Mediterranean Gardening France

FAQ

Plants / Plantes

Prunus dulcis: Sweet almond tree / L’amandier

The sweet almond, Prunus dulcis, is a tree sadly neglected in Mediterranean gardens. The fragrant, pale pink to white flowers are the earliest flowers in the garden and are magic when seen under a clear blue Midi sky in February. My memories of almond trees in blossom set against the brown ploughed fields and vineyards of the Gard will stay with me for ever. Trees should provide many points of interest throughout the year – almonds do provide some shade but they could hardly be called shade trees and there are edible nuts in the autumn.

L’amande douce, Prunus dulcis, est un arbre malheureusement négligé dans les jardins méditerranéens. Les fleurs odorantes, rose pâle à blanc sont les premières fleurs dans le jardin et sont magiques quand on les voit sous le ciel bleu clair du Midi en février. Mes souvenirs d’amandiers en fleurs contrastant avec les champs labourés et les vignobles du Gard resteront pour toujours. Ces arbres devraient fournir de nombreux points d’intérêt tout au long de l’année; les amandiers fournissent de l’ombre, mais ne sont guère protecteurs et il y a des noix comestibles à l’automne.

Almond trees have been cultivated in for at least 3000 years. It is found throughout the Mediterranean Basin and as far east as India. Pastes made from ground almonds, pistachios, walnuts or hazelnuts are found in just about every Mediterranean country and are used to make confectionary, biscuits, cakes, soups, pastries, deserts, tarts and of course nougat, or turron.

L’amandier est cultivé depuis au moins 3000 ans. On le trouve dans tout le bassin méditerranéen et aussi loin que l’Inde. Les pâtes à base d’amandes broyées, de pistaches, de noix ou de noisettes se retrouvent dans presque tous les pays méditerranéens et servent à confectionner des confiseries, des biscuits, des gâteaux, des soupes, des pâtisseries, des desserts, des tartelettes et bien sûr du nougat ou du touron.

Ground almond paste is the basis for marzipan (massepain in French), macaroons and nougat. To-day Montélimar in the Drôme is the centre of nougat production and sales in France – every other shop sells it, at least that’s what it seems. It was Olivier de Serres who first planted almonds close to Montélimar in the 17th century. There are commercial almond orchards south of Montélimar and some close to Alès in the Gard, but not many!

La pâte d’amande moulue est la base du massepain, macarons et nougat. Aujourd’hui Montélimar (Drôme) est le centre de production (et de vente) de nougat en France où tous les magasins le vendent, du moins c’est ce que l’on croit. C’est Olivier de Serres qui planta les premières amandes près de Montélimar au XVIIe siècle. Il y a des vergers d’amandiers commerciaux au sud de Montélimar et certains près d’Alès dans le Gard, mais pas beaucoup!

The real centre for almond production is the Valsenole plateau in the Alpes-de-Haut-Provence where there are over 100 productive hectares. Growers are supported by the cosmetics company, L’Occitane-en-Provence, which purchases much of the crop to produce almond oil used in skin creams. The almonds here are said to be very ‘recherché’ for calissons and nougat. Local nougat made with locally produced lavender oil is said to be unforgettable

Le véritable centre de production d’amandes est le plateau de Valsenole dans les Alpes-de-Haut-Provence où plus de 100 hectares sont cultivés. Les producteurs sont soutenus par la société de cosmétiques, L’Occitane en Provence, qui achète une grande partie de la récolte pour produire de l’huile d’amande utilisée dans les crèmes pour la peau. On dit que ces amandes sont très recherchées pour les calissons et le nougat. Le nougat local fait avec de l’huile de lavande produite localement a la réputation d’être inoubliable!

Saint-Léonard-de-Noblat in the Haute Vienne is perhaps the centre for massepain in France. The small golden biscuits made of peeled almonds, egg whites, sugar and flour were supplied, no doubt for a small sum, to pilgrims walking from Bourges to Bordeaux and on to Compostela.

Saint-Léonard-de-Noblat dans la Haute Vienne (87) est peut-être le centre du massepain en France. Les petits biscuits dorés faits d’amandes pelées, de blancs d’œufs, de sucre et de farine étaient fournis, sans doute pour une somme modique, à des pèlerins qui marchaient de Bourges à Bordeaux et à Compostelle.

Saint-Léonard-de-Noblat dans la Haute Vienne (87) est peut-être le centre du massepain en France. Les petits biscuits dorés faits d’amandes pelées, de blancs d’œufs, de sucre et de farine étaient fournis, sans doute pour une somme modique, à des pèlerins qui marchaient de Bourges à Bordeaux et à Compostelle.

Mais retour au jardin : le RHS décrit 38 variétés «supérieures» de Prunus dulcis avec malheureusement peu de photographies et encore moins de descriptions. L’une est P. dulcis ‘Maculocarpa’, un arbre à feuilles caduques avec des fleurs roses ou blanches très pâles produites sur des pousses nues au début du printemps.

Almonds require bees for good pollination; this can be encouraged by planting forage crops, by introducing bee hives or by planting different almond varieties. There are a few self-fertile almonds, one is the ‘Tuono’ variety which has been crossed with ‘Nonpareil’ varieties to produce hybrids which are self-fertile. The Californian almond crop is truly enormous and worth over $20 billion. This production is the motor for further breeding work and varieties with new distinct characters including self-fertility, superior nuts and specific harvest dates have been bred and patented.

Les amandes nécessitent des abeilles pour une bonne pollinisation; cela peut être encouragé en plantant des cultures fourragères, en introduisant des ruches d’abeilles ou en plantant différentes variétés d’amandes. Il y a quelques amandes autofertiles comme ‘Tuono’ qui ont été croisées avec des variétés ‘Nonpareil’ pour produire des variétés hybrides autofertiles. La récolte californienne d’amandes vaut vraiment plus de 20 milliards de dollars. C’est le moteur de nouveaux travaux de sélection et de variétés avec de nouveaux caractères distincts dont l’autofécondité, des noix de qualité supérieure et des dates de récolte spécifiques.

Text: David Bracey
Translation into French: Roland Leclercq
Photographs: Hugues Pelen and J. Davis