Mediterranean Gardening France

FAQ

Gardening / Jardinage

How to turn your garden into a carbon sink
Comment transformer votre jardin en un puits de carbone

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

The UK’s Royal Horticultural Society (RHS) has launched a campaign to fight climate change by cutting greenhouse gas emissions. It says that if every one of the UK’s 30 million gardeners planted a medium-sized tree and let it grow to maturity, the trees would store the same amount of carbon as is produced by driving 457 billion km.

La Royal Horticultural Society (RHS) du Royaume-Uni a lancé une campagne visant à lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Elle affirme que si chacun des 30 millions de jardiniers britanniques plantait un arbre de taille moyenne et le laissait pousser jusqu’à maturité, les arbres stockeraient la même quantité de carbone que celle produite par 457 milliards de kilomètres parcourus en voiture.

But turning your garden into a carbon sink isn’t just about adding lots of trees. The ideal low-carbon garden has a wildness to it. It is packed with plants and teeming with life. The gardener in this sustainable haven is as mindful of nurturing life below the ground as of tending to flowers and shrubs. Every grass clipping, fallen leaf and broken twig is recycled and toxic chemicals to boost plant growth are avoided, relying instead on home-made compost and mulch to create a thriving habitat.

Mais pour transformer votre jardin en un puits de carbone, il ne suffit pas d’y ajouter de nombreux arbres. Le jardin idéal à faible émission de carbone est de nature sauvage. Il déborde de plantes et grouille de vie. Le jardinier de ce havre de paix durable est aussi attentif à nourrir la vie souterraine qu’à soigner les fleurs et les arbustes. Chaque herbe coupée, chaque feuille tombée et chaque brindille cassée est recyclée et les produits chimiques toxiques destinés à stimuler la croissance des plantes sont évités, au profit d’un compost et d’un paillis faits maison pour créer un habitat prospère.

Wild lawns

In the past gardeners wanted a pristine lawn, but now there’s a movement for more natural landscapes, says Justin Moat of Kew Gardens’ Nature Unlocked programme. If left alone, lawns can become thriving wildlife hotspots. Petrol-powered garden tools such as lawn mowers and leaf blowers should be avoided, using battery -powered tools if needed.

Pelouses sauvages

Autrefois, les jardiniers voulaient une pelouse immaculée, mais aujourd’hui, on assiste à un mouvement en faveur de paysages plus naturels, explique Justin Moat, du programme Nature Unlocked de Kew Garden. Si on les laisse en paix, les pelouses peuvent devenir des lieux de vie florissants pour la faune et la flore. Il convient d’éviter les outils de jardinage à essence, tels que les tondeuses à gazon et les souffleurs de feuilles, et d’utiliser si nécessaire des outils alimentés par batterie.

Unmown grass produces a more natural landscape / L’herbe non tondue produit un paysage plus naturel

Trapping carbon

Moat says the Nature Unlocked programme has highlighted the phenomenal power soil has to transform our gardens into biodiverse havens that can help mitigate climate change. “So much more is happening underground than above it” he says. “We need healthy soil for food production and to trap carbon.” Replenishing and restoring the world’s soils in farms, gardens and natural landscapes could help remove up to 5.5 billion tonnes of CO² every year, equivalent to the annual greenhouse gas emissions of the USA in 2020.

Piégeage du carbone

Selon J. Moat, le programme Nature Unlocked a mis en évidence le pouvoir phénoménal qu’a le sol de transformer nos jardins en havres de biodiversité pouvant contribuer à atténuer le changement climatique. “Il se passe tellement plus de choses sous terre qu’au-dessus”, dit-il. “Nous avons besoin d’un sol sain pour la production alimentaire et pour piéger le carbone”. La reconstitution et la restauration des sols du monde dans les fermes, les jardins et les paysages naturels pourraient contribuer à éliminer jusqu’à 5,5 milliards de tonnes de CO² chaque année, soit l’équivalent des émissions annuelles de gaz à effet de serre des États-Unis en 2020.

Healthy soil offsets emissions by soaking up carbon from dead plant matter. To lock in as much carbon as possible, soil needs a good balance of water, pockets of air, living organisms such as fungi, and nutrients. Gardeners can maintain this balance by regularly adding organic material to their soil. A constant input of decaying plant matter and roots into the soil will feed the living organisms.

Un sol sain compense les émissions en absorbant le carbone des matières végétales mortes. Pour emprisonner autant de carbone que possible, le sol a besoin d’un bon équilibre entre l’eau, les poches d’air, les organismes vivants tels que les champignons et les nutriments. Les jardiniers peuvent maintenir cet équilibre en ajoutant régulièrement des matières organiques à leur sol. Un apport constant de matières végétales en décomposition et de racines dans le sol nourrira les organismes vivants.

Gardeners should take care not to compress soil in wet weather as this will cause it to become compacted, closing vital air pockets and preventing water from draining away. Soil which is left bare and exposed to the elements will degrade and its carbon stocks will deplete. Covering bare soil with ground-covering plants, or mulches of biodegradable material, is key to preventing CO² from seeping into the atmosphere.

Les jardiniers doivent veiller à ne pas trop comprimer le sol par temps humide, car cela le rendrait compact, fermant les poches d’air vitales et empêchant l’eau de s’écouler. Un sol laissé nu et exposé aux intempéries se dégrade et ses stocks de carbone s’épuisent. Couvrir le sol nu avec des plantes couvre-sol ou des paillis de matériaux biodégradables est essentiel pour empêcher le CO² de diffuser dans l’atmosphère.

Woody mulch in a Californian garden / Paillis ligneux dans un jardin californien

A study by Penn State University found that cover crops were more effective at protecting corn and soybeans from pests than applying pesticides. In the garden, regular applications of mulch will gradually deepen the layer of topsoil and encourage insect life. Mulching also suppresses weeds, helps retain soil moisture and protects plant roots from extreme temperatures. Fallen leaves and broken twigs can be left on the soil where they fall, thus contributing important nutrients.

Une étude de la Penn State University a révélé que les couvre-sols étaient plus efficaces pour protéger le maïs et le soja des ravageurs que l’application de pesticides. Dans le jardin, des applications régulières de paillis approfondiront progressivement la couche de terre arable et favoriseront la vie des insectes. Le paillage supprime également les mauvaises herbes, aide à retenir l’humidité du sol et protège les racines des plantes contre les températures extrêmes. Les feuilles mortes et les brindilles cassées peuvent être laissées sur le sol où elles tombent, apportant ainsi des nutriments essentiels.

Composting also allows you to discard plant-based food waste in a sustainable way. When dumped into landfill without oxygen, food waste rots and releases methane, a highly potent greenhouse gas. On a compost heap, exposed to oxygen, organic waste is converted into stable soil carbon, while retaining the nutrients of the original matter.

Le compostage vous permet également de vous débarrasser des déchets alimentaires d’origine végétale de manière durable. Lorsqu’ils sont enfouis sans oxygène, les déchets alimentaires pourrissent et libèrent du méthane, un gaz à effet de serre très puissant. Sur un tas de compost, exposés à l’oxygène, les déchets organiques sont transformés en carbone stable pour le sol, tout en conservant les nutriments de la matière d’origine.

Shredded garden clippings being mixed into the compost bin / Déchets de jardin déchiquetés mélangés dans le bac à compost
Several months later / Quelques mois plus tard

If you plan on buying potting soil, avoid those containing peat. Peatlands cover just 3% of the planet’s surface, but store twice as much carbon as all the world’s forests. They lock in carbon over thousands of years, with 1cm of peat forming roughly every 10 years. As soon as they are drained and the peat is exposed to the air, carbon is unlocked and released back into the atmosphere.

Si vous prévoyez d’acheter du terreau, évitez ceux qui contiennent de la tourbe. Les tourbières ne couvrent que 3 % de la surface de la planète, mais elles stockent deux fois plus de carbone que toutes les forêts du monde. Elles emprisonnent le carbone pendant des milliers d’années, 1 cm de tourbe se formant environ tous les 10 ans. Dès qu’elles sont drainées et que la tourbe est exposée à l’air, le carbone est débloqué et libéré dans l’atmosphère.

Plant abundance

Growing a wide range of plants is beneficial if you are looking to transform your garden into a miniature carbon sink. Increased plant diversity boosts carbon sequestration by optimising use of available space in a garden, both above-ground and below-ground.

Profusion de plantes

La culture d’un large éventail de plantes est bénéfique si vous cherchez à transformer votre jardin en un puits de carbone miniature. Une plus grande diversité de plantes stimule le piégeage du carbone en optimisant l’utilisation de l’espace disponible dans un jardin, à la fois au-dessus et au-dessous du sol.

Aim to include a mix of long-lived, drought and heat tolerant trees, for example Arbutus unedo, Cercis siliquastrum, Melia azerdarach, Pistacia lentiscus, woody shrubs such as Abelia x grandiflora, Bupleurum fruticosum and Cotinus coggygria and herbs like rosemary and thyme. Ornamental grasses, some of which have extensive root systems, act as reservoirs for carbon, which transfers into the soil when the roots die and decompose. For flower colour, choose hardy perennials such as achillea, verbena and salvia, rather than annuals which need to be dug up every year, releasing locked-in carbon in the process.

Essayez de planter un mélange d’arbres à longue durée de vie, tolérant la sécheresse et la chaleur, par exemple Arbutus unedo, Cercis siliquastrum, Melia azerdarach, Pistacia lentiscus, des arbustes ligneux tels que Abelia x grandiflora, Bupleurum fruticosum et Cotinus coggygria et des aromatiques comme le romarin et le thym. Les graminées ornementales, dont certaines ont un système racinaire étendu, servent de réservoir de carbone, qui est transféré dans le sol lorsque les racines meurent et se décomposent. Pour la couleur des fleurs, choisissez des plantes vivaces telles que l’achillée, la verveine et la sauge, plutôt que des plantes annuelles qui doivent être arrachées chaque année, libérant ainsi le carbone emprisonné.

Planting hedges is a worthwhile investment. A well-grown hedge, (see the MGF list of plants suitable for hedges) rich in biomass, helps suck carbon out of the atmosphere and into plants and soil. Hedges also harbour biodiversity and are teeming with wildlife.

La plantation de haies est un investissement judicieux. Une haie bien développée (voir la liste MGF des plantes adaptées aux haies), riche en biomasse, contribue à aspirer le carbone de l’atmosphère vers les plantes et le sol. Les haies abritent également la biodiversité et regorgent d’animaux sauvages.


Adapted from an article by Isabelle Gerretsen, published in the Cape Horticultural Society newsletter, June 2022.

Adapté d’un article d’Isabelle Gerretsen, publié dans le bulletin de la Cape Horticultural Society, juin 2022.

Information sources / Sources d’information :

RHS, gardening for the environment

Kew gardens – Nature Unlocked

How to turn your garden into a carbon sink – BBC Future