Mediterranean Gardening France

FAQ

Erik Borja’s Zen Garden / Le jardin zen d’Erik Borja

New articles about Erik Borja’s Zen Garden are available in “Gardens to Visit” and “Past Activities”

De nouveaux articles sur le jardin zen d’Erik Borja sont disponibles dans “Jardins à visiter” et “Evènements passés”.

Gardens to Visit / Jardins à visiter

Gardens to Visit / Jardins à visiter

The gardens in this section are a combination of public sites, gardens run by horticultural professionals and the private gardens of MGF members. Some are freely open to the public, others (especially the private ones) may only be visited by appointment. Before making a visit, always ensure that you will be welcome by checking the garden’s website (where one exists) or by otherwise contacting the owner.  Most of the gardens listed here are in France but the list will include gardens close to the French border in other countries.
 

Les jardins regroupés dans cette section comprennent des sites publics, des jardins de professionnels du métier et des jardins privés de nos membres. Quelques-uns d’entre eux sont librement ouverts au grand public, d’autres (surtout les jardins privés) sont seulement ouverts moyennant rendez-vous préalable. Avant de faire une visite, toujours s’assurer qu’on sera le bienvenu en vérifiant sur le site internet du jardin (s’il y en a) ou sinon en contactant le propriétaire. La plupart des jardins sont situés en France mais la liste peut comprendre des sites frontaliers dans d’autres pays.

The markers on the map do not necessarily give the exact location of the garden.

Les marqueurs sur la carte ne donnent pas nécessairement l’emplacement exact du jardin.

04 Alpes de Haute-Provence

Le jardin de l’abbaye de Valsaintes

Lieu-dit Boulinette
04150 Simiane La Rotonde
+33 (4) 92 75 94 19

At an altitude of 600m, the gardens of this 7th century Cistercian abbey, classed as a Jardin Remarquable, include a dry garden with 350 plant species, an ecological potager and a rose garden which traces the history of roses.

Prieuré de Salagon

04300 Mane
04 92 75 70 50

Conçus par Pierre Lieutaghi, ethnobotaniste et écrivain, les jardins manifestent la diversité de la flore du climat méditerranéen à tendance montagnarde.

06 Alpes-Maritimes

La Mouissone

06130 Grasse
06 98 88 64 10

An expanding collection of individual gardens within an old olive grove: spring meadow terraces, bamboo garden, red garden, succulents and woodland walk.

La Villa Fort France

237 Avenue Saint Exupéry
06130 Grasse
04 93 36 04 94

Le jardin est implanté sur une ancienne oliveraie. Restanques, petits escaliers intégrés dans les murs, arbres fruitiers, arbustes, vivaces, rosiers.
See also: Garden visits May 2016 

Villa Noailles

59 avenue Guy de Maupassant
06130 Grasse
04 93 36 06 77

Created in 1947 by Vicomte de Noailles on the site of a natural spring to supply the many fountains, bassins and canals. Design inspired by classic English and Italian gardens.
See also: MGF Past activities May 2016

Serre de la Madone

74 Route de Gorbio
06500 Menton
04 93 57 73 90

Créé entre 1924 et 1939 par Lawrence Johnston et achetée en 1999 par le Conservatoire du Littoral, c’est aujourd’hui un jardin botanique et historique.

La Citronneraie

69 Corniche Tardieu
06500 Menton
04 92 10 33 66

Un jardin d’oliviers et de citronniers, ainsi que de pamplemoussiers, orangiers, kumquatiers, mandariniers, pomelos, bigaradiers et un jardin dédié aux plantes tropicales.
See also: Past Activities May 2017

Le jardin de Carnolès

3, avenue de la Madone
06500 Menton
04 89 81 52 70

Le jardin de Carnolès sert d’écrin au Palais, aujourd’hui Musée des Beaux-Arts. Il y a une collection de 137 variétés d’agrumes parmi lesquelles 24 orangers doux (Citrus sinensis), 6 bigaradiers (Citrus aurantium) et 6 citronniers (Citrus limon).
See also: Plant article: Citrus fruit / Les agrumes

L’Argelière

400 Chemin des Vallières
06610 La Gaude
04 93 24 46 36

Un jardin privé en restanques, à la lisière d’un bois de chênes et de pins. On y répertorie plus de 1 200 espèces et variétés. Le jardin ne reçoit ni pesticides, ni engrais chimiques.
See also: Past Activities September 2016

11 Aude

L’Abbaye de Fontfroide

D613
11100 Narbonne
04 68 45 11 08

Les jardins de l’Abbaye, ont été rénovés en 2009/10 et comportent des terrasses plantées de façons à dépeindre l’histoire de l’abbaye.

Le Jardin Champêtre

19 bis Av. de la Montagne Noire
11160 Caunes-Minervois
07 80 43 32 62

Imogen and Kate’s plant nursery and demonstration garden with flowering perennials, ornamental grasses, shrubs, ground-cover/lawn replacements, herbs, sensory plants and drought tolerant plants.
See also: Garden Diaries : Le Jardin Champêtre

13 Bouches du Rhône

Le Jardin des migrations, Mucem

Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, 7 promenade Robert Laffont (esplanade du J4)
13002 Marseille
+33 (4) 84 35 13 13

Au milieu des fleurs, des essences et des plantes aromatiques venues des différentes rives de la Méditerranée, une promenade paysagère et sensorielle en six étapes.
See also: Le Jardin des Migrations, Mucem

Jardin Rocailleux

Vallon des Auffes
13007 Marseille

Un jardin public inhabituel, accroché au flanc d’une falaise massive, entretenu depuis des années par Mme Suzie Monte Fusco.
See also: Article by Michèle Bailey

Les Carrières de Bibémus

13100 Aix-en-Provence
04 42 16 11 61

Ici Cézanne peignit 27 de ses œuvres. L’aménagement paysager, permettant aux visiteurs de voir le site, a été créé par l’Atelier d’Alep.
See also: MGi ‘Art et Jardins’ visit 12 May 2017
See also: Past Activities October 2011

Les Jardins de Romégas

3992 Chemin de St Donat
13100 Aix-en-Provence
04 42 23 17 53

Une bastide aixoise de milieu du XVIIème siècle. Jardin à la française du XVIIIème avec un parterre traditionnel de buis, ombragé de pins multi-centenaires.
See also: MGi ‘Art et Jardins’ visit 11 May 2017

Les Jardins de Payan

Chemin F. Mannoni
13150 Tarascon
04 90 54 62 38

Un jardin au pied des Alpilles avec un arboretum, un potager et plus de 1000 espèces de plantes
See also: MGF Past Activities April 2014

Les Jardins d’Albertas

D8n
13320 Bouc-Bel-Air
04 42 22 94 71

Les Jardins d’Albertas ont conservé intacte leur composition initiale du 17ème siècle. Parterres, un grand bassin aux 8 tritons, une grotte à l’italienne, d’arbres anciens.
See also: MGi ‘Art et Jardins’ visit 12 May 2017

Le Jardin d’Éguilles

105 rue Paul Magallon
13510 Éguilles
06 03 77 67 40

Le jardin d’artiste et plasticien, Max Sauze. Planté d’espèces variées, les œuvres se marient à la végétation créant un espace poétique au cœur du village.
See also: MGi ‘Art et Jardins’ visit 11 May 2017

Le Terrain

13550 Noves
04 90 92 99 21

Galerie en plein air ou Marc Nucera, sculpteur et spécialiste de “Land Art”, utilise les arbres vivants et morts et des arbustes pour créer un paysage artistique.
See also: Past Activities September 2011

Château la Coste

2750 Route de la Cride
13610 Le Puy Ste Réparade
04 42 61 92 90

Se promener à travers bois, collines, champs d’oliviers et vignes afin de découvrir les œuvres d’art et installations des artistes et architectes contemporains invités.
See also: MGi ‘Art et Jardins’ visit 11 May 2017
See also: Past activities November 2015

26 Drôme

Le Jardin des Sables

Chemin des Sables
26120 Montvendre
06 68 19 92 17

Crée en 1997, sur une terre pauvre, ce jardin présente une belle collection d’arbres et plantes rares. Les floraisons et couleurs des écorces s’étalent tout au long de l’année.
See also: MGF Past Activities June 2013

Le Jardin Zen d’Erik Borja

530 Chemin du jardin Zen
26600 Beaumont-Monteux
04 75 07 32 27

Un grand jardin d’inspiration japonaise et méditerranéenne commencé en 1973. Un lieu d’harmonie et de sérénité, adapté au climat du site.
See also: Article by Jacqueline Potter (MGF)
See also: Article by Elisabeth Gratraud (MGF)

Le Jardin Botanique de La-Garde-Adhémar

26700 La-Garde-Adhémar
04 75 04 10

3.000 m² en terrasses, avec superbe panorama, sur lesquels s’épanouissent 200 espèces de plantes médicinales et de collection.
See also: MGF Past Activities June 2013

30 Gard

La Bambouseraie

Domaine de Prafrance
30140 Générargues
04 66 61 70 47

15 hectares de parc avec une collection de plus de 200 espèces de bambous, un village laotien, un jardin japonais et des séquoias centenaires.
See also: MGF Past Activities March 2011
See also: MGF Past Activities March 2019

Le Jardin de Mazet

Paillès
30170 Monoblet
04 66 85 22 40

4 hectares de jardin sur les contreforts des Cévennes. Promenades à travers bois, terrasses en fleurs, cèdres et châtaigniers centenaires. Cultivation of plants for herbal teas with healing properties.
See also: MGF Past Activities September 2012

Bulb’ Argence

Mas d’Argence
30300 Fourques
04 66 01 65 19

Un jardin de démonstration pour bulbes à fleurs originaires de climat méditerranéen.
See also: MGF Past activities March 2014

L’Abbaye Saint-André

Fort Saint-André
30400 Villeneuve-lez-Avignon

Un grand jardin provençal en terrasses, restauré dans les années vingt, avec un superbe panorama du Mont Ventoux aux Alpilles.
See also: Past Activities September 2009

Jardin du Tomple

30450 Concoules
04 66 61 11 31

Jardin ornemental au pied du mont Lozère. Riche collection de rosiers anciens, viornes, pivoines, hydrangeas et plantes vivaces.
See also: Past Activities June 2017

Jardin des Sambucs

Le Villaret
30570 Saint-André-de-Majencoules
04 67 82 46 47

Une succession de petits jardins en terrasses. Les calades vous mènent vers les traversiers de fleurs, les potagers et les bassins. Systèmes de récupération de l’eau.
See also: MGF Past Activities April 2014

Le Jardin des Buis de Lussan

Rue de la Ritournelle
30580 Lussan
04 66 72 88 93

Petit jardin d’arbres et arbustes, interprétation méditerranéenne du “Niwaki”, art japonais de la taille.

34 Hérault

Chateau de Flaugergues

1744, Avenue Albert Einstein
34000 Montpellier
04 99 52 66 37

Devant le château, le jardin “à la française” est la partie la plus ancienne. Le parc paysager, avec arbres exotiques, créé au XIXe siècle, a un jardin des cinq sens et une bambouseraie.

Le Jardin des Plantes de Montpellier

Bd. Henri IV
34000 Montpellier
04 34 43 36 24

Créé en 1593, par Henri IV, ce jardin botanique occupe 4.5 hectares au cœur de la ville et présente plus de 2000 espèces végétales.
See also: Article by Merilyn Kuchel (South Australia MGS)

Le Jardin de la Pépinière Filippi

RD613
34140 Mèze
04 67 43 88 69

Le jardin de spécialistes, Olivier et Clara Filippi, avec une grande collection de plantes résistantes à la sécheresse. Terrasse végétale.
See also: Chez Olivier et Clara Filippi

Le Jardin des Rossignols

34150 Gignac
04 67 66 31 08

Le jardin de Catriona McLean, plein de fleurs, style ‘prairie/garrigue’, sur un ancien verger de 3000 m2, au bord du canal de Gignac.
See also: Members’ Gardens

Le Jardin de l’Henry

16 chemin du creux de la campagne
34400 Lunel
+44 (6) 75 22 34 67

Le jardin d’un passionné Henry Nardy, ancien horticulteur à la retraite, qui prend un plaisir extrême à raconter son jardin ou il a une collection des plantes du monde entier.
See also: Past Activities May 2021

Le Jardin Antique Méditerranéen

Rue des Pioch
34450 Balaruc-les-Bains
04 67 46 47 92

Ce jardin propose une découverte de la flore méditerranéenne et leurs vertus médicinales ou alimentaires, resituée dans l’histoire gallo-romaine.
See also: MGF Past Activities September 2014
See also: Article by Trevor Nottle (South Australia MGS)

Jardin Méditerranéen de Roquebrun

Rue de la Tour
34460 Roquebrun
04 67 89 55 29

Ce jardin fut commencé en 1986 par une association environnementale afin de présenter les plantes de jardin sec, en particulier les cactus et les succulentes.
See also: MGF Past Activities April 2011

Le Jardin de Maya

34570 Vailhauquès
07 70 73 74 59

Situé en pleine garrigue, dans l’arrière pays montpelliérain, Benoît Moulin, concepteur/paysagiste, a crée un jardin de plantes résistante au froid et a la sécheresse.

Le Parc Floral des 5 Continents

Chemin Grande Calinière
34590 Marsillargues
04 67 71 96 09

Ces jardins d’expositions naturels rassemblent 500 variétés de plantes tolérants la sécheresse, provenant des 5 continents.
See also: Past Activities June 2016

49 Maine-et-Loire

Le Parc Oriental de Maulévrier

Route de Mauléon
49360 Maulevrier
02 41 55 50 14

Le plus grand jardin japonais d’Europe. 300 espèces de plantes, dont la plupart est taillée « en nuages ». De grands conifères, camélias, cornus, azalées, fuchsias, rhododendrons, Acer palmatum, etc.
See also: Article by Elisabeth Gratraud (MGF)

66 Pyrénées-Orientales

Jardin des Plantes les Capellans

Rue Verdi
66750 Saint-Cyprien
04 68 37 32 00

Un jardin de 5 hectares avec une collection de palmiers, des bambous et des plantes xérophiles.
See also: MGF Past Activities May 2013

83 Var

Le Jardin d’Elie Alexis

Chemin des Baumes
83135 Roquebrusanne
04 94 86 90 28

Elie Alexis a commencé ce jardin de plantes méditerranéennes en 1928 et s’en est occupé jusqu’à sa mort en 1989. Aujourd’hui ce jardin pédagogique est protégé par une association pour la conservation.
See also: MGF Past Activities May 2010

Domaine d’Orvès

Avenue de la Libération
83160 La-Valette-du-Var
04 94 20 53 25

Jardin en restanques entourant une bastide provençale doté d’un système d’irrigation par gravite avec goulottes et bassins, puits et fontaines.
See also: MGF Past activities May 2016

Pepinière de La Soldanelle

D1 quartier Mauresque
83170 Rougiers
04 94 80 43 83

Le jardin de Sylvie et Christian Mistre avec des collections d’iris et de pivoines et d’autres plantes vivaces adaptées aux sols calcaires et au climat rude.
See also: MGF Past Activities May 2010

Parc Gonzalez

Place Saint François
83230 Bormes-les-Mimosas
04 94 01 38 38

Créé en 2001 par Gilles Augias, ce jardin de 2400 m2 présente une collection exceptionnelle de plantes australiennes.
See also: MGF Past activities April 2013

Jardin du Réal

130 chemin de l’écluse
83390 Puget Ville
+33 6 51 28 44 02

 
Situé en pleine colline, le jardin est un havre de paix, géré de façon éco-responsable. On y trouve une allée d’érables japonais qui longe le canal, une autre plantée de tilleuls et un espace de mimosas, grévilléas, eucalyptus et quelques espèces exotiques, tel le Wollemia nobilis.
Ouvert février à novembre. Visites sur rendez-vous uniquement.
See also: Past activities October 2022

Jardin du Castel Sainte-Claire

Avenue Edith Wharton
83400 Hyères
04 94 00 78 65

Les jardins du Castel Sainte Claire, construit en 1849 et pendant 18 ans la résidence d’hiver du romancier américain et jardinier passionné, Edith Wharton.

La Campagne Sainte-Marie

Route de Mons
83440 Tourrettes
04 94 84 71 37

Mûriers et oliviers, ifs, gleditschias, chênes, cyprès, buis, cercis et figuiers. Plus de 800 espèces de plantes, toutes adaptées à la terre argilo-calcaire et au climat.
See also: MGF AGM May 2018

Pepinière de L’Armalette

Chemin de la Piscine
83690 Sillans-la-Cascade
04 94 04 67 83

Benoit et Isabelle Beauvallet ont créé un jardin d’exposition pour les plantes adaptées à la sécheresse et au froid.
See also: MGF AGM May 2014

Le Domaine du Rayol

Avenue des Belges
83820 Le-Rayol-Canadel-sur-Mer
04 98 04 44 00

Le domaine bénéficie d’un site exceptionnel sur la côte et le paysagiste Gilles Clément y a créé des jardins des régions du monde du climat méditerranéen.
See also: MGF Past activities April 2013

Le Jardin de Francis Marmier

Chemin Ferrandin
83980 Aiguebelle
04 94 05 15 70

Une propriété qui au 19éme siècle était planté d’agrumes et de fleurs destinées à la vente. Aujourd’hui, en restanques, des cactées, des cycas, des bambous, des vivaces et des agrumes.
See also: MGF Past activities April 2013

84 Vaucluse

Chateau Val Joanis

84120 Pertuis
04 90 79 20 77

Jardins sur trois terrasses avec un potager à l’ancienne mêlant légumes et arbustes d’ornement, une collection de rosiers et d’arbres fruitiers palissés.
See also: The website of Californian MGF member Kirsten Honeyman

La Ferme de Gerbaud

84160 Lourmarin
04 90 68 11 83

Champs de romarin, lavande, sarriette, origan, sauge et thym, sans irrigation, créé par Paula Marty.
See also: MGF Past Activities June 2010

La Louve

Chemin St Gervais
84480 Bonnieux
04 90 75 91 90

Jardin en terrasses créé dans les années 80 par Nicole de Vésian, célèbre pour ses “tapisseries vivantes”. C’est un jardin complexe, en harmonie avec le paysage environnant et une palette de plantes restreinte. En novembre 2014, La Louve fut vendue à Mme Sylvie Verger-Lanel.
See also: The website of Californian MGF member Kirsten Honeyman
See also: MGF Activities May 2019

L’Harmas Jean-Henri Fabre

Route d’Orange
84830 Sérignan-du-Comtat
04 90 30 57 62

Créé par le célèbre entomologiste, Jean-Henri Fabre, ce jardin contient plus de 500 variétés de plantes, un potager et une prairie fleurie.
See also: MGF Past Activities June 2013

87 Haute-Vienne

Les Jardins de l’Evêché

87000 Limoges
05 55 45 62 67

Au coeur de la Cité, le jardin botanique présente, sur environ deux hectares, plus de 3000 plantes. Les plantes sont groupées en carrés ou plates-bandes, classées par thèmes.
See also: Article by Elisabeth Gratraud (MGF)

Outside of France

Jardín Botánico de Viña del Mar

Cam. El Olivar 305, Viña del Mar
Valparaíso, Chile

An extensive botanical park, full of mature trees and plant collections from most of the Chilean climatic zones together with some from other Mediterranean climate areas of the world. The plants are well-maintained and labelled and can be enjoyed from a vast network of footpaths.
See also: Gardens to Visit

Outside of France

Prague Botanical Garden

Trojská 800/196
17100 Prague, Czechia
+420 234 148 122

A huge and modern garden stretching out across the slopes of Mount Troja, on the edge of the city / Un jardin immense et moderne qui s’étend sur les pentes du mont Troja, à la périphérie de la ville
See also: Gardens to Visit

Outside of France

Fuerta Ventura Park

Nuevo Horizonte
35630 Antigua, Spain (Canary Islands)
+34 928 16 11 02

A botanical garden with educational exhibitions, a zoological park, and a collection of plants endemic to the island / Un jardin botanique avec des expositions éducatives, un parc zoologique et une collection de plantes endémiques de l’île
See also: Gardens to Visit

Outside of France

A Persian Odyssey / Une odyssée persane

Islamic Republic of Iran
Iran

A beautifully photographed article on the Gardens of Persia / Un article magnifiquement photographié sur les jardins de la Perse.
See also: Gardens to Visit / Jardins à visiter

Outside of France

Giardini Botanici Hanbury

Corso Montecarlo 43
18039 Ventimiglia – Italia
+39 0184 22 95 07

9 hectares of cultivated garden, planted on steep slopes descending to the sea and including species from each of the world’s Mediterranean climate zones. Now operated by the University of Genoa.
See also: Article by Merilyn Kuchel (South Australia MGS)

Villa del Balbianello

Via Guido Manzino, 1
22016 Tremezzina (CO), Italy
+39034456110

The gardens at Villa del Balbianello on the west coast of Lake Como are well worth a visit if you are in the region.  / Les jardins de la Villa del Balbianello, sur la côte ouest du lac de Côme, valent bien une visite si vous passez par là.
See also: Article by David Bracey

Giardino Bardini

Via dei Bardi, 2
50125 Florence (FI), Italy
+39 055 2006 623

A Renaissance treasure in Florence / Un trésor de la Renaissance à Florence
See also: Gardens to Visit

Le Jardin Zen de Erik Borja, Beaumont-Monteux, Drôme
A visit in October 2022 / Une visite en octobre 2022

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Mr Borja, a sculptor, was born in Algeria in 1941. Early on in his life he developed a passion for Japanese culture. In 1977 he went on a garden study trip to Japan. One of the highlights of his visit were the gardens of the monasteries in Kyoto, which inspired him so much that he decided to develop a Japanese-inspired garden on a plot of undeveloped land, next to his father’s vineyard in the Drôme. For several years this garden has been open to visitors and recognised as a ‘Jardin Remarquable’. 

M. Borja, artiste plasticien, est né en Algérie en 1941. Il se passionne très tôt pour la culture japonaise. En 1977, il part en voyage d’études sur les jardins au Japon. L’un des moments forts de sa visite fut les jardins des monastères de Kyoto qui l’inspirèrent tellement qu’il décida d’aménager un jardin d’inspiration japonaise sur une parcelle non bâtie, à côté du vignoble de son père dans la Drôme. Depuis plusieurs années ce jardin est ouvert à la visite et labellisé « Jardin Remarquable ».

At the garden entrance, Mr Borja’s house and a small private adjoining ‘meditation garden’ were situated on the left, facing towards the east.  We learned later that this east exposition of the house is important in Japanese gardening culture. 

À l’entrée du jardin se situe sur la gauche (côté Est) la maison de M. Borja ainsi qu’un petit « jardin de méditation » privé attenant. Nous avons appris plus tard que cette exposition Est de la maison a son importance dans la culture japonaise qui touche les jardins.

The meditation garden by Erik Borja’s house / Le jardin de méditation près de la maison d’Erik
View towards the house / Vue vers la maison

Walking a little further we entered the ‘Tea Garden’ followed by the ‘Mediterranean Garden’. A little stream crossed the gardens. Taking advantage of the height difference, some of the water features had been cleverly designed and built to send water trickling into various small basins, where the water overflowed and continued its way further down and ultimately ended up on the other side of the path in the étang des nymphéas lower down. Bushes and trees showing off their autumn colours had been planted to enhance the scenery. 

En marchant un peu plus loin, nous entrons dans le « jardin de thé » suivi du « jardin méditerranéen ». Un petit ruisseau traverse les jardins. Profitant de la différence de hauteur, certaines des pièces d’eau ont été intelligemment conçues et construites pour envoyer de l’eau ruisseler dans divers petits bassins, où l’eau déborde et continue son chemin plus bas pour finalement se retrouver de l’autre côté du chemin dans l’étang des nymphéas plus bas. Des buissons et des arbres arborant leurs couleurs automnales ont été plantés pour rehausser le paysage.

A view of the garden from an upper level / Vue du jardin depuis un niveau supérieur
L’étang des nymphéas
Autumn colour
A cornus with autumn foliage

Very quickly, we realized that this garden was to be enjoyed in a different way from our usual visits: no more close observation of plant types, design features and architecture but a search for beauty instead. It took some time for the brain to adjust to that perspective. Using the camera as an aid helped to frame the picture in front of one’s eyes. What was interesting was that it didn’t matter in which direction the camera moved, even a small adjustment to the angle, the picture remained beautiful. This was a remarkable discovery. 

Très vite, nous nous sommes rendu compte que ce jardin devait être apprécié d’une manière différente de nos visites habituelles : non plus une observation attentive des types de plantes et des caractéristiques de conception et d’architecture mais uniquement une observation de la beauté de l’image. Il a fallu un certain temps au cerveau pour s’adapter à ce changement d’observation. L’utilisation de l’appareil photo comme aide a permis de cadrer l’image devant les yeux. Ce qui était remarquable, c’est que peu importe la direction dans laquelle la caméra se déplaçait -même un petit mouvement d’angle – donnait à chaque instant une image de toute beauté. Ce fut une découverte remarquable.

At the étang des nymphéas, benches had been placed around the water to allow visitors to take in the tranquil scene.  The path continued to the meditation garden (Kare-San-Sui), which had a much more mineral atmosphere to it. Rocks had been placed in and around a gravel area carefully raked into ‘waves’ which represent water in the japanese gardening culture. 

Dans le jardin de l’étang des nymphéas,des bancs ont été placés autour de l’eau pour permettre aux visiteurs de profiter de la scène tranquille. Le chemin continue jusqu’au jardin de méditation (Kare-San-Sui), qui a une atmosphère beaucoup plus minérale. Des roches ont été disposées autour d’une zone de gravier soigneusement ratissée en « vagues » représentant l’eau dans la culture du jardinage japonais.

Le jardin de méditation (Kare-San-Sui)
Another view of Kare-San-Sui

The scenery kept changing: the tea house,then a beautiful pavilion, the valley of the dragon (yes, the outlines do resemble a dragon) with its étang des lotus. A little further on, close to the edge of the property, was the River Kherbasse, relatively empty due to this year’s dry weather conditions.  A bambouseraie had been planted along the edge. We learned later from Mr. Borja that a flood had destroyed part of the garden more than 10 years ago and it had taken several years to replant the area. A decision was made to add a small bamboo forest to stabilize the river edge.  The flood had dug deep into the land, providing an opportunity to create the étang des lotus. 

Le décor n’arrêtait pas de changer : la maison du thé, un beau pavillon à côté, la vallée du dragon (oui, les contours ressemblent à un dragon) avec son Etang des Lotus. Un peu plus près du bord de la propriété se trouve la rivière Kherbasse, relativement vide en raison des conditions météorologiques et de la sécheresse de cette année. Une bambouseraie a été plantée en bordure. Nous avons appris plus tard de M. Borja qu’une inondation avait détruit une partie du jardin il y a plus de 10 ans. Il avait fallu plusieurs années pour replanter la zone. Il a été décidé d’ajouter une petite forêt de bambous pour stabiliser le bord de la rivière. L’inondation avait creusé profondément dans les terres. Cet évènement naturel était une excellente opportunité pour créer un nouvel étang :  l’étang des lotus.

The area around the etang had been planted by a rich variety of shrubs and trees, some with showy small flowers: Osmanthus aquifolium, Loropetalum chinense, Choisya ternata, Heptacodium miconioides to name a few. 

La zone autour de l’étang a été plantée d’une riche variété d’arbustes et d’arbres, certains avec de petites fleurs : Osmanthus aquifolium, Loropetalum chinense, Choisya ternata, Heptacodium miconioides pour n’en nommer que quelques-uns.

Mr Borja honoured us with his presence and gave a talk, commencing with a brief history of Japanese gardens, highly influenced by Chinese and Korean garden culture throughout the centuries. In the Shinto (Japanese) religion, humans are considered to be part of the natural world which surrounds them: nature provides necessary food but can also be considered a threat (e.g., devastation through a tsunami or flood). In Chinese culture, nature is all about beauty, sometimes extravagant, with its only purpose, to be admired.  Japanese gardens, even today, are rooted in Shinto culture. 

M. Borja nous a fait l’honneur de sa présence : il nous a d’abord présenté une brève histoire du jardin japonais, fortement influencé par la culture du jardinage chinois et coréen à travers les siècles. Dans le shintoïsme (religion japonaise), les humains sont considérés comme faisant partie de la nature globale qui les entoure : la nature fournit la nourriture nécessaire mais est aussi parfois considérée comme une menace (par exemple, la dévastation par un tsunami ou une inondation). Dans la culture chinoise, la nature est synonyme de beauté, parfois extravagante, dans le seul but d’être admirée. Les jardins japonais, encore aujourd’hui, sont enracinés dans la culture shintoïste.

Chinese garden designs promoting extravagant beauty gradually made their way to Japan between the 6th and 12th centuries. Visiting Japanese merchants were influenced by what they saw and wanted the garden designs reproduced in Japan. At a later stage, garden design and representations also became influenced by Buddhism, as an example, the Zen dry stone garden, intended for meditation. Sometimes the garden represents a particular type of landscape: gravel raked in waves is used to represent water, bushes and trees may represent hills and mountains. 

French textLes dessins de jardins chinois prônant une beauté extravagante ont progressivement fait leur chemin vers le Japon entre le VIe et le XIIe siècle : les marchands japonais en visite étaient influencés par ce qu’ils voyaient localement et voulaient que les dessins de jardins soient reproduits au Japon. À un stade ultérieur, les conceptions et les représentations de jardins ont également été influencées par le bouddhisme : des exemples sont le jardin zen en pierre sèche utilisé à des fins méditatives. A travers ces influences, le jardin représente souvent un certain paysage : le gravier ratissé en vagues est utilisé pour représenter l’eau, les buissons et les arbres peuvent représenter les collines et les montagnes.

Other influences, such as Feng Shui principles, are used to ensure that plants are placed in a way that will capture positive energy. While the form and colours of plants and trees matter, the botanical aspect is of far less importance.  No botanical labels are ever placed next to plants.  Gardens should never be north-facing (too cold) or west-facing (sunset, heat exposure). Access to the garden should be on the east side. It is most favourable to plant in east and south-facing areas, however, the east side maybe windy and the south side also hot. To counter this, the gardener must find ways to ensure that these negative influences become positives, for instance by planting trees to create shade or to give protection from the wind. 

D’autres influences telles que les principes du Feng Shui sont utilisées pour s’assurer que les plantes sont placées de manière à capter l’énergie positive. Alors que la forme et les couleurs des plantes et des arbres comptent, l’aspect botanique est beaucoup moins important. Aucune plaque signalétique botanique n’est jamais placée à côté des plantes. Les jardins ne doivent jamais être orientés au nord (trop froid) ou à l’ouest (coucher du soleil, côté le plus chaud du jardin). L’accès au jardin doit être du côté est. Les plantations orientées Est et Sud sont privilégiées. Cependant, le côté Est peut être très venteux et le côté Sud aussi très chaud.

Par conséquent, le jardinier doit trouver des moyens de s’assurer que les influences négatives deviennent positives, par exemple en plantant des arbres pour créer des zones ombragées ou se protéger du vent.

Form and colour in the Japanese garden

A house should never be fully surrounded by its garden, rather it should be positioned at one edge, so that the energy the garden produces doesn’t “enclose” the house and its owners. It is all about achieving the correct balance between Yin and Yang, and for this, a little imbalance is desirable. As an example, water is ‘Yin’ (feminine), however if it moves quickly, the energy it creates represents the male spiritual element of ‘Yang’.

Une maison ne doit jamais être entièrement entourée de jardins, mais doit être placée au bord d’un jardin, de sorte que l’énergie produite par le jardin n’enferme pas la maison et le propriétaire. Tout est une question d’équilibre entre le Yin et le Yang, mais un petit déséquilibre entre le Yin et le Yang est souhaité. Par exemple, l’eau est « Yin » (féminin), mais à mesure qu’elle évolue, l’énergie représente l’élément « Yang » (spirituel masculin).

Japanese gardens have several key roles: 

  • A medicinal role:  The exchange of energy between the gardeners, the plants they touch and the soil.
  • A spiritual role: This is one of the reasons why simple benches are placed in certain areas to ensure that the visitor has an opportunity to enjoy the views and clear the mind of the daily troubles and complexities of life.
  • A healing role: Working in a garden alleviates people’s anxiety and fear. Small plants grow bigger over the years and watching them develop helps remove or reduce the fear of death.

Les jardins japonais ont plusieurs rôles clés :

  • Un rôle médicinal : L’échange d’énergie entre le jardinier, les plantes qu’il touche et le sol.
  • Un rôle spirituel : c’est l’une des raisons pour lesquelles de simples bancs sont placés dans certaines zones pour s’assurer que le visiteur a l’occasion de profiter de la vue et de se vider l’esprit des ennuis quotidiens et des complexités de la vie.
  • Un rôle de guérison : Travailler dans le jardin enlève l’anxiété et la peur chez les gens. Les petites plantes grandissent au fil des ans et les observer grandir aide à éliminer ou à réduire la peur de la mort.

Errors made by the gardener are corrected by nature over the years. Sometimes a gardener needs this push to make changes, for example, flooding necessitates a re-design, a heatwave requires the gardener to plant more trees, etc. 

Les erreurs commises par un jardinier sont corrigées par la nature au fil des ans, parfois le jardinier a besoin d’aide pour corriger : les inondations nécessitent de repenser la structure, trop de chaleur nécessite la plantation de plus d’arbres, etc.

Erik closed the talk by sharing some experiences of garden projects elsewhere in France. He said that neither his own garden, nor projects he has managed for clients, strictly follow the incredibly stringent rules applied in Japan. Interpretation is allowed to accommodate local conditions, landscape and plant species used, even though the above-mentioned principles are adhered to. 

Erik a clôturé l’entretien en partageant avec nous quelques expériences de projets de jardins ailleurs en France. Il a déclaré que ni son propre jardin, ni les projets de ses clients ne suivaient strictement les règles incroyablement strictes appliquées au Japon. L’interprétation est donnée pour tenir compte des conditions locales, du paysage et des espèces végétales utilisées même si les principes susmentionnés sont respectés.


Text: Jacqueline Potter

Photos: Philip Ramsell, Hugues and Nanouk Pelen

Le Jardin des Migrations, Mucem

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Located at the entrance to the port of Marseille, within the walls of Fort Saint-Jean, the Jardin des Migrations offers a journey of discovery of the history of Mediterranean vegetation and its uses. Opened in 2014, the garden was designed by l’Agence APS, in collaboration with nurseryman Olivier Filippi and botanist Véronique Mure.

Situé à l’entrée du port de Marseille, dans l’enceinte du fort Saint-Jean, le Jardin des migrations propose un parcours à la découverte de l’histoire de la végétation méditerranéenne et de ses usages. Ouvert en 2014, le jardin était conçu par l’Agence APS, en collaboration avec le pépiniériste Olivier Filippi et la botaniste Véronique Mure.

The plants used vary according to the theme of each of the gardens, for example, the orange courtyard, the myrtle garden, the vegetable and salad gardens, the wind garden and the ethnobotanical trail. Plants include Myrthus communis, Jasminum officinale, Centranthus ruber, Capparis spinosa, Teucrium marum, Thymus herba-marona, Hypericum perforatum and Lavandula latifolia.

Les plantes utilisées varient en fonction du thème de chacun des jardins, à savoir la cour des orangers, le jardin des myrtes, les jardins des légumes et des salades, le jardin des vents et le sentier ethnobotanique. On y trouve, entre autres, Myrthus communis, Jasminum officinale, Centranthus ruber, Capparis spinosa, Teucrium marum, Thymus herba-marona, Hypericum perforatum et Lavandula latifolia.

.

In a dry garden setting, this unique botanical collection of Mediterranean plants is open to visitors all year round, regardless of flowering periods. The Jardin des Migrations also offers a unique panoramic view of Marseille.

Dans un contexte de jardin sec, cette collection botanique unique de plantes méditerranéennes s’offre au visiteur tout au long de l’année, indépendamment des périodes de floraison. Le jardin des Migrations offre également une vue panoramique unique sur Marseille.


Text and photos: Erwan Jehanno

A Persian Odyssey / Une odyssée persane

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

The concept of a garden as we know it was invented by the ancient Persians.  Our word ‘paradise’ comes from the Old Persian word ‘Pairi-daeza’, meaning a walled space.  The Greeks adapted the word to Paradeisos to describe the gardens of the Persian Empire and the Greek translators of the Bible used this word for the Garden of Eden and heaven.

Le concept de jardin tel que nous le connaissons a été inventé par les anciens Perses. Notre mot « paradis » vient du persan ancien « Pairi-daeza », qui signifie espace clos. Les Grecs ont adapté ce mot pour en faire le mot grec de Paradeisos pour décrire les jardins de l’empire perse et les traducteurs grecs de la Bible ont utilisé ce mot pour désigner le jardin d’Eden et le Paradis.

In the ancient Persian garden, the ordered space represented an outward sign of divine order and meaning, amidst the chaos of life.  This was represented by the four-part garden laid out with axial paths or water channels that intersect at the garden’s centre – the so-called chahar bagh design.  In Persian, ‘Chār’ means ‘four’ and ‘bāgh’ means ‘garden’. This highly structured geometrical scheme came to represent the organisation and domestication of a hostile landscape.

Dans l’ancien jardin persan, l’espace ordonné représentait un signe extérieur d’ordre et de sens divins, au milieu du chaos de la vie. C’est le symbole signifié par le jardin en quatre parties avec des chemins axiaux ou des canaux d’eau qui se croisent au centre – la conception dite de chaharbagh. En persan, ‘Chār’ signifie ‘quatre’ et ‘bāgh’ signifie ‘jardin’. Ce schéma géométrique très structuré en est venu à représenter l’organisation et la domestication d’un paysage hostile.

The water in the gardens was supplied by qanats – ancient underground, man-made channels which capture the water from the water table at the foothills of the mountains and carry it onto the plains. These qanats are still in use today. Typically, each house in a neighbourhood has one day a week when the water flows through their garden.

L’eau des jardins provenait des qanats – d’anciens canaux souterrains artificiels qui captent l’eau de la nappe phréatique au pied des montagnes et la transportent vers les plaines. Ces qanats sont encore en usage aujourd’hui. En règle générale, chaque maison d’un quartier a son jardin traversé par l’eau un jour par semaine.

The ancient gardens were also a welcome respite from the surrounding environment – seventy per cent of Iran is uninhabitable desert or mountains.

Les anciens jardins fournissaient également un répit bienvenu face à un environnement hostile – soixante-dix pour cent de l’Iran est un désert ou des montagnes inhabitables.

What you still see today in Iran is that whenever there is a patch of green, life is enjoyed outside rather than inside.  People congregate in parks, the gardens of former palaces and public buildings, picnicking or listening to music or chatting or reading – even on the side of a main road, which seemed to be particularly popular in and around Shiraz.

Ce que vous voyez encore aujourd’hui, c’est que chaque fois qu’il y a un bout de verdure, les iraniens profitent de la vie à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur. Les gens se rassemblent dans les parcs, les jardins des anciens palais et bâtiments publics, pique-niquant ou écoutant de la musique ou bavardant ou lisant – même au bord d’une route principale, qui semblait être particulièrement fréquentée, dans et autour de Shiraz.

Today, many of the sites of the great ancient gardens are just that – places where gardens once bloomed.  At Pasargadae, at the site of the palace and tomb of Cyrus the Great, one can see remnants of the earliest known formal garden, created by Cyrus around 546 B.C. 

Aujourd’hui, bon nombre de sites des grands jardins anciens ne sont que des endroits où les jardins ont fleuri autrefois. A Pasargades, sur le site du palais et du tombeau de Cyrus le Grand, on peut voir les vestiges du plus ancien jardin formel connu, créé par Cyrus vers 546 avant JC.

Pasargadae

All that is apparent today are the boundary stones forming various parts of the garden, some ruins which are still being excavated and a few wild plants. And in the distance the remains of the palace of Cambyses 1st, all sitting in an arid, dusty plain.

On ne voit plus aujourd’hui que les bornes limitant diverses parties du jardin, quelques ruines encore en cours de fouille et quelques plantes sauvages. Et au loin les vestiges du palais de Cambyse 1er, le tout situé dans une plaine aride et poussiéreuse.

The magnificent city of Persepolis was built by Darius 1st in 518 BC and destroyed by Alexander the Great in 330 BC.

La magnifique ville de Persépolis a été construite par Darius 1er en 518 avant JC et détruite par Alexandre le Grand en 330 avant JC.

Persepolis

There is little trace today of the gardens. Now, all that is to be seen are representations of plants carved into its magnificent walls. This example shows the cypress tree, which you find on carvings, tiles and paintings everywhere and signified many things to the ancient Persians, including a representation of the beloved, but was also often used by artists to depict paradise.

Il reste peu de traces aujourd’hui des jardins. Maintenant, on ne voit que des représentations de plantes sculptées dans ses magnifiques murs. Cet exemple montre le cyprès, que l’on trouve partout sur les sculptures, les carreaux et les peintures et signifiait beaucoup de choses pour les anciens Perses, y compris une représentation de la bien-aimée, mais qui a été également souvent utilisé par les artistes pour représenter le paradis.

The Bagh-e Fin garden in Kashan, a World Heritage Site, is at the edge of the great salt desert where the mountains begin. It is the oldest existing garden in Iran and the best example of how these gardens were laid out. It covers more than 6 acres confined by a high wall.  Water is provided by a spring and a qanat.  The garden is a variant of the chahar bagh with primary and secondary axes defined by turquoise-tiled water-courses, and shaded by 400 year old cypress trees. It also has a grand pavilion and other cupolas for shade. Writers and travellers through the ages have all praised the beauty of its trees, its water and light and shade. Unfortunately, it is now somewhat run down and needs quite some attention to bring it back to its former glory.

Le jardin de Bagh-e Fin à Kashan, un site figurant au patrimoine mondial, est au bord du grand désert de sel où commencent les montagnes. C’est le plus ancien jardin existant en Iran et le meilleur exemple de la façon dont ces jardins ont été aménagés. Il s’étend sur plus de 6 hectares entourés par un haut mur. L’eau est fournie par une source et un qanat. Le jardin est une variante du chahar bagh avec des axes primaires et secondaires définis par des cours d’eau aux carreaux turquoise, et ombragé par des cyprès vieux de 400 ans. Il y a également un grand pavillon et d’autres coupoles pour l’ombre. Ecrivains et voyageurs à travers les âges ont tous loué la beauté de ses arbres, son eau, sa lumière et son ombre. Malheureusement, il est maintenant un peu à l’abandon et a besoin de beaucoup d’attention pour lui redonner son lustre d’antan.

Later gardens are based on the same principal. This one in Shiraz is the garden of Naranjastam-e which was built in 1870 for an official at the royal court, and given its name because of all the orange trees.

Les jardins créés plus tard sont basés sur le même principe. Celui-ci à Shiraz est le jardin de Naranjastam-e qui a été construit en 1870 pour un fonctionnaire de la cour royale, et dont le nom reflète l’abondance en orangers.

Naranjastam-e

Hasht Behesht was built in 1670 and its name means 8 paradises which refers to the design of the building. The house and its gardens were designated for the use of the queen and her ladies.

Hasht Behesht a été construit en 1670 et son nom signifie huit paradis, référence à la conception du bâtiment. La maison et ses jardins étaient destinés à l’usage de la reine et de ses dames.

Hasht Behesht

Much of the planting in the gardens we visited is very familiar: roses of course, snapdragons and petunias.  Many of the plants that we use in our own gardens originated in this area of the Middle East. Some examples of wildflowers found in Iran which are ancestors of our cultivated plants:  roses, ranunculi, anemones, muscari, tulips, hyacinths and the pale-green Persian iris.

Nous reconnaissons beaucoup des plantations déjà vues dans les jardins que nous avons visités: des roses bien sûr, des mufliers et des pétunias. La plupart des plantes que nous utilisons dans nos propres jardins sont originaires de cette région du Moyen-Orient. Quelques exemples de fleurs sauvages trouvées en Iran qui sont les ancêtres de nos plantes cultivées : roses, renoncules, anémones, muscari, tulipes, jacinthes et l’iris de Perse vert pâle.

Bagh-e Eram designed by a famous Shirazi architect in the 19th century became a source of inspiration in later garden designs.

Bagh-e Eram conçu par le célèbre architecte Shirazi au 19ème siècle est devenu une source d’inspiration dans les conceptions ultérieures de jardins.

Bagh-e Eram

And what about wine?  The first ‘Shiraz’ grape was planted in Shiraz in ancient times and was feted in art and poetry, for example the poems of Omar Khayyam (who was actually a famous mathematician and architect) and Rumi. Until the Islamic revolution in 1979 there were around 300 wineries.  Many scenes are depicted in the old palaces and houses showing wine being drunk and enjoyed, often in garden settings.

Et qu’en est-il du vin ? Le premier cépage « Shiraz » a été planté à Shiraz dans l’Antiquité et était célébré dans l’art et la poésie, par exemple les poèmes d’Omar Khayyam (qui était en fait un célèbre mathématicien et architecte) et de Rumi. Jusqu’à la révolution islamique de 1979, il y avait environ 300 établissements vinicoles. De nombreuses scènes sont représentées dans les anciens palais et maisons montrant du vin bu et apprécié, souvent dans des jardins.

One of the most impressive ‘gardens’ is the Meydan Eman, the Royal Square in Isfahan – the biggest square in the world after Tian Amen.  Unlike squares in most cities there is virtually no traffic and it is laid out like a gigantic garden with people sitting on the grass and picnicking, kids splashing in the bassin and everyone enjoying ‘their’ garden.

L’un des « jardins » les plus impressionnants est le Meydan Eman, la place royale d’Ispahan – la plus grande place du monde après Tian Amen. Contrairement aux places de la plupart des villes, il n’y a pratiquement pas de circulation et il est aménagé comme un gigantesque jardin avec des gens assis sur l’herbe et en train de pique-niquer, des enfants s’éclaboussent dans le bassin et tout le monde profite de «son» jardin.

Kashan is the centre of rose oil production. We visited the rose gardens of Ghamsar in the hills above Kashan.  What a feeling to be in a Persian rose garden early in the morning, with the nightingales singing and our Persian friend reading poetry out loud!  Here are a couple of lines from the mystical poet and sufi, Rumi:

“When the rose is withered and the garden is gone

You will no longer hear the nightingale’s song.”

Kashan est le centre de la production d’huile essentielle de rose. Nous avons visité les roseraies de Ghamsar dans les collines au-dessus de Kashan. Quelle sensation extraordinaire d’être dans une roseraie persane tôt le matin, avec les rossignols qui chantent et notre ami persan qui lit de la poésie à haute voix ! Voici quelques lignes du poète mystique et soufi, Rumi :

“Quand la rose sera fanée et le jardin parti

Vous n’entendrez plus le chant du rossignol.”

Rosa damascena, known in Iran as the gol-e-Mohammedi – the rose of Mohammed, is grown for rose oil production. This plant is native to Persia and is the ancestor of the pink damask rose that we know.  The name for a rose in Farsi is Gol which is also the generic name for all flowers.  The rose petals are gathered by hand in the morning before sunrise. They are then distilled the same day – traditionally a family business. As a footnote, the Kaaba in Mecca is each year washed with rose water from Ghamsar.

Rosa damascena, connue en Iran sous le nom de gol-e-Mohammedi – la rose de Mahomet, est cultivée pour la production d’huile essentielle de rose. Cette plante est originaire de Perse et est l’ancêtre de la rose de Damas que nous connaissons. Le nom d’une rose en farsi est Gol qui est aussi le nom générique de toutes les fleurs. Les pétales de rose sont cueillis à la main le matin avant le lever du soleil. Ils sont ensuite distillés le même jour – traditionnellement une entreprise familiale. En anecdote, la Kaaba de La Mecque est chaque année lavée à l’eau de rose de Ghamsar.

Rosa damascena

One of the fascinating aspects of Iranians’ love of gardens, flowers, water and nature is the decoration to be found in the mosques, palaces and noble houses.  Tile-work and mosaics in Arab countries tend to be limited to geometric decoration and calligraphy. In Iran, by contrast, there is an explosion of flowers, birds and even human representation.

L’un des aspects fascinants de cet amour des Iraniens pour les jardins, les fleurs, l’eau et la nature est la décoration que l’on trouve dans les mosquées, les palais et les maisons des nobles. Les carreaux et les mosaïques dans les pays arabes ont tendance à se limiter à la décoration géométrique et à la calligraphie. En Iran, en revanche, il y a une explosion de fleurs, d’oiseaux et même de représentations humaines.

But the concept of the Persian garden created so long ago hasn’t disappeared. Outside of Iran we can still see wonderful examples in the Mughal gardens of India and of course, in Moorish Spain at Cordoba and Granada, and in Morocco.

Mais le concept du jardin persan créé il y a si longtemps n’a pas disparu. En dehors de l’Iran, nous pouvons encore en voir de merveilleux exemples dans les jardins moghols de l’Inde et bien sûr, dans l’Espagne mauresque à Cordoue et à Grenade, et au Maroc.

But it was an enormous privilege for us to see the real thing!

Mais c’était un énorme privilège pour nous de voir la réalité!

Moteshakeram / Thank you /Merci

A poem by Sa’adi, the renowned Persian poet from the 13th century:

The Grass of God’s Garden

I saw bouquets of fresh roses

Tied upon a cupola of grass

I asked: ”What is despicable grass

To sit also in the line of the roses?”

The grass wept and said: “Hush!

Companionship does not obliterate nobility.

Although I have no beauty, colour and perfume,

Am I not after all the grass of God’s garden?”

Un poème de Sa’adi, le célèbre poète persan du 13ème siècle :

L’herbe du jardin de Dieu

J’ai vu des bouquets de roses fraîches

Pris dans une touffe d’herbe

J’ai demandé: “Qu’est cette herbe méprisable

Pour s’installer aussi dans la rangée de roses ?

L’herbe pleura et dit : « Chut !

Le compagnonnage ne détruit pas la noblesse.

Bien que je n’aie ni beauté, ni couleur, ni parfum, Ne suis-je pas après tout l’herbe du jardin de Dieu?


Text: Liz Thompson

Photos: Liz and Jacques Thompson

Traduction en français: Roland Leclercq