Mediterranean Gardening France

FAQ

Gardening / Jardinage

Help! My agaves are rotting / Au secours ! Mes agaves pourrissent

The agave weevil could be the culprit. This weevil (Scyphophorus acupunctatus) is a beetle native to Mexico which was first introduced into Europe in imported plants in 1998. It is a small beetle, 10-15 mm in length. It is recognisable by its long, curved snout and its ribbed electra (rigid anterior wings that serve to protect the posterior pair of functional wings). Its shape is very similar to that of the red palm weevil, but it is smaller and completely black. It is widespread in Spain, Portugal, Greece and, since 2007, in France, exclusively on the Mediterranean coast. It can be found from Collioure to Menton and in particular in Perpignan, Béziers, Montpellier and Fréjus.

C’est peut-être le charançon de l’agave qui est en cause. Ce charançon (Scyphophorus acupunctatus) est un coléoptère originaire du Mexique qui a été introduit avec des plantes importées dès 1998 en Europe. C’est un petit coléoptère de 10 à 15 mm de longueur. Il est reconnaissable à son long rostre incurvé et à ses élytres (ailes antérieures formant un étui sous lequel se replie l’aile postérieure) nervurés. Sa forme est très similaire à celle du charançon rouge du palmier mais il est plus petit et entièrement noir. Il est très répandu en Espagne, au Portugal, en Grèce et depuis 2007, en France exclusivement sur la côte méditerranéenne. On peut le rencontrer de Collioure jusqu’à Menton avec des foyers plus importants à Perpignan, Béziers, Montpellier et Fréjus.

Larva and adult of the weevil at the base of a Yucca aloifolia / Larve et adulte du charençon à la base d’un Yucca aloifolia (Photo: Central Texas Gardening)

Agave weevil / Charançon de l’agave (Photo: Insectify)

Not only agaves!
This weevil mostly attacks Agave americana and related species, but despite its name the weevil has a broad spectrum and can be harboured by many other plants, for example, other agaves, yuccas (especially Y. aloifolia and Y. elephantipes), Dracaena, Fucraera, Polyanthus and Dasylirion. A more appropriate name would be the Agavaceae weevil.

Pas seulement les agaves !
Agave americana et les espèces proches sont surtout attaquées, mais malgré son nom le charançon a un spectre large et peut être hébergé par bien d’autres plantes : les autres agaves, Yuccas (sutout Y. aloifolia et Y. elephantipes), Dracaena, Fucraera, polyanthes et Dasylirion. Le nom de charançon des Agavaceae est plus approprié.

The life cycle of the weevil
The female lays her eggs in the fleshy stems or axils of agave leaves. The life cycle of the weevil is from 50 to 90 days, depending on the time of laying and weather conditions. 4 to 5 generations can take place per year. Once hatched, the larvae dig galleries at the base of the plant and the accompanying bacteria (Erwinia spp.) degrade the plant tissues. After several cycles, the larva weaves a cocoon of fibres and transforms into a pupa which remains in the plant until it can reproduce at a favourable time (at least 1 year). The adults then feed on young plant tissue. Pruning wounds made between May and September facilitate the weevil’s penetration.

La vie du charançon
La femelle pond ses œufs dans les tiges charnues ou à l’aisselle des feuilles d’agaves. Le cycle du charançon se déroule sur 50 à 90 jours selon l’époque de ponte et les conditions climatiques. 4 à 5 générations peuvent se succéder en une année. La larve une fois éclose creuse des galeries à la base de la plante et les bactéries qui l’accompagnent (Erwinia spp.) dégradent les tissus végétaux. Après plusieurs cycles, la larve tresse un cocon de fibres et se transforme en pupe qui reste dans la plante jusqu’à pouvoir se reproduire à un moment favorable (au moins 1 an). Les adultes se nourrissent alors des tissus jeunes. Les plaies de taille effectuées entre mai et septembre favorisent la pénétration du charançon.

A surreptitious attack
At first, the attack is discreet: some seeping, or brown discolouration at the base of the leaves. Without intervention, and in the event of massive infestation, the larvae and adults associated with the fungi and bacteria which have entered the galleries will kill the plant. Affected plants turn brown, and the leaves gradually die from the base to the top. A smell of putrefaction emanates from the plant.

Une attaque sournoise
Au début l’attaque est discrète : quelques écoulements ou un brunissement à la base des feuilles. Sans intervention et en cas d’infestation massive, les larves et les adultes associés aux champignons et bactéries qui ont pénétré dans les galeries tuent la plante. Les plantes atteintes brunissent, les feuilles meurent progressivement de la base vers le sommet. Une odeur de pourriture se dégage de la plante.

An agave which has been attacked / Attaque d’une agave
(Photo: Fredon Occitanie)

Precautionary measures
Only buy your plants from a reliable supplier who sells plants with a Health Passport (mandatory in Europe since December 2019).


Carefully observe newly purchased young plants and those given by gardening friends for a year: some seeping at the base of the young leaves or any brown discolouration is not normal!

Avoid cutting the leaves between May and September.

If you have a precious collection, you could use the type of trap used for red palm weevils (Rhynchonex® attractant kit – pheromone and kairomone + bait), in order to detect the presence of the pest in the area.

Des mesures préventives
N’achetez vos plantes que chez un fournisseur fiable qui vend des plantes avec leur Passeport sanitaire obligatoire en Europe depuis décembre 2019).

Observez la jeune plante que vous venez d’acheter pendant un an : si vous voyez un écoulement à la base de feuilles en formation ou un brunissement, ce n’est pas normal !

Evitez de couper les feuilles entre mai et septembre.

Si vous avez une collection précieuse, Il est possible de réaliser un piégeage comme pour le charançon rouge du palmier (Rhynchonex® atrayentes kit – phéromone et kairomone + appât), afin de détecter la présence du ravageur sur la zone.

Signs of an attack

  • circular necrosis on the leaves
  • brown discolouration of the base of the foliage
  • foliage wilting
  • rotten smell
  • excessive inclination of the head of the plant
  • presence of adult weevils in the axils of the leaves

Les signes de l’attaque

  • des nécroses de forme circulaire sur les feuilles
  • un brunissement de la base du feuillage,
  • le flétrissement du feuillage,
  • une odeur de putréfaction,
  • l’inclinaison excessive de la tête du végétal
  • la présence d’individus adultes aux aisselles des feuilles

What to do if you have a weevil attack ?
In case of partial attack, you can save the plant by cutting off the damaged leaves at the base until you reach a healthy area. Destroy the leaves by shredding and/or incineration.

Biological control: use commercial products based on nematodes which parasitise the larvae. Steinernema carpocapsae (Palmanem®, Carpocapsae system®), Steinernema feltiae (Entonem®) and the fungus Beauveria bassiana (Ostrinil® – reserved for professionals).

If the plant is severely attacked, remove it and destroy it by shredding and/or incineration.

Que faire en cas d’attaque ?
En cas d’attaque partielle, vous pouvez sauver la plante en coupant à la base les feuilles atteintes jusqu’en zone saine. Détruisez-les par broyage et/ou incinération.

Lutte biologique : utilisez des spécialités commerciales efficaces à base des nématodes qui parasitent les larves Steinernema carpocapsae (Palmanem®, Carpocapsae system®), Steinernema feltiae (Entonem®) et du champignon Beauveria bassiana (Ostrinil® réservé aux professionnels).

Si la plante est très attaquée, coupez-la et détruisez-la par broyage et/ou incinération.

Most important, if you detect either the insect or symptoms of the presence of this pest, note the location of  infested plants and report your observation quickly to FREDON-OC for Occitanie or to FREDON-PACA for the PACA region using an on-line form, if possible, attaching photographs.

Dans tous les cas, en cas d’observation de l’insecte ou de symptômes de la présence de ce ravageur, il faut marquer et localiser les plantes infestées et les signaler rapidement à la FREDON-OC pour l’Occitanie
ou à la FREDON-PACA pour la région PACA via un formulaire de signalement, en y joignant une ou plusieurs photographies.

In France, the agave weevil is not subject to regulation. The fight against this pest is not mandatory. However, do tell your neighbours, so they can keep an eye on their plants. The weevil moves slowly. It does not fly but moves in a small area from plant to plant.

En France, le charançon des agaves n’est pas un organisme ciblé par un règlement. La lutte contre ce ravageur n’est pas obligatoire. N’oubliez pas de prévenir vos voisins pour qu’ils surveillent leurs plantes. Le charançon se déplace lentement. Il ne vole pas mais se déplace dans une petite zone de plante à plante.

 Are you affected?
An MGF member living in Occitanie who has a large collection of Agavaceae writes: “I think that there are some species which are more sensitive than others. Here (in my garden) the first to be attacked were: Yucca rostrata, Agave neglecta, A.horridus, A.lophanta latifolia, A.salmiana, A.vilmoriniana and of course A. americana in semi-wild areas.  Also Beschoneria yuccoides. Here the Agavaceae weevil is wreaking havoc. I fear for my giant yuccas which have taken 25 years to grow”.

Etes-vous concerné ?
Un membre de MGF qui a une importante collection d’Agavaceae en Occitanie nous écrit : « Je pense qu’il y a des espèces plus sensibles que d’autres ici (dans mon jardin) ont été attaqués en premier lieu: Yucca rostrata, Agave neglecta, A.horridus, A.lophanta latifolia, A.salmiana, A.vilmoriniana et bien-sûr A.americana dans les zones semi-sauvages, et aussi Beschoneria yuccoides.  Ici le charançon noir des Agavacées fait des ravages je tremble pour mes yuccas géants qui ont mis 25 ans à pousser ».

Do remember that the main sources of infestation are garden centres and swapping plants in pots between gardeners.

N’oublions pas que la principale source d’infestation est l’achat de plantes en jardineries et les échanges de plantes entre amateurs.

 Sources:

Fredon Occitanie
Portugal Resident
EVENOS – Lutte contre le charancon noir
Palmiers et compagnie, Comment lutter contre le charançon de l’agave ?
Central Texas Gardening, my most dreaded garden pest

Text : Roland Leclercq
Proofreading : Nanouk Pelen