Mediterranean Gardening France

What's New? / Quoi de neuf ?

FAQ
Join / Adhérer
Contact Us / Nous contacter

The Village of Santar

Le village de Santar

In the Heart of the Dão Wine Appellation, a Landscape Plan Revives a Portuguese Village

Au cœur du domaine viticole Dão, un projet paysager fait revivre un village portugais

Wines of the Dão region, Santar
Vines of the Dão wine region, with the Serra da Estrela in the distance / Vignoble de la région viticole du Dão, avec la Serra da Estrela au loin

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Historical Backstory

During the Middle Ages, a long series of wars and battles between the Catholic Kings of Europe and the Muslim Moors living on the Iberian Peninsula resulted in the formation of what is now modern-day Portugal. After the Moors were pushed out of the region in the early 12th C., the son of a crusading Burgundian knight, Alfonso Henriques, boldly proclaimed himself King of Portugal. The country’s borders were finally established in 1255, and the ensuing period of crown rule and economic growth gave birth to the Portuguese noble class. A rise to noble status was dependent on family merit and proven loyalty to the Crown, typically over many generations. Formal status was granted by the King through letters of ennoblement and required continued and significant service to Crown and country. The nobility was richly rewarded with titles, special privileges, and land grants. The fertile soil of the Dão River region was of great interest to the nobility for its agricultural value, especially for the purposes of viticulture. Over time, the area around Santar attracted numerous noble families and for centuries the area was quite prosperous.

Historique

Au Moyen Âge, une longue série de guerres et de batailles entre les rois catholiques d’Europe et les Maures musulmans vivant dans la péninsule ibérique ont abouti à la formation de ce qui est le Portugal d’aujourd’hui. Après que les Maures furent chassés de la région au début du XIIe siècle, le fils d’un chevalier bourguignon croisé, Alfonso Henriques, se proclama hardiment roi du Portugal. Les frontières du pays furent finalement établies en 1255, et la période de domination de la couronne et de croissance économique qui suivit donna naissance à la classe noble portugaise. L’accession au statut de noblesse dépendait du mérite familial et d’une loyauté avérée envers la Couronne, généralement sur plusieurs générations. Le statut formel était accordé par le roi au moyen de lettres d’anoblissement et exigeait un service continu et important à la Couronne et au pays. La noblesse était richement récompensée par des titres, des privilèges spéciaux et des concessions de terres. Le sol fertile de la région du fleuve Dão présentait un grand intérêt pour la noblesse en raison de sa valeur agricole, notamment pour la viticulture. Au fil du temps, la région autour de Santar a attiré de nombreuses familles nobles et pendant des siècles, la région a été très prospère.

The 20th century, however, was not kind to the Portuguese village of Santar. The first three-quarters of the century included the devastations to Europe caused by WWI and WWII, as well the dictatorial rule in Portugal of António de Oliveira Salazar (in power from 1932-1974). By the late 1900s, young people were moving away from Santar due to a lack of job opportunities; landowning families were struggling to maintain their agricultural holdings; and beautiful, centuries-old manor houses were falling into disrepair as the village decayed.

Le XXe siècle n’a cependant pas été tendre avec le village portugais de Santar. Les trois premiers quarts du siècle ont été marqués par les dévastations causées à l’Europe par la Première et la Seconde Guerre mondiale, ainsi que par le régime dictatorial au Portugal d’António de Oliveira Salazar (au pouvoir de 1932 à 1974). À la fin des années 1900, les jeunes quittaient Santar en raison du manque de possibilités d’emploi ; les familles de propriétaires fonciers luttaient pour maintenir leurs exploitations agricoles et de beaux manoirs vieux de plusieurs siècles tombaient en ruine à mesure que le village se dégradait.

A Creative Leap

An improbable redemption began in 2013 when Count Jose Luís Vasconcellos e Sousa contacted noted Spanish landscape architect Fernando Caruncho with the idea of adding a modernist addition to the 400-year-old formal gardens of his 15th C. estate in Santar. When Caruncho saw the elaborate boxwood parterres and spring-fed fountains of the existing baroque gardens and walked the village with Vasconcellos e Sousa, he had a vision for doing something entirely different than what the Count was proposing.  He reportedly asked the Count, “Why not just leave your perfect garden as it is and instead bring all the others back to life, to join with it and return dignity to the whole town?”  

Un sursaut créatif

Une rédemption improbable a commencé en 2013 lorsque le comte José Luís Vasconcellos e Sousa a contacté le célèbre architecte paysagiste espagnol Fernando Caruncho avec l’idée d’ajouter une touche moderne aux jardins à la française vieux de 400 ans de son domaine du XVe siècle à Santar. Lorsque Caruncho a vu les parterres de buis élaborés et les fontaines alimentées par les sources des jardins baroques existants et a parcouru le village avec Vasconcellos e Sousa, il a eu la vision de faire quelque chose de complètement différent de ce que proposait le comte. Il aurait demandé au comte : « Pourquoi ne pas simplement laisser votre jardin parfait tel qu’il est et plutôt redonner vie à tous les autres, pour qu’ils suivent l’exemple et redonnent sa dignité à toute la ville ? »

Caruncho had realized that, in addition to the ancestral home of Vasconcellos e Sousa, the village was home to four additional noble estates (one with direct royal ties), all in close proximity to one another and all connected by charming lanes lined with village homes. His stroke of genius was to envision a series of interlocking gardens, knitting the village together both visually and socially into a vila jardim. The plan held the possibility of reviving the village through tourism (the “Bilbao effect”) as well as creating a more progressive social structure by breaking down class barriers and encouraging more community interaction.

Caruncho s’était rendu compte qu’en plus de la maison ancestrale de Vasconcellos e Sousa, le village abritait quatre autres domaines nobles (dont un avec des liens royaux directs), tous proches les uns des autres et tous reliés par de charmantes ruelles bordées de maisons de village. Son coup de génie a été d’imaginer une série de jardins imbriqués, reliant le village à la fois visuellement et socialement en une vila jardim. Le plan offrait la possibilité de faire revivre le village grâce au tourisme (« l’effet Bilbao ») ainsi que de créer une structure sociale plus progressiste en éliminant les barrières de classe et en encourageant davantage d’interactions communautaires.

Though Vasconcellos e Sousa could recognize the brilliance of the idea, he had to first convince the other noble families of its validity and then garner the support of the village residents. An important tool of persuasion became a large maquette of the landscape plan made by Caruncho. It was a tremendous help for people to be able to see, laid out before them, the elegance and workability of the plan.  The maquette allowed them to envision how village gardens and surrounding agricultural land could be connected by gates and bridges in a unified 50-acre master plan.

Même si Vasconcellos e Sousa pouvait reconnaître le génie de l’idée, il devait d’abord convaincre les autres familles nobles de sa validité, puis obtenir le soutien des habitants du village. Une grande maquette du plan paysager réalisé par Caruncho fut un outil de persuasion important. Cela a été une aide précieuse pour les gens de voir, présenté devant eux, l’élégance et la faisabilité du plan. La maquette leur a permis d’imaginer comment les jardins du village et les terres agricoles environnantes pourraient être reliés par des portes et des ponts dans un plan directeur unifié de 50 acres.

An important breakthrough occurred when the royal Bragança family agreed to restore their crumbling manor house, Casa das Fidalgas, into a five-star hotel. This represented a major buy-in to Caruncho’s idea, lending it credibility and focus. The villagers, having seen the maquette and hearing of the investments being made, became enthusiastic as well. Suddenly the village shifted from a place of despair and decline to a beehive of hope, promise, and entrepreneurship.

Une avancée importante s’est produite lorsque la famille royale de Bragança a accepté de restaurer son manoir en ruine, la Casa das Fidalgas, en un hôtel cinq étoiles. Cela représentait une adhésion majeure à l’idée de Caruncho, lui conférant crédibilité et concentration. Les villageois, après avoir vu la maquette et entendu parler des investissements réalisés, sont également devenus enthousiastes. Soudain, le village est passé d’un lieu de désespoir et de déclin à une ruche d’espoir, de promesses et d’entrepreneuriat.

Our Visit to Santar

The photos I had seen of Santar were enticing, and the story of the village gardens was intriguing. So, when my husband and I decided to take a bike tour of southern Portugal in March of 2022, we took the opportunity to see for ourselves what was happening there. The bike tour ended in Lisbon, and we were headed northeast to San Sebastian, Spain. It was easy to route ourselves through Santar. We had no idea what to expect from this little detour, but the village was in our path and our curiosity had hooked us.

Notre visite à Santar

Les photos que j’avais vues de Santar étaient séduisantes et l’histoire des jardins du village était intrigante. Ainsi, lorsque mon mari et moi avons décidé de faire un tour à vélo dans le sud du Portugal en mars 2022, nous en avons profité pour voir par nous-mêmes ce qui s’y passait. Le tour à vélo s’est terminé à Lisbonne et nous nous sommes dirigés vers le nord-est jusqu’à Saint-Sébastien, en Espagne. Il était facile de passer par Santar. Nous ne savions pas à quoi nous attendre de ce petit détour, mais le village était sur notre chemin et nous étions piqués par la curiosité.

Our stay started well with our arrival at Casa Luís de Camões Boutique & Literary House, the vacation rental we had secured online through owner Rui Henriques. It was a very pleasant apartment in the middle of the village. Rui gave us good information about what to see the following day and, importantly, where to have dinner that night. We headed out in a discouraging downpour to eat at Taberna da Adega. The meal was excellent and the restaurant and winetasting room were nicely decorated in a modern, casual style. It was our first inkling that something smart was happening in the region.

Notre séjour a bien commencé avec notre arrivée à la Casa Luís de Camões Boutique & Literary House, la location de vacances que nous avions réservée en ligne auprès du propriétaire Rui Henriques. C’était un appartement très agréable au milieu du village. Rui nous a donné de bonnes informations sur ce qu’il fallait voir le lendemain et, surtout, où dîner ce soir-là. Nous sommes partis sous une averse décourageante pour manger à la Taberna the Adega. Le repas était excellent et le restaurant ainsi que la salle pour gouter les vins étaient joliment décorés dans un style moderne et décontracté. C’était une des premières indications que quelque chose d’intelligent se passait dans la région.

Thankfully, our one-and-only day to see the gardens dawned with clear skies. Greatly relieved at the break in the weather, we wandered down to the office of Santar Vila Jardim where Rui had made reservations for us to take a tour of the ambitious garden project. Casa da Lenha, a former woodshed, had been tastefully repurposed into a ticket office and gift shop by Caruncho’s architect son, Pedro — an example of the village hanging on to its valuable history while stepping forward into the future.

Heureusement, notre seule et unique journée pour voir les jardins s’est levée avec un ciel dégagé. Très soulagés par cette éclaircie, nous nous sommes rendus au bureau de Santar Vila Jardim où Rui avait fait des réservations pour que nous puissions visiter l’ambitieux projet de jardin. La Casa da Lenha, un ancien bûcher, a été transformée avec goût en billetterie et boutique de cadeaux par le fils de l’architecte de Caruncho, Pedro – exemple du village qui s’accroche à sa précieuse histoire tout en se tournant vers l’avenir.

Casa dos Condes de Santar e Magalhães

Our guide sold us our tickets and then led our group of four across the main street to the House of the Counts of Santar e Magalhães. As we entered through the massive doors of the ground floor foyer, there were endearing signs of the family’s current use of the property.  A wall rack full of useful hats had a selection of bicycles parked underneath. (Members of the family often come from Porto to stay the weekend.)

Maison des Comtes de Santar et Magalhães

Notre guide nous a vendu nos billets puis a conduit notre groupe de quatre personnes à travers la rue principale jusqu’à la Maison des Comtes de Santar e Magalhães. Lorsque nous sommes entrés par les portes massives du hall du rez-de-chaussée, nous avons remarqué quelques signes charmants confirmant l’utilisation actuelle de la propriété par la famille. Un support mural rempli de chapeaux utiles contenait une sélection de vélos garés en dessous. (Les membres de la famille viennent souvent de Porto pour passer le week-end.)

Hall de Casa dos Condes de Santar e Magalhães
Hall de Casa dos Condes de Santar e Magalhães

We proceeded through an interesting collection of family history and memorabilia and viewed the chapel, but of greatest interest was the Caruncho maquette of the vila jardim.

Nous avons parcouru une intéressante collection de souvenirs reliés à l’histoire familiale et avons visité la chapelle, mais la maquette Caruncho de la vila jardim était plus attractive.

Fernando Caruncho
Digital version of the maquette made by Fernando Caruncho’s firm / Version numérique de la maquette réalisée par l’entreprise de Fernando Caruncho (Photo : Vila Jardim)

When we finally stepped out from the darkened museum into the light of the Italian-influenced formal garden, it was breathtaking. I am not a fan of overly structured parterres with tight decorative patterns, but this garden had a refreshing mixture of gravitas and playfulness imbued with four centuries of maturation. The fantastical shapes of the boxwood obelisks and spheres (Buxus sempervirens) in conversation with the traditional rose-filled parterres, statuary, fountains, and allées of lemon trees (Citrus x limon) and camellias (Camellia japonica species) resulted in a formality that simply didn’t take itself too seriously. The property was developed during the time of Portugal’s great power as a maritime empire (14th-15th C.), and the architecture of the manor house, with its Orientalist towers, roofline, and window frames, reflects the worldly exposure of its owner-builder. The garden successfully “curtsies” to the house.

Lorsque nous sommes finalement sortis du musée sombre et avons découvert la lumière du jardin à la française d’influence italienne, c’était à couper le souffle. Je ne suis pas fan des parterres trop structurés avec des motifs décoratifs intriqués, mais ce jardin présentait un mélange rafraîchissant de gravité et d’espièglerie imprégné de quatre siècles de maturation. Les formes fantastiques des obélisques et des sphères de buis (Buxus sempervirens) en conversation avec les parterres traditionnels remplis de roses, les statues, les fontaines et les allées de citronniers (Citrus x limon) et de camélias (Camellia japonica) ont abouti à une formalité qui tout simplement ne se prenait pas trop au sérieux. La propriété a été développée à l’époque de la grande puissance du Portugal en tant qu’empire maritime (14e-15e siècle) et l’architecture du manoir, avec ses tours orientalistes, sa ligne de toit et ses cadres de fenêtres, illustre l’ouverture au monde de son propriétaire-constructeur. Le jardin « fait la révérence » avec succès à la maison.

Casa dos Condes de Santar e Magalhães
The boxwood parterre garden of Casa dos Condes de Santar e Magalhães / Les parterres de buis de la Maison des Comtes de Santar et Magalhães

The gardens of Casa dos Condes de Santar e Magalhães are spread over three acres and include a beautiful azure-tiled horse trough, with its panels depicting knights on horseback; a large spring-fed pond in a shady glen (all gardens in the village are irrigated by the underlying watershed); a commercial winery; and an expansive vineyard. The property is impressive and well cared for. A not insignificant piece of “borrowed landscape” is the view of the neighboring Church of Mercy, visible from many vantage points in the garden.

Les jardins de la Maison des Comtes de Santar et Magalhães s’étendent sur trois hectares et comprennent une belle auge à chevaux aux carrelages couleur azur, avec ses panneaux représentant des chevaliers à cheval, un grand étang alimenté par une source dans un vallon ombragé (tous les jardins du village sont irrigués par le bassin versant sous-jacent), une cave commerciale et un vaste vignoble. La propriété est impressionnante et bien entretenue. Un élément non négligeable du « paysage emprunté » est la vue sur l’église voisine de la Miséricorde, visible depuis de nombreux points d’observation du jardin.

Jardim da Casa da Magnólia

Our tour continued to the adjacent Magnolia House Garden, its name paying homage to the centuries-old Magnolia grandiflora that graces the property. One can access the garden directly from the grounds of Casa dos Condes de Santar e Magalhães via an artfully built staircase covered in honeysuckle (Lonicera caprifolium), part of the effort to physically link properties. Caruncho’s plan also called for each noble estate to have a vineyard (Vitis vinifera), creating visual cohesiveness as one traverses from one garden to another.

Jardin de la Casa da Magnólia

Notre visite s’est poursuivie jusqu’au jardin adjacent de la Maison Magnolia, dont le nom rend hommage au Magnolia grandiflora centenaire qui orne la propriété. On peut accéder au jardin directement depuis le terrain de la Maison des Comtes de Santar e Magalhães via un escalier astucieusement construit recouvert de chèvrefeuille (Lonicera caprifolium), dans le cadre de l’effort visant à relier physiquement les propriétés. Le plan de Caruncho prévoyait également que chaque domaine noble possède un vignoble (Vitis vinifera), créant une cohésion visuelle lorsque l’on passe d’un jardin à l’autre.

Casa da Magnólia
Staircase between the gardens / Escalier entre les jardins (Photo -Vila Jardim)
Misericórdia Church
Borrowed view of the Misericórdia Church / Vue empruntée de l’église de la Misericórdia

Ingrja da Misericódia

We walked to the nearby Church of Mercy, built in 1637 as a gift to the village of the noble Cunha family. The church property was nicely planted and had a small, gated garden.  However, on the day we visited the gate to the church garden was closed.

Ingrja da Misericódia

Nous sommes allés à pied jusqu’à l’église de la Miséricorde située à proximité, construite en 1637 et donnée au village par la noble famille Cunha.  La propriété était joliment plantée et disposait d’un petit jardin clôturé.  Cependant, le jour de notre visite, la porte du jardin de l’église était fermée.

Linhares Santar e Magalhães

Entering a stone gate off the main street, we found ourselves in a small boxwood garden called Jardim dos Linhares Santar e Magalhães. This garden was previously an orchard and vegetable garden for the Casa dos Condes de Santar e Magalhães (thus its name), but it is now part of the Vila Jardim network of gardens to which all villagers have access. In this garden there are citrus trees (Citrus x deliciosa and Citrus sinensis) and the surprise of California poppies (Eschscholzia californica). The Linhares SM (as it is abbreviated) is connected to Linhares Ibérico Nogueira by a wisteria-covered granite pergola, designed by Caruncho to create another artistic link between garden spaces.

Linhares Santar e Magalhães

En passant par un portail en pierre s’ouvrant sur la rue principale, nous nous sommes retrouvés dans un petit jardin de buis appelé Jardim dos Linhares Santar e Magalhães.  Ce jardin était auparavant un verger et un potager appartenant à la Casa dos Condes de Santar e Magalhães (d’où son nom), mais il fait maintenant partie du réseau de jardins Vila Jardim auquel tous les villageois ont accès.  Dans ce jardin, on trouve des agrumes (Citrus x deliciosa et Citrus sinensis) et à notre surprise, des pavots de Californie (Eschscholzia californica).  Le Linhares SM (en abrégé) est relié au Linhares Ibérico Nogueira par une pergola en granit recouverte de glycine, conçue par Caruncho comme lien artistique supplémentaire entre les espaces de jardin.

Jardim dos Linhares Santar e Magalhães
Portail d’entrée du Jardim dos Linhares Santar e Magalhães
Jardim dos Linhares Santar e Magalhães
A wisteria-covered passageway connecting the gardens / Passage couvert de glycine reliant les jardins

Linhares Ibérico Nogueira

We gathered that Casa dos Linhares IN (as it is called) was originally an agricultural property with a large field behind it. This large field, previously inaccessible and essentially unseen from the village streets, is now at the heart of the whole village. Jardim dos Linhares Ibérico Nogueira is now a continuous 8500 m2 (2.1 acres) garden planted with several tree varieties including apple (Malus domestica), cherry (Prunus avium), olive (Olea europaea), pomegranate (Punica granatum) and kumquat (Citrus japonica). There are ten plots, five reserved for annual vegetables and the remaining five for perennials, such as artichoke (Cynara scolymus) and asparagus (Asparagus officinalis). The landscape is both practical and pleasing to the eye. Local people are actively involved in the cultivation of these trees and plants, and organic practices are promoted. Where walls and entitlement once separated neighbor from neighbor and nobleman from commoner, the whole village is now able to come together and partake in this incredible asset.  One of Caruncho’s key goals was to create a more vibrant, fair-minded society, and it would appear his “cross pollination” is working.

Linhares Ibérico Nogueira

Nous avons appris que la Casa dos Linhares IN (comme on l’appelle) était à l’origine une propriété agricole avec un grand champ derrière.  Ce grand champ, auparavant inaccessible et pratiquement invisible depuis les rues du village, est aujourd’hui au cœur de tout le village.  Le Jardim dos Linhares Ibérico Nogueira est aujourd’hui un espace continu de 8500 m2 planté de plusieurs variétés d’arbres, dont le pommier (Malus domestica), le cerisier (Prunus avium), l’olivier (Olea europaea), le grenadier (Punica granatum) et le kumquat (Citrus japonica).   Il y a dix parcelles, dont cinq sont réservées aux légumes annuels et les cinq autres aux plantes vivaces, comme l’artichaut (Cynara scolymus) et l’asperge (Asparagus officinalis).  Le paysage est à la fois productif et agréable à l’œil.  La population locale est activement impliquée dans la culture de ces arbres et de ces plantes, et les méthodes biologiques sont encouragées  Là où les murs et les droits de propriété séparaient autrefois les voisins les uns des autres et les nobles des roturiers, le village tout entier peut maintenant se mettre ensemble pour bénéficier de ce remarquable atout.  L’un des principaux objectifs de Caruncho était de créer une société plus dynamique et plus juste, et il semblerait que sa “pollinisation croisée” porte ses fruits.

Jardim dos Linhares Ibérico Nogueira
Jardim dos Linhares Ibérico Nogueira (Photo: Vila Jardim)

Casa das Fidalgas, now Valverde Santar Hotel & Spa

The last stop on our tour was the large property of Casa das Fidalgas. As mentioned before, the royal Brangança family crucially agreed to turn their Santar home into a luxury hotel. The hotel and its grounds were under construction when we visited in 2022, so we missed touring this exciting aspect of the project. We were, however, able to visit the hotel farm, Quinta das Fidalgas. Its 6 hectares (15 acres) are entirely surrounded by walls. While all the noble houses now have vineyards, the quinta’s are the most extensive. They were planted and designed by Caruncho and Pedro de Vasconcellos e Souza as part of the Vila Jardim project. The plan called for a dramatic circular vineyard, which can be appreciated from a pavilion situated above it on the gentle hillside. 

Casa das Fidalgas, aujourd’hui l’Hôtel et Spa Valverde Santar

La dernière étape de notre visite était la grande propriété de Casa das Fidalgas.  Comme mentionné précédemment, la famille royale Brangança a pris la décision importante de transformer sa maison de Santar en hôtel de luxe.  L’hôtel et son parc étaient en construction lors de notre visite en 2022, donc nous n’avons pas pu apprécier cet élément passionnant du projet.  Nous avons toutefois pu visiter la ferme de l’hôtel, la Quinta das Fidalgas.  Ses 6 hectares sont entièrement entourés de murs.  Si toutes les maisons nobles possèdent aujourd’hui des vignobles, ceux de la Quinta sont les plus étendus.  Ils ont été conçus et plantés par Caruncho et Pedro de Vasconcellos e Souza dans le cadre du projet Vila Jardim.  Le plan prévoyait un vignoble circulaire spectaculaire, que l’on peut apprécier depuis un pavillon situé au-dessus, sur la pente douce de la colline.

Casa das Fidalgas
Undulating rows of vines in a magnificent circular design, with the viewing platform in the upper left corner / Les magnifiques rangées ondulantes de vignes en forme circulaire, avec la plate-forme d’observation dans le coin supérieur gauche (Photo: Vila Jardim)

We climbed to the delightful Caruncho-designed structure, fashioned out of trunks and twisted limbs of Scots pine (Pinus sylvestris). It has lovely views over the vines, the hotel, the village, and the Serra da Estrela mountains beyond. Around the base of the platform, Caruncho has planted osmanthus (Osmanthus fragrans). Eventually the fragrant-flowering trees will grow tall enough to make the pavilion appear to be floating above the vines.

French textNous avons grimpé jusqu’à la charmante structure conçue par Caruncho, faite de troncs et de branches torsadées de pin sylvestre (Pinus sylvestris).  Elle offre une vue magnifique sur les vignes, l’hôtel, le village et les montagnes de la Serra da Estrela.  Autour de la base de la plate-forme, Caruncho a planté des osmanthus (Osmanthus fragrans).  A l’avenir, ces arbres aux fleurs odorantes seront suffisamment hauts pour donner l’impression que le pavillon flotte au-dessus des vignes.

Casa das Fidalgas
The viewing pavilion, fashioned from trunks and branches of Scots pine / Le pavillon d’observation, fait de troncs et de branches de pin sylvestre (Photo: Vila Jardim)

Our Impressions

We ended our tour at Quinta das Fidalgas and used the remainder of our day to explore the village on our own. We came away from our visit feeling happy that we had come. The village and its people were charming, and we found Caruncho’s brilliant ideas to be beautifully executed. His landscape plan has seamlessly improved village life, without feeling artificially imposed.

Nos impressions

Nous avons terminé notre visite à la Quinta das Fidalgas et avons profité du reste de la journée pour explorer le village tous seuls.  Nous sommes revenus de notre visite heureux d’être venus.  Le village et ses habitants sont charmants, et nous avons trouvé que les idées brillantes de Caruncho ont été magnifiquement exécutées.  Son plan d’aménagement paysager a amélioré la vie du village de manière harmonieuse, sans que l’on ait l’impression qu’il a été imposé artificiellement.

I’m not sure if our fellow MGF members would be similarly impressed, but villages like this are why we Americans come to Europe. We swoon over the human scale and hand-craftsmanship of a bygone era. No garish signs, no ugly high-rise apartments, and no chain stores — just history and authenticity. If the decision-makers of Santar are smart, they will fight to keep things that way.

 Je ne sais pas si nos collègues de MGF seraient aussi impressionnés, mais c’est pour des villages comme celui-ci que nous, les Américains, venons en Europe.  Nous nous pâmons devant l’échelle humaine et l’artisanat d’une époque révolue.  Pas d’enseignes criardes, pas de tours d’habitation laides, pas de chaînes de magasins – juste de l’histoire et de l’authenticité.  Si les décideurs de Santar sont malins, ils se battront pour que les choses restent ainsi.

House of the Counts of Santar e Magalhães
Carriage gate to House of the Counts of Santar e Magalhães / Porte cochère de la maison des comtes de Santar e Magalhães
Chapelle de Notre-Dame de Piedade
Chapelle de Notre-Dame de Piedade

An example of a well-preserved village in Provence is Lourmarin. Raoul Dautry, the person charged with the reconstruction of France after WWII, had a home in Lourmarin. Dautry understood the need to both modernize and preserve the integrity of the historical village, while also providing new homes for young people. His efforts were highly successful. All over the Luberon, farmland and open countryside is understood and generally protected – both for its intrinsic value for food production and for its beauty – attractive to both residents and visitors alike. This seems to be the goal in Santar, and we wish them success —for their sakes and ours!

Lourmarin est un exemple de village provençal bien préservé.  Raoul Dautry, le responsable de la reconstruction de la France après la Seconde Guerre mondiale, avait une maison à Lourmarin.  Il avait compris qu’il fallait à la fois moderniser et préserver l’intégrité du village historique, tout en offrant de nouveaux logements aux jeunes.  Ses efforts ont été couronnés de succès.  Partout dans le Luberon, les terres agricoles et les paysages ouverts sont compris et généralement protégés – pour leur valeur intrinsèque en ce qui concerne la production alimentaire aussi bien que pour leur beauté – attirant à la fois les résidents et les visiteurs.  Il semble que ce soit l’objectif de Santar, et nous leur souhaitons de réussir, pour leur bien et le nôtre!

Travel Tips

Here are a few tips from our two nights in Santar:

  • Dine at Taberna da Adega or have a gourmet meal at Paço dos Cunhas. The latter has a nice wine-tasting patio if all you need is a good glass of local wine. They feature red wines of touriga nacional, alfrocheiro preto, and alicante bouschet grapes and white wines of encruzado and malvasia fina.
  • Look for the Chapel of Our Lady of Piedade, a lovely piece of architecture.
  • Walk past the quaint Church of Saint Peter
  • Be sure to look for the stone path along the village perimeter near Casa das Fidalgas. There you will find the vestiges of the Roman road which once connected Vilar Seco and Santar.

Conseils de voyage

Ci-dessous quelques conseils tirés de nos deux nuits à Santar :

  • Ne manquez pas de visiter l’impressionnant site web de Santar Vila Jardim (en portugais et anglais seulement).  Il offre de nombreuses informations sur les jardins et une carte interactive du village.
  • Séjournez à l’Hôtel Valverde de Santar (site web en portugais et anglais seulement), qui est désormais achevé et qui semble tout à fait charmant !  Pour une alternative à prix raisonnable, essayez le B&B de Rui Enrique, Casa Luís de Camões Boutique & Literary House.
  • Dînez à la Taberna da Adega ou prenez un repas gastronomique au Paço dos Cunhas. Ce dernier dispose d’un joli patio de dégustation de vins si vous avez envie d’un bon verre de vin local.  On y trouve des vins rouges issus des cépages touriga nacional, alfrocheiro preto et alicante bouschet, ainsi que des vins blancs issus des cépages encruzado et malvasia fina.
  • Visitez la chapelle de Notre-Dame de Piedade, une belle œuvre architecturale.
  • Passez devant la pittoresque église de Saint Pierre.
  • N’oubliez pas de chercher le chemin de pierre qui longe le périmètre du village, près de la Casa das Fidalgas.  Vous y trouverez les vestiges de la voie romaine qui reliait autrefois Vilar Seco et Santar.
Casa das Fidalgas
Roman road on the perimeter of the village, near the gardens of Casa das Fidalgas / Voie romaine au périmètre du village, près des jardins de la Casa das Fidalgas

Text: E. Kirsten Honeyman

Photos: E. Kirsten Honeyman and Vila Jardim


Plant list / Liste de plantes

Casa dos Condes de Santar e Magalhães

  • Citrus x limon
  • Buxus sempervirens L.
  • Camellia japonica:      

‘Alba Stellata’, ‘Comtesse du Hainaut’,‘Althaeiflora’, ‘Amalia Melzi’, ‘Dona Sophia Braga’

  • Eriobotrya japonica
  • Laurus nobilis
  • Liquidambar styraciflua
  • Magnolia x soulangeana
  • Ilex aquifolium
  • Tilia tomentosa and Tilia platyphyllos
  • David Austin roses, including:

Rosa ‘Gertrude Jekyll’ (Ausbord)

Rosa ‘The Ancient Mariner’ (Ausoutcry)

Rosa ‘Comte de Chambord’

Rosa ‘Olivia Rose Austin’ (Ausmixture)

Rosa ‘Darcey Bussell’ (Ausdecorum)

 Jardim da Casa da Magnólia

  • Magnolia grandiflora
  • Lonicera caprifolium
  • Buxus sempervirens L.
  • Vitis vinifera

Jardim dos Linhares – Santar e Magalhães

  • Citrus x deliciosa
  • Citrus sinensis
  • Eriobotrya japonica
  • Choisya ternata            
  • Cosmos bipinnatus       
  • Eschscholzia californica
  • Rosmarinus officinalis

Jardim dos Linhares – Ibérico Nogueira

  • Laurus nobilis
  • Malus domestica
  • Olea europaea
  • Prunus avium
  • Punica granatum
  • Citrus medica var. sarcodactylis
  • Citrus japonica
  • Wisteria sp.
  • Lavandula stoechas
  • Osmanthus fragrans
  • Olea europaea   
  • Vitis vinifera

Garden of the Valverde Santar Hotel (previously Casa das Fidalgas)

  • Corylus avellana
  • Fraxinus angustifolia
  • Grevillea robusta
  • Laurus nobilis 
  • Liquidambar styraciflua             
  • Magnolia grandiflora
  • Osmanthus fragrans
  • Olea europaea
  • Chimonanthus praecox
  • Choisya ternata
  • Paulownia tomentosa
  • Cupressus sempervirens var. stricta
  • Eucalyptus pulchella (syn. E. linearis)

Loading