plant.
Masse de tiges fleuries, bleu pâle en début d’été sur un arbuste de forme plaisante qui ressemble étrangement à une plante de cannabis.
Capparis spinosa
Surely one of the most desirable plants to grow – long, trailing stems, very beautiful flowers which should last throughout the summer and extremely drought resistant. The caper plant should be planted on stones or into a dry stone wall and not irrigated at all during summer. In these conditions a plant might live for 100 years!
Certainement l’une des plantes que l’on a le plus envie d’avoir – longues tiges rampantes, très belles fleurs qui devraient durer tout l’été, la plante elle-même étant très résistante à la sècheresse. Le câprier devrait être planté sur des pierres, en principe sur un mur en pierres sèches, et pas arrosé du tout pendant l’été. Dans ces conditions, un câprier peut vivre jusqu’à 100 ans !
Origanum dictamnus (Dittany/Ditane de Crète)
Very decorative with small pink flowers emerging from purple bracts. Requires very well drained soil.
Plante très décorative produisant des petites fleurs roses qui émergent de bractées violettes. Nécessite un sol très bien drainé.
Teucrium cossonii
The crushed leaves give off a scent of peppery sausage! Forms a soft cushion of silvery foliage with beautifully contrasting violet/purple flowers.
Les feuilles froissées dégagent une odeur de saucisse poivrée ! Forme un coussin moelleux de feuillage argenté contrastant joliment avec des fleurs violet/mauve.

Nerium oleander

We have not featured these plants before but as many were in flower we took the opportunity to take some photographs. Here is a selection of those which appealed to us most. Olivier’s advice was that plants should be cut down to their base after ten years to keep them compact and good looking.

Nous n’avons pas encore parlé des lauriers roses, mais comme beaucoup étaient en fleurs, nous avons saisi l’occasion de prendre quelques photos, et voici une sélection de ceux qui nous ont particulièrement séduits. Olivier conseille de rabattre complètement les lauriers roses après dix ans pour les maintenir beaux et compacts.

Nerium ‘Marie Gambetta’
Nerium ‘Soeur Agnes’
The hardiest of the white flowering varieties..
La plus résistante au froid des variétés à fleurs blanches.
Nerium ‘Petite Red’
Nerium ‘Harriet Newding’
Nerium ‘Barcelona’
An interesting pale violet colour
Fleurs d’une couleur violet pâle intéressante

Summary

As we have now visited at different times throughout the year this is the last of our regular visits to Olivier & Clara’s garden. However, the ‘terrasse végétale’, which we reported on last time, has put on some amazing growth and this specific project will form the basis of an additional article next year when it has reached maturity.

Finally, we thought a photograph of some of the ‘Garden in Languedoc’ team’ might be apt.

Ayant visité le jardin d’Olivier et Clara à différentes périodes de l’année, ceci sera la dernière de nos visites. Toutefois, la ‘terrasse végétale’ dont nous avions parlé après notre dernière visite a remarquablement poussé et ce projet précis servira de thème à un article supplémentaire l’année prochaine, lorsqu’il sera arrivé à maturité.

Enfin, nous avons pensé qu’il serait peut-être de mise d’inclure une photographie de quelques membres de l’équipe ‘Un jardin dans le Languedoc’.

Here are Christine, Catriona, Duncan and Olivier. Not present – our translator, Françoise and our web-site engineer, Charles.
On y voit Christine, Catriona, Duncan et Olivier. N’étaient pas présents – notre traductrice, Françoise, et l’informaticien chargé de notre site, Charles.

Texte de Duncan Munford
Photographies de Catriona McLean
Traduction en français de Françoise Darlington


** Fade to Grey – Visage, November 1980
** Passage au gris – Visage, novembre 1980

May / mai 2013

Une Terrasse Végétale

Olivier and Clara Filippi’s research into plants suitable for dry gardens has taken them to many corners of the Mediterranean-climate world and to environments where the natural landscape produces similar growing conditions.

Les recherches d’Olivier et Clara Filippi de plantes adéquates pour les jardins secs les ont menés dans de nombreux coins du monde de climat méditerranéen et à des environnements où le paysage naturel produit des conditions de croissance similaires.

As an example, Olivier talked about the Burren, on the western coast of Ireland, a karst landscape where a wide range of plants grow in the shallow soil of the crevices between the vast area of flat rocks. For us, this brought to mind a similar, most un-Mediterranean area of the world, the limestone pavement of west Yorkshire, where tough low growing plants thrive in the ‘grykes’ or fissures between the ‘clints’, the flat slabs of limestone pavement

A titre d’exemple, Olivier a parlé de la Burren, sur la côte ouest de l’Irlande, un paysage karstique où une large gamme de plantes pousse dans le sol peu profond des crevasses entre le vaste domaine de pierres plates. Pour nous, cela nous a fait penser à une zone similaire, la plus non méditerranéenne du monde, la chaussée de calcaire de l’ouest du Yorkshire, où les plantes basses et résistantes prospèrent dans les «grykes» ou fissures entre les «clints», les dalles plates de pavement calcaire.

Limestone pavement above Malham Cove, Yorkshire
Paysage karstique qui surplombe Malham Cove, Yorkshire, Angleterre

The above photograph appears by courtesy of www.yorkshire-dales.com and may not be used elsewhere without the express permission of the copyright owner.

In Greece and in Corsica, Olivier and Clara observed how man had produced a similar effect by laying flat stones into the ground to form a simple mule track, or the circular base for a threshing floor. Many of these abandoned threshing floors can still be found, the stones in place and the spaces between colonised by low growing plants, forming a natural ‘terrasse végétale’.

En Grèce et en Corse, Olivier et Clara ont observé comment l’homme avait produit un effet similaire en posant des pierres plates sur le sol pour former une simple piste de mule, ou la base circulaire pour une aire de battage. Beaucoup de ces aires de battage peuvent encore être trouvées, les pierres en place et les espaces entre, colonisés par des plantes à croissance basse, formant une ‘terrasse végétale naturelle.

In 2012, we made a series of visits to Olivier and Clara’s garden to record the seasonal changes in words and pictures. Whilst we were there, we noticed that a terrasse végétale was being constructed near to their house (see A Garden in Languedoc, February 2012 and May 2012). The idea was to reproduce the natural or man-made conditions that had been observed in the landscape, in a garden environment.

En 2012, nous avons fait une série de visites chez Olivier et Clara pour enregistrer les changements saisonniers en mots et images. Pendant que nous étions là, nous avons remarqué qu’une terrasse végétale était en cours de construction à proximité de leur maison (voir Un jardin en Languedoc, février 2012 et mai 2012). L’idée était de reproduire les conditions naturelles ou artificielles qui avaient été observées dans le paysage, dans un environnement de jardin.

The area chosen is next to the house, so gets lots of foot traffic and wheelbarrows pass through regularly. It is on a slight slope, so there was the opportunity to create a level area with shallow steps on one side. The drawing shows a section of the construction.

La zone choisie est à côté de la maison, donc attire beaucoup de circulation des piétons et des brouettes traversent régulièrement. Il est en légère pente, il avait donc la possibilité de créer une zone a niveau avec des marches basses sur un côté. Le dessin montre une section de la construction.

Drawing by Anne Keenan

Onto the existing ground was spread a 15-20 cm layer of builders’ stone (pierres concassées) which would provide good drainage and a rocky environment for the plant roots. Next, a 5cm layer of 50:50 sand and garden soil, onto which were laid the large stone slabs. The stones, about 10cm deep, were sourced locally from St Martin de Londres and their size and weight allows them to remain stable since no concrete is used. The other advantage of large stones is that the soil underneath stays humid longer. The joints between the slabs were partially filled with the sand/soil mixture, then the plants were inserted and a 5cm gravel mulch added.

Sur le sol on a été étalé une couche de 15-20 cm de la pierre bâtisseurs (pierres concassées) qui donnerait un bon drainage et un environnement rocheux pour les racines des plantes. Ensuite, une couche de 5cm de 50:50 de sable et terre de jardin, sur laquelle ont été déposées des grandes dalles de pierre. Les pierres, d’environ 10 cm d’épaisseur, ont été achetées localement à partir de St Martin de Londres et leur taille et leur poids leur permettent de rester stables car aucun béton n’est utilisé. L’autre avantage de grosses pierres, c’est que le sol en dessous reste humide plus longtemps. Les joints entre les dalles ont été partiellement remplis avec le mélange de sable / terre, puis les plantes ont été insérées et un paillis de gravier de 5cm ajouté.

Terrasse under construction – February 2012
Terrasse sous construction – février 2012
Terrasse after planting – May 2012
Terrasse après plantation – mai 2012

One year later, the terrasse is well established. In the natural Mediterranean landscape, it is the sheep and goats who act as the gardeners, keeping the plants low by grazing on whatever suits them. Here, the degree of growth depended on the placing – those plants on the main thoroughfares were barely higher than the stone slabs, whereas as those on the edges, or under a tree, had grown to their natural height.

Un an plus tard, la terrasse est bien établie. Normalement dans le paysage méditerranéen, ce sont les moutons et les chèvres qui agissent comme les jardiniers, en gardant les plantes basses par le pâturage sur tout ce qui leur convient. Ici, le degré de croissance dépendait de la mise – ces plantes sur les principaux passages étaient à peine plus élevées que les dalles de pierre, tandis que celles sur les bords, ou sous un arbre, avaient atteint leur hauteur naturelle.

Plants have adapted to foot traffic – look closely at the plant in the foreground and you’ll see the mark of a wheelbarrow wheel.
Les plantes s’adaptent au piétinement – regardez de plus près la plante au premier plan et vous verrez la marque d’une roue de brouette.

Here plants have grown to their natural height.
Ici les plantes ont atteint leur hauteur naturelle.

Olivier is experimenting with different plants to establish which ones react well to being walked upon and is allowing plants to self-seed so that he can observe which ones survive in areas of high foot traffic. It’s already clear that most thymes are very tough and one could envisage a terrasse végétale planted just with different varieties of thyme.

Olivier expérimente différentes plantes pour établir quelles sont celles qui réagissent bien à être piétinées et permet aux plantes de se propager naturellement afin qu’il puisse observer celles qui survivent dans les zones de piétinement intense. Il est déjà clair que la plupart des thyms sont très résistants et l’on pourrait envisager une terrasse végétale plantée seulement avec différentes variétés de thym.

The ground falls away at the edge of the terrace, so shallow steps have been created. These photographs show the steps after planting, then again, one year later.

Le sol s’abaisse après le bord de la terrasse, c’est pourquoi des marches basses ont été créés. Ces photos montrent les marches après la plantation, puis une nouvelle fois un an plus tard.

Most of the plants from Olivier’s original list of around 75 varieties have proved successful and more will be tried as the experiment progresses. The list of those he recommends can be found here.

La plupart des plantes de la liste originale d’Olivier, d’environ 75 variétés se sont révélées efficaces et d’autres seront jugées pendant l’expérience. La liste de celles qu’il recommande se trouve ici.

Texte de Christine Daniels
Photographies de Catriona McLean
Traduction en français de Jacques Thompson

February / février 2014

In 2012 when we visited Olivier and Clara’s garden at the end of February we had just experienced the coldest winter for almost 30 years, so few of the plants had begun to move out of their winter dormancy. Two years later, following a mild winter, the garden looked very different and it’s interesting to compare photographs from the two visits.

Lors de notre visite du jardin d’Olivier et Clara, fin février 2012, nous venions de vivre l’hiver le plus froid depuis presque 30 ans et la plupart des plantes étaient encore en période de dormance hivernale. Deux ans plus tard, au terme d’un hiver très doux, le même jardin avait l’air très différent et la comparaison des photos était saisissante.

The acid yellows and lime greens of coronilla and euphorbias contrasted beautifully with the intense blues of teucriums and rosemary. All were set off by mounds of silver leaved ballota, teucrium and artemisia.

Les jaunes citrons et verts acidulés des coronilles et euphorbes offraient un ravissant contraste avec les bleus intenses des teucriums et romarins, le tout encadré par les dômes argentés des ballota, teucrium et armoises.

Coronilla glauca, Euphorbia characias subsp. wulfenii et Teucrium fruticans
Thymus rotundifolia et Teucrium fruticans ‘Ouarzazate’
Many varieties of rosemary in flower / Floraison des romarins
A carpet of Tanacetum densum subsp. amanii,
with ballota to the right
Un tapis de Tanacetum densum subsp. amanii, à droite, ballota.
Various euphorbias with the silver foliage of Artemisia arborescens to the right
Diverses euphorbes et Artemisia arborescens au feuillage argenté à droit
Orange spikes of Kniphofia sarmentosa
Fuseaux orange des Kniphofia sarmentosa
An almond tree in flower / Amandier à fleurs roses
Iris lutescens

A new experimental bed was just about to be planted under an olive tree. This is where Olivier plans to study allelopathy (the chemical inhibition of one plant by another, due to the release of substances acting as germination or growth inhibitors) as an aid to inhibiting weed growth. We will doubtless hear more about this in the future.

Un nouveau massif est en cours d’installation au pied d’un olivier. Ce sera un terrain d’expérimentation sur l’allélopathie (mécanisme d’inhibition chimique d’une plante par une autre grâce à la sécrétion de substances agissant comme inhibiteurs de germination ou de croissance) des plantes dont Olivier nous entretiendra sûrement dans les années à venir.

New experimental bed / Massif en gestation

Texte de Annie Nivière
Photographies de Hubert Nivière

June / juin 2016

Two Years On – Another Point of View
Deux ans après – un autre point de vue

Olivier Filippi talked to us about some of the latest advances in his experimental research in the field of allelopathy. Allelopathy takes its etymology from the ancient Greek allelon which means ‘each other’ and pathos, meaning ‘suffering or passion’. The term ‘allelopathy’ can be used to describe all remote, biochemical interactions, direct or indirect, positive or negative, between one plant and another. These interactions are mediated by plant secondary metabolites, for example terpenoids, phenolic acids, flavonoids and alkaloids. They can be synthesized by living plants, or be generated by the decomposition of a plant’s dead residue. The interaction can be positive, as in plants giving each other mutual assistance, or negative, resulting in exclusion. In his talk, Olivier concentrated exclusively on negative interactions. For more details, see this article on allelopathy by Catriona McLean.

Olivier Filippi nous a fait partager quelques-unes des dernières avancées sur ses recherches expérimentales dans le domaine de l’allélopathie. L’allélopathie tient son étymologie du grec ancien allêlôn, « l’un l’autre », et pathos « souffrance, passion ». On peut limiter la définition de l’allélopathie à l’ensemble des interactions biochimiques à distance, directes ou indirectes, positives ou négatives, d’une plante sur une autre. Ces interactions sont induites par des métabolites secondaires des plantes (terpénoïdes, acides phénoliques, flavonoïdes et alcaloïdes). Ceux-ci peuvent être synthétisés par les plantes vivantes ou être issus de la décomposition de résidus morts de la plante. Comme mentionné, les interactions peuvent être positives (entraide entre plante) ou négatives (exclusion). Ce sont les réactions négatives qui nous intéressent aujourd’hui. Pour plus de détails, voir l’article sur l’allélopathie de Catriona McLean.

Olivier Filippi standing on a carpet of pilosella, an allelopathic plant widespread in the south of France
Olivier Filippi les pieds dans la piloselle, une plante allélopathique largement répandue dans le sud de la France

Olivier started by placing the topic in context. He explained that our goal should be to use the specific properties of some wild plants to inhibit the growth of unwanted plants or ‘weeds’. One example is the mouse-ear hawkweed, Pilosella officinarum syn. Hieracium officinarum (so-called since hawks were supposed to drink its juice to improve their vision). This plant grows in southern France amidst other species but has a competitive advantage and can form large masses up to two metres in diameter. It does this by diffusing compounds through its roots which inhibit the growth of other plants. In other plants, chemical compounds are released when leaves are washed byrain, or spread on the ground by dew, for example Salvia leucophylla, or released by the decomposition of dead plant residue as happens with the leaves of phlomis and cistus.

D’emblée, Olivier Filippi situe le sujet dans son contexte : il s’agit d’utiliser les propriétés propres à certaines plantes sauvages pour inhiber la croissance des indésirables « les mauvaises herbes ». Un exemple connu est celui de la piloselle, Pilosella (ou Hieracium) officinarum (ou herbe à épervier car ces oiseaux étaient censés boire son suc pour améliorer leur vue). Cette plante vit dans le sud de la France au milieu d’autres espèces mais a un avantage compétitif et peut former des grandes plaques jusqu’à 2 mètres de diamètre. Elle diffuse par les racines des composés inhibant la croissance d’autres plantes. Dans d’autres cas les composés chimiques sont libérés par lessivage des feuilles par la pluie, ou plaquées au sol par la rosée (cas de Salvia leucophylla) ou libérées par décomposition de résidus morts dela plante (cas des feuilles de phlomis et de cistes).

The stakes are high for this field of research because in addition to using allelopathy as an alternative to herbicides in private gardens, large scale use in the maintenance of public spaces such as footpaths and cemeteries could decrease the use of pesticides. Olivier emphasized the complexity of the phenomenon; knowledge is far from complete and is evolving through collaboration with other experimentation centres to build up a database. Allelopathy is not a universal solution since allelopathic plants do not kill other plants, but only inhibit their germination. In addition, some plants are resistant to allelopathy (e.g. Geranium sanguineum and pioneer plants such as fennel) or they may have evolved to be less sensitive to it.

Les enjeux sont importants car outre l’usage en alternative de désherbants dans les jardins personnels, une utilisation à plus grande échelle dans la maintenance de divers espaces publics (par exemple allées des cimetières) permettrait de diminuer la pression pesticide. Olivier Filippi insiste sur la complexité du phénomène ; les connaissances sont loin d’être complètes et évoluent grâce au travail collaboratif avec d’autres centres permettant de constituer des banques de données. Il ne s’agit pas non plus d’une solution universelle car la plante allélopathique ne tue pas mais inhibe la germination. De plus, certaines plantes résistent (par exemple Geranium sanguineum et des plantes pionnières comme le fenouil) ou évoluent pour être moins sensibles.

A beautiful combination of Geranium sanguineum growing amongst Achillea umbellata, despite its allelopathic properties
Belle scène de Geranium sanguineum ayant poussé au milieu de Achillea umbellata malgré ses propriétés allélopathiques

One can achieve beautiful compositions in the garden using allelopathic plants of different heights, as shown in the photo below taken in Olivier’s experimental garden. Plants with allelopathic properties do not harm each other, which makes sense, since these plants must be able to withstand allelopathic compounds in order to avoid them committing suicide through contact with compounds they produce themselves. At the end of the Filippi catalogue, there is a list of allelopathic plants grouped according to their height.

Il est possible d’obtenir de belles scènes allélopathiques de jardin en combinant des plantes de différentes hauteurs, comme l’illustre la photo ci-dessous prise dans le jardin expérimental d’Olivier Filippi. Les plantes allélopathiques ne se nuisent pas entre elles, ce qui est logique pour des plantes qui doivent résister aux composés allélopathiques sous peine de se suicider avec leur propre production. A la fin du catalogue de la pépinière, une sélection de plantes allélopathiques rampantes, basses, moyennes et hautes est proposée.

A garden composition of allelopathic plants including Euphorbia rigida, Tanacetum densum subsp. amanii, Armaria sp. and Santolina neapolitana.
Scène de jardin allélopathique composée de Euphorbia rigida, Tanacetum densum subsp.amanii, armoise, Santolina neapolitana.

In his experimental garden, Olivier highlighted how Rhamnus alaternus, Pistacia lenticus and Viburnum tinus can grow under the Aleppo pine (despite the allelopathic properties of its roots and decomposing pine needles). Should the Aleppo pine be destroyed by fire, these smaller plants would become dominant, and in this case the allelopathic properties of the lentisk would become evident. This provides an example of the complexity of these inter-related systems. Another example is phlomis, whose large leaves wither and fall in summer, releasing allelopathic substances as new leaves appear at the same time.

Lors de la visite de son jardin expérimental, Olivier Filippi montre quelques exemples : Rhamnus alaternus, le pistachier lentisque et le laurier-tin arrivent à pousser sous les pins d’Alep (malgré ses propriétés allélopathiques via les racines et la décomposition des aiguilles). En cas d’incendie qui détruit le pin d’Alep, ces plantes deviennent dominantes. Le pistachier a lui-même des propriétés allélopathiques qui se mettent alors en évidence. C’est une illustration de la complexité de ces systèmes. Les phlomis utilisent la dualité de leur feuillage: en été les grandes feuilles se dessèchent et tombent, libérant des substances allélopathiques alors que de nouvelles feuilles apparaissent en même temps.

Two types of phlomis leaves are visible here. The large green leaves are about to fall to the ground as new blue-green leaves emerge.
La dualité du feuillage de phlomis est bien visible: les grandes feuilles vertes s’apprêtent à tomber sur le sol, alors que les nouvelles feuilles bleu-vert poussent.

The purpose of creating an allelopathic section in the garden is to reduce the need for weeding. A variety of allelopathic plants should be planted on gravel (for example different species of creeping thyme, Tanacetum densum, Centaurea bella, Achillea umbellata etc.). The use of mineral mulch reduces the need for weeding whilst the young plants are growing because the allelopathic effect is not immediate and requires a few years to develop. Saffron bulbs and Sternbergia lutea planted in the gravel will provide colour and interest at the end of summer. Centaurea bella planted between paving stones thrives despite being trampled by foot traffic, which means it could also be considered for use in an allelopathic scheme. Here again Olivier pointed out that it is the number of different plant trials that enable progress to be made.

Un espace allélopathique dans le jardin est conçu de façon à limiter le désherbage. C’est un jardin sur gravier planté de diverses plantes allélopathiques (plusieurs espèces de thym rampant, Tanacetum densum, Centaurea bella, Achillea umbellata etc…). L’utilisation de paillage minéral permet de réduire le désherbage en attendant que les plantes allélopathiques se développent car leur effet n’est pas immédiat et demande quelques années d’installation. Les bulbes de safran et de Sternbergia lutea plantés sous les graviers assurent la beauté de l’endroit en sortie d’été. Centaurea bella placée entre des dalles s’est développée malgré les piétinements, ce qui fait envisager une possible utilisation dans ces conditions. Là encore on constate que c’est la multiplication des essais qui permet d’avancer.

Allelopathic zone in the gravel garden
Espace allélopathique (jardin de gravier)
Centaurea bella reduced in size by trampling
Centaurea bella miniaturisée par le piétinement

In another small area dedicated to trials, plants are being subject to harsh conditions with very little watering. One of the objectives here is to find out how long it takes for the allelopathic effect to appear. A range of sariettes and aromatic teucriums, amongst others, are being tried out in this bed.

Une autre petite zone est dédiée aux essais. Les plantes y ont été installées dans conditions dures de restriction hydrique. Un des objectifs est de déterminer le temps d’installation nécessaire à la plante pour obtenir un effet allélopathique manifeste. On trouve notamment dans cette espace des sariettes et des teucrium aromatiques.

Trial bed for allelopathic plants / Zone d’essais de plantes allélopathiques

Through planting aromatic plants in dry soils, we have all used allelopathy without knowing it. A better understanding of allelopathic plants allows us to select and combine them wisely. In Mediterranean gardening these plants have become an essential alternative to the use of herbicides.

Au final, en plantant en terrain sec des plantes aromatiques nous avons tous utilisé l’allélopathie sans le savoir. Une meilleure connaissance des plantes allélopathiques permet de les choisir et de les associer à bon escient. Ces plantes sont devenues des incontournables en jardinage méditerranéen en faisant partie des alternatives aux désherbants.

We thank Olivier Filippi for spending time with us and for his inexhaustible enthusiasm.

Nous remercions Olivier Filippi pour sa disponibilité et pour son enthousiasme inépuisable et communicatif.

Texte : Roland Leclercq
Photos : Liliane Leclercq