Mediterranean Gardening France

FAQ

Gardening / Jardinage

The Use of Fertilisers and Soil Improvers in Mediterranean Gardens
L’utilisation d’engrais et d’amendements dans les jardins méditerranéens

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Do plants respond to manure and fertiliser in a Mediterranean garden? Good question. Most of our current knowledge on this subject is anecdotal, gained by trial and error or through information shared by members of Mediterranean gardening societies.

Les plantes réagissent-elles au fumier et aux engrais dans un jardin méditerranéen ? Bonne question. La plupart de nos connaissances actuelles sur ce sujet sont anecdotiques, obtenues par essais et erreurs ou par le biais d’informations partagées par des membres de sociétés de jardinage méditerranéennes.

Native Mediterranean-climate plants have evolved over millions of years to grow, flower, seed and germinate in poor soil. Mediterranean soils are generally well-weathered. Most nutrients have been leached due to very heavy rain. Soils are mainly derived from parent limestone rocks, lack organic matter, are gritty/stony, free draining and alkaline. Under these circumstances, garden plants will react positively to a low rate of fertiliser application made in the autumn.

Les plantes indigènes au climat méditerranéen ont évolué au fil de millions d’années pour se développer, fleurir, semer et germer dans un sol pauvre. Les sols méditerranéens sont généralement altérés. La plupart des nutriments ont été lessivés à cause de très fortes pluies. Les sols sont principalement dérivés de roches calcaires mères, manquent de matière organique, faits de gravier/ pierreux, drainants et alcalins. Dans ces circonstances, les plantes de jardin réagiront positivement à un faible taux d’application d’engrais effectué à l’automne.

Sedum rubrum growing in poor, rocky soil near Pont du Gard
Sedum rubrum poussant dans un sol pauvre et rocheux près du Pont du Gard

It is irrelevant whether the fertiliser is inorganic or organic, at least as far as the plant is concerned. A plant cannot distinguish the origins of the material. It is either N nitrogen, P phosphate or K potassium. There may be a case to use micro-nutrients such as iron, manganese or magnesium under high pH (alkaline) conditions when these elements may be ‘locked-up’, but we would only use them on fruit trees which show signs of chlorosis.

Aphyllanthes monspeliensis, thyme and cistus also flourish here
Aphyllanthes monspeliensis, le thym et les cistes fleurissent également ici

Peu importe que l’engrais soit inorganique ou organique, du moins en ce qui concerne la plante. Une plante ne peut pas distinguer les origines du matériau. Il s’agit soit d’azote N, de phosphate P ou de potassium K. Il peut être utile d’utiliser des oligoéléments comme le fer, le manganèse ou le magnésium dans des conditions de pH élevé (alcalines) lorsque ces éléments peuvent être bloqués, mais nous ne les utiliserions que sur des arbres fruitiers présentant des signes de chlorose.

The use of well-rotted manure as a fertiliser is probably worthless as it is low in nutrients. It may be used as a surface-applied mulch to conserve soil moisture but working the stuff into the soil would destroy soil structure and allow loss of moisture. Moisture is the main limiting factor to healthy plant growth in the Mediterranean Basin and it needs to be conserved.

L’utilisation de fumier bien décomposé comme engrais n’a probablement aucune valeur car il contient peu d’éléments nutritifs. Il peut être utilisé en tant que paillis appliqué en surface pour conserver l’humidité du sol, mais son utilisation dans le sol détruirait la structure du sol et permettrait une perte d’humidité. L’humidité est le principal facteur limitant une croissance saine des plantes dans le bassin méditerranéen et doit être conservée.

It is also worth noting that organic mulches such as well-rotted manure and garden compost will dry to a solid crust in the summer heat then decompose rapidly. Better to use woody waste, shredded or cut into small pieces and then spread onto the soil surface of flower beds and around trees in a thick layer, up to 20cm. It compacts quickly. Shredding one’s own garden waste and using it as a mulch which will rot down over the years will add organic material and structure to the soil. In addition to conserving water, a good layer of mulch helps keep weeds to a minimum which also stops competition for water.

Il est également intéressant de noter que les paillis organiques tels que le fumier bien décomposé et le compost de jardin vont sécher en une croûte solide pendant la chaleur estivale puis se décomposer rapidement. Il est préférable d’utiliser des déchets ligneux déchiquetés ou coupés en petits morceaux, puis de les épandre sur la surface du sol dans les parterres de fleurs et autour des arbres, jusqu’à une épaisseur de 20 cm. Ça se compacte rapidement. Déchiqueter ses propres déchets de jardin et l’utiliser comme un paillis qui pourrira au fil des ans ajoutera de la matière organique et de la structure au sol. En plus de conserver l’eau, une bonne couche de paillis aide à réduire au minimum les mauvaises herbes, ce qui empêche également la concurrence pour l’eau.

For really heavy clay soils one can use river sand to improve soil structure as well as shredded woody material.

Pour les sols argileux très lourds, on peut utiliser le sable de rivière pour améliorer la structure du sol ainsi que les matériaux ligneux déchiquetés.

Sowing a legume in the autumn may be good husbandry and of some value in capturing nitrogen or as a green manure. Sainfoin (Onobrychis), sulla (Hedysarum coronarium) and vetch (Vicia sativa) are possibilities.

Semer une légumineuse à l’automne peut être une bonne culture et un moyen intéressant de capter l’azote ou comme engrais vert. Le sainfoin (Onobrychis), le sulla (Hedysarum coronarium) et la vesce (Vicia sativa) sont des possibilités.

Further reading / Autres lectures:

The Nature and Properties of Soils, Fifteenth Edition, Ray R. Weil and Nyle C. Brady, Pearson
Plant Life in the World’s Mediterranean Climates, Peter R. Dallman, University of California Press

Text: David Bracey, Gill Pound and Michèle Bailey
Photos: David Bracey
Traduction en français: Eric Legrand