Mediterranean Gardening France

FAQ

Category: Gardening Articles

Click a post title to leave a comment

Seeds to sow in September / Semis de septembre

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

As you will have noticed, in full summer everything is having a rest. Plants have stopped flowering because there isn’t much moisture to keep them alive. So they aren’t wasting what water there is, but waiting for better days. As for the gardener, he or she should use the summer pause to rest and think about new plantings. I’d like to invite you to have a look at the new seed list and to choose some seeds.

Comme vous avez dû le constater, en plein été tout le monde se met au repos. Les plantes du jardin cessent de fleurir car elles n’ont pas beaucoup d’eau pour les maintenir en vie. Donc, pas de gaspillage inutile, elles attendront des jours meilleurs. Le jardinier, lui, va enfin pouvoir profiter de cette pause estivale pour se reposer un peu et réfléchir à de nouvelles plantations. Je vous invite donc à consulter la nouvelle liste de graines afin de faire votre choix.

I’ll begin with an extract from Jaqueline Tyrwhitt’s book, Making a Garden on a Greek Hillside, which reflects my own thinking. Don’t misunderstand me, I certainly don’t want to discourage you – quite the opposite. Growing plants from seed is a delicate matter but the results are immensely gratifying. As I’ve said many times during workshops, we shouldn’t expect a 100% success rate with our sowings. My own average success rate is about 50%. This year it has reached 75% so far and I haven’t finished yet! Indeed, I hope to find the time to sow more seeds in September, and I invite you to do the same.

Je commencerai par un extrait du livre de Jaqueline Tyrwhitt « Making a Garden on a Greek Hillside » qui reflète vraiment ma pensée. Ne vous méprenez pas sur mon intention : Je ne veux surtout pas vous décourager, bien au contraire. Les semis sont une affaire délicate, mais les résultats sont infiniment gratifiants. Comme je le répète, lors de mes ateliers, il ne faut pas prétendre réussir ses semis à 100%. Ma moyenne de réussite est en général de 50 %. Cette année, mon taux est de 75 %, et je n’ai pas dit mon dernier mot! En effet, j’espère trouver le temps de faire d’autres semis en septembre, comme je vous y invite.

Tyrwhitt writes: “September is one of the good months for seed sowing, though I have never yet mastered the best rhythm of plant propagation in Greece. Seeds sown in September have to be kept shaded and watered and encouraged to make good roots, yet prevented from getting too leggy and sappy before the cold weather hits them. If they germinate, do not die off at once from the heat, do not damp off from being kept too moist, do not get eaten by ravenous snails after the first rain, do not die off after pricking out for multifarious reasons – including a dislike of our limey, silty soil, which makes a hard surface crust yet dries off very quickly – then they make healthy little plants that hold through the winter, are ready to burst into growth in the spring and have a strong enough root formation to see them through the hot summer.”

Voici ce que dit Jaqueline Tyrwhitt : « Septembre est un des mois les plus favorables pour les semis, bien que je n’ai jamais pu maitriser à fond la propagation des plantes en Grèce. Les graines semées en septembre doivent être gardées à l’ombre, arrosées et encouragées à émettre un bon réseau racinaire, et en même temps il faudra les empêcher de s’étioler et de rester encore pleines de sève avant que le froid ne les frappe. Si elles germent, ne meurent pas de suite à cause de la chaleur, ne subissent pas la fonte des semis à cause de trop d’humidité, ne se font pas dévorer par des escargots affamés après la première pluie, ne s’effondrent pas après le premier repiquage pour des raisons diverses et variées – y compris une aversion pour notre terre calcaire et limoneuse qui forme une croute dure en surface et sèche très rapidement – Et bien, elles finiront par donner des petits plants en bonne santé qui supporteront l’hiver, pousseront au printemps et formeront de belles racines afin de traverser l’été caniculaire.»

She goes on: “The other growing seasons are in late November and early December, after the rains have softened the ground but before the really cold weather starts, in late February after the worst cold is over, and in April for tender plants and late summer-flowering annuals.”

Elle continue: « Les autres saisons privilégiées pour les semis sont fin novembre et début décembre, après que les pluies aient assoupli la terre et avant que le froid n’arrive, fin février après les derniers coups de froid, et avril pour les plantes non rustiques et les annuelles qui fleurissent en fin d’été. »

Thus sowing in September should be reserved for Mediterranean plants. To be more precise, sowing in late November/early December is appropriate mainly for woody species, either because they require exposure to cold weather for the process of stratification or because the viability of their seeds is short-lived. What is more, they often have a low germination rate. Nevertheless it’s fun to grow a tree from seed.

Donc les semis de septembre sont surtout réservés aux plantes méditerranéennes. Je préciserais que les semis de fin novembre-début décembre s’appliquent plutôt aux espèces ligneuses, qui, soit ont besoin de l’hiver pour le processus de stratification, soit leurs graines ont un pouvoir germinatif très court. D’autre part, leur pourcentage de germination est souvent faible, mais c’est une expérience amusante que d’obtenir son arbre à partir d’un semis.

To help you make your choice from the seeds on the list offered to MGF members, here is a selection of those that can be sown in September:

Donc, pour guider votre choix au sein de la liste de graines offertes aux membres MGF, voici une sélection à semer dès septembre :

  • Achillea spp.
  • Alcea rosea and A. rugosa*
  • Ballota hirsuta and B. pseudodictamnus
  • Bupleurum fruticosum

*Can be either sown directly into the garden in autumn or into seed trays in spring.

*A semer directement en place à l’automne ou en godets au printemps.

Achillea filipendulina
Alcea rosea
Ballota pseudodictamnus
  • Caesalpinia (hot water treatment / traitement eau chaude #)
  • Callistemon spp.
  • Catananche caerulea
  • Centranthus ruber
  • Cistus spp. *
  • Dianthus spp.
  • Dolichandra unguis-cati
  • Dorycnium hirsutum (hot water treatment / traitement eau chaude #)
  • Echinops ritro

# Hot water treatment consists of pouring boiling water over the seeds and then leaving them to swell overnight before sowing them.

# Je précise que le traitement à l’eau chaude consiste à verser sur les graines de l’eau bouillante et à les laisser gonfler toute une nuit avant de les semer.

* Seeds of all cistus varieties germinate better if they are scarified before sowing. Rub them between two pieces of sandpaper for a couple of minutes which will help break down the hard seed coat. Dormancy can also be broken by simulating the effect of fire – put the seeds in the oven at 150°C for 10 minutes.

* Les cistes : on obtient un taux de germination bien meilleur si l’on scarifie les graines. Il faut les frotter une minute entre deux feuilles de papier de verre, pour attaquer le tégument dur qui enveloppe la graine et inhibe la germination. On peut également simuler l’action du feu pour lever la dormance, en les passant pendant une dizaine de minutes dans un four chauffé à 150°C.

Cistus x pulverulentus
Dolichandra unguis-cati
Echinops ritro
  • Erigeron karvinskianus
  • Eryngium yuccifolium
  • Euphorbia bivonae
  • Ferula communis
  • Gaura lindheimeri
Erigeron karvinskianus
Gaura lindheimeri
Ferula communis

  • Hesperaloe parviflora
  • Hypericum spp.
  • Iberis sempervirens
  • Kniphofia spp.
  • Lavandula spp.
  • Marrubium supinum
  • Medicago arborea (hot water treatment / traitement eau chaude #)
Kniphofia rooperi
Marrubium supinum
Medicago arborea
  • Oenothera spp.
  • Phlomis spp. *
  • Retama monosperma and R. sphaerocarpa ** (hot water treatment / traitement eau chaude#)
  • Ruta odorata
  • Salvia interrupta, S. palaestina, and S. pomifera. Amongst the easiest of salvias to propagate. / Font partie des sauges les plus faciles de semis.

* These hybridise very easily so new plants may not be true to the mother plant.

* Ces plantes s’hybridant très facilement, les rejetons ne seront pas forcément fidèles à la plante mère.

** The germination rate of retama quite is quite low, so improve your chances of success by scarifying the plant with a grinder to attack the hard, waterproof seed coat.

** Le taux de germination est assez faible. On peut augmenter ses chances en scarifiant les graines à la meule avant de les ébouillanter, pour attaquer le tégument dur et imperméable.

Phlomis russeliana
Retama monosperma
Salvia interrupta
  • Scabiosa spp.
  • Sesbania punicea (hot water treatment / traitement eau chaude #)
  • Spartium junceum (hot water treatment / traitement eau chaude #)
  • Stachys germanica
  • Stipa spp.
Scabiosa cretica
Spartium junceum
Stachys germanica
  • Teucrium spp.
  • Tulbaghia violacea
  • Verbena bonariensis and V. rigida
Teucrium hircanicum
Tulbaghia violacea
Verbena bonariensis

There is a mine of technical information about propagating from seeds in Olivier Filippi’s exceptional book, The Dry Gardening Handbook.

Toutes les informations techniques concernant le semis sont issues du livre exceptionnel d’Olivier Filippi ‘Pour un jardin sans arrosage’.

To conclude, don’t be discouraged if all your seeds don’t germinate. Even some established nurserymen only get a 30 to 40 % germination rate for roses, for example. It’s a good idea to sow seeds in two batches, half the packet in July or September and the other half in March. This will double your chances of success. And even if only one sturdy young plant emerges from a tray of seedlings it will be all the more precious in your eyes.

En conclusion, ne vous découragez pas trop vite. Même les pépiniéristes de renom, obtiennent parfois, dans le cas des rosiers par exemple, seulement 30 à 40 % de taux de germination. Faites aussi vos semis en 2 fois. Semez la moitié du sachet en juillet ou en septembre et l’autre moitié en mars par exemple. Vous multiplierez les chances de réussite. Et même s’il ne reste qu’une seule plantule vivante sur toute une terrine de semis, elle n’en sera que plus précieuse à vos yeux.

I wish you good germination and much pleasure in seeing your seedlings grow. Don’t hesitate to contact me to tell me of your successes and failures.

Je vous souhaite une bonne germination et beaucoup de plaisir à regarder pousser vos jeunes plantules. N’hésitez pas à me contacter par email que ce soit pour parler de vos réussites comme de vos échecs.

How to propagate from seeds / Apprendre la propagation par semis

Text: Chantal Guiraud
Photos: MGF Photo Library

Posted by: Anthony Daniels on 8th May 2020 at 9:31 am

Propagation from Seeds – Notes from a workshop by Chantal Guiraud
La propagation par semis – un atelier chez Chantal Guiraud

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Seeds to sow in September / Semis de septembre

Containers

Anything goes! Use plastic cottage-cheese pots with drainage basket inside and lid, flower-pots, yoghurt pots, supermarket fish or meat containers, individual cell trays (available from your pépiniériste), even egg-boxes. You can also make your own pots out of newspaper.

Contenants

Tout est bon : pots à fromage frais avec faisselle et couvercle, pots à fleurs, pots à yaourt, caisses à poisson ou à viande du supermarché, plaques alvéolées (à obtenir chez les pépiniéristes) ou boîtes pour les œufs. On peut également fabriquer des petits pots en papier journal.

Don’t forget to make drainage holes in your containers. If necessary, sterilise the containers with hot water and bleach. To keep the medium moist, you will need a glass plate, plastic bag or cling-film to cover the containers.

Ne pas oublier de trouer le fond pour permettre à l’eau de s’évacuer. Si nécessaire, stériliser les pots avec de l’eau chaude additionnée d’Eau de Javel. Pour garder le substrat humide, vous aurez besoin d’une vitre ou d’un sac en plastique transparent pour recouvrir les pots/terrines.

Planting medium

There are several options:
Commercial compost: poor in nutrients – the seedlings will need early pricking-out.
If adding garden earth: will need sterilising, in the oven at 200°C for 2 hours or the microwave for 15 minutes.


Home-made medium: a mixture of 50/50 peat and perlite is recommended, but you can increase the amount of perlite to 75%. Other recipes contain sand, garden earth and/or garden compost. It’s important to ensure good drainage to avoid stagnation and damping off of seedlings. Also, keep some vermiculite to cover the seeds. (Perlite: amorphous volcanic glass having a relatively high water content, typically formed by the hydration of obsidian. Occurs naturally and expands greatly when heated sufficiently. Vermiculite: hydrous, silicate mineral that expands greatly when heated. Both are available commercially and online).

Le substrat

Il y a plusieurs options :
Terreau commercialisé : pauvre en éléments nutritifs, nécessite un repiquage précoce.
Si on y ajoute de la terre de jardin : il faudra alors la stériliser – mettez-la 2 heures dans un four à 200°C ou 15 minutes en four micro-ondes.

Terreau fait maison : notre recette : un mélange de 50% tourbe et 50% perlite, mais on peut augmenter la proportion de perlite jusqu’à 75%. D’autres recettes contiennent du sable, du terreau du jardin et/ou du compost maison. L’important, c’est d’alléger le terreau afin d’éviter la stagnation et les moisissures. Prévoyez aussi de la vermiculite pour couvrir les graines. (Perlite : un sable siliceux d’origine volcanique contenant de l’eau qui est expansé industriellement par un traitement à la chaleur. Vermiculite : minéral naturel formé par l’hydratation de certains minéraux basaltiques. Les deux s’achètent dans le commerce et en ligne).

Sowing

Put a little gravel into the container and fill it with your mixture to within 3 centimetres of the top. Firm the earth well and water it a very little. Sow the seed, leaving 2 centimetres between each one. Mix fine seed with sand or with couscous for easier handling, or use a specialised seed-distributor. Push down large seeds with your finger and cover them with a bit of earth. Cover the seeds with vermiculite, to a height equal to that of the seeds. Firm again, then water, from below. To prevent damping off, you can also sprinkle powdered charcoal or cinnamon as a natural fungicide. Usually only one watering is needed before germination. Label your pots with an indelible pen, mentioning plant name and date.

Comment semer ?

Mettez un peu de gravier au fond du contenant et remplissez avec votre terreau. Laissez 3 centimètres entre le terreau et le bord du contenant. Tassez bien le terreau et humectez-le un peu. Semez vos graines en laissant 2 centimètres entre chacune. Pour faciliter le semis de graines très fines, mélangez-les avec du sable ou du couscous, ou utilisez un semoir. Enfoncez les grosses graines avec le doigt et couvrez-les avec un peu de terreau. Couvrez les graines avec de la vermiculite, à une épaisseur égale à celle de la graine. Tassez. Arrosez, par baignade. On peut également saupoudrer des fongicides naturels comme du charbon de bois ou de la cannelle afin d’éviter la fonte des semis. Normalement, un seul arrosage suffit avant la germination. Étiquetez vos pots, en mentionnant l’espèce et la date, au stylo indélébile.

Some seeds (Mediterranean and North American species) need cold in order to germinate. Leave them outside, or in a greenhouse or cold-frame, in the shade. Protect them from rain, slugs/snails and pets. For natural slug/snail deterrents, try crushed egg-shell, coffee grounds or bran. Some seeds will only germinate after several months or even years – don’t throw pots away if nothing comes up immediately. Other seeds need heat: tropical plants need a temperature-range of 24°C to 28°C. Keep these indoors, in the warmth. Some seeds require fire, or rather smoke and heat.

Certaines graines ont besoin de conditions froides pour germer, par exemple, celles des plantes méditerranéennes ou nord-américaines. Laissez-les dehors ou dans une serre froide ou un châssis froid, à l’ombre. Protégez-les de la pluie, des limaces/escargots et des animaux domestiques. (les remèdes naturels suivants sont recommandés contre les escargots/limaces, bien que leur efficacité semble varier : coquilles d’œufs écrasées, son, marc de café). Parfois les graines ne germent qu’après des mois, voire des années ; ne jetez pas les pots trop vite. D’autres graines ont besoin de chaleur : celles des plantes tropicales ont besoin d’une température de 24°C à 28°C. Gardez-les au chaud, à la maison. D’autres encore ont besoin de feu, ou plutôt de chaleur et de fumée.

4 key factors for successful germination:

  • Heat: 18°C to 25°C according to type of plant.
  • Water: but not too much.
  • Ventilation: to prevent damping off.
  • Light: very important for germination and growth. Without light, seedlings become leggy. But there are some seeds which only germinate in the dark.

Les 4 points-clé d’une germination réussie :

  • La chaleur: entre 18° et 25°C selon l’espèce.
  • L’humidité: mais pas trop.
  • L’aération: pour éviter la fonte des semis.
  • La lumière: importante pour la germination et la croissance. Sans lumière, les petites plantes deviennent trop étiolées. Mais il y a également des graines qui ne germent que dans l’obscurité.

Don’t sow too early: the light won’t be adequate. February is ideal – the seedlings will be ready for pricking out in March. Never mind if all your seeds don’t come up – a 50% success-rate is good.

Ne commencez pas à semer trop tôt : il n’y a pas suffisamment d’heures de lumière. Le mois de février est idéal ; les plantes seront prêtes à repiquer au mois de mars. Ne soyez pas déçu si vos semis ne réussissent pas à 100% – un taux de réussite de 50% est bon.

Germination

Watch your seedlings constantly. When the seed-leaves appear, harden the plants off progressively by opening the containers, for an hour at first, but then for increasing lengths of time.

La germination

Surveiller constamment les semis. Quand les cotylédons apparaissent, accoutumez-les progressivement aux conditions extérieures en ouvrant les contenants, d’abord pendant une heure, puis en augmentant le temps d’exposition.

This Geranium maderense seedling has become leggy due to being left too long in the dark.
Exemple de plantule étiolée, car laissée trop longtemps dans l’obscurité.
Orlaya grandiflora with its first leaves, called cotyledons
Orlaya grandiflora, avec ses premières feuilles, appelées cotylédons

Keep turning the pots to stop the seedlings leaning to one side. When two pairs of true leaves have appeared, prick the seedlings out. Don’t wait too long: the roots will get entangled which makes pricking out more difficult. Water the seedlings well the day before pricking out. This makes the task much easier.

Tournez les pots régulièrement pour empêcher les plantes de se pencher trop d’un côté. Quand il y a deux paires de vraies feuilles, repiquez. N’attendez pas trop longtemps, sinon les racines s’entremêleront et rendront la tâche plus difficile. Très important : arrosez les semis (toujours en baignade) le jour avant le repiquage pour que la terre soit bien humide. Le repiquage sera beaucoup plus facile.

Salvia argentea, ready for pricking out.
The two hairy leaves are the true leaves.
Salvia argentea, prête à être repiquée.
Les petites feuilles poilues sont les vraies feuilles.

Prepare your pots beforehand, using a mixture of ⅓ garden earth, ⅓ sand and ⅓ compost. Extract the seedlings gently with a teaspoon or a dibber. Make a hole in the earth and insert the seedling, holding it by the seed-leaves or true leaves, never by the stem which is too delicate to handle. Firm gently. Water from below. Put the pots in the shade, watering when necessary. After two weeks, begin to feed the small plants with a liquid fertilizer, gradually lowering the dose recommended by the supplier.

Préparez les pots à l’avance, en utilisant un mélange de terre de jardin (⅓), de sable (⅓) et de compost (⅓). Employez une petite cuiller pour extraire chaque plante. Faites un trou dans le terreau et insérez la plante très doucement en la tenant par les cotylédons ou les feuilles, jamais par la tige qui est très délicate et risque de se casser. Tassez doucement. Arrosez, toujours en baignade. Mettez les pots à l’ombre. Arrosez selon nécessité. Après deux semaines, commencez à engraisser les plantules avec de l’engrais liquide en diminuant la dose préconisée par le commerçant.

Pricking out
Le repiquage

When sowing seed of bulbous plants, do not disturb the seedlings for at least 2 years, so the new bulbs can form.

Quand on sème les plantes bulbeuses, les petites plantes doivent rester au moins 2 ans dans le même contenant, afin de laisser former les bulbes.

Sowing seed is cheaper than buying plants from nurseries and gives more choice, particularly of species not available commercially. It also produces plants in large quantities. Furthermore plants raised from seed at home adapt better to garden conditions than those bought from a supplier or, worse, from a supermarket.

Les avantages à semer des graines: les plantes sont moins chères que chez le pépiniériste. On a la possibilité d’avoir des plantes qui ne se trouvent pas dans le commerce. On peut avoir des plantes en grandes quantités. Les plantes issues de semis fait maison s’adaptent bien mieux au jardin que celles achetées chez le producteur ou pire dans le supermarché.

Harvesting seed

On a dry sunny day, cut the stems at ground-level and put them head-down in a large paper bag. Note the name of the plant and the year. Leave the stalks to dry for about a fortnight, in a dry and preferably warm place. Then give the bag a good shake and the seeds will fall out. Put them in a bowl or soup-plate and carefully blow away the chaff.

La récolte des graines

Il faut un jour sec et ensoleillé. Coupez les tiges à ras et mettez-les dans un grand sac en papier, la tête en bas. Marquez le nom de la plante et l’année. Laissez sécher 10-15 jours dans un endroit sec et préférablement chaud. Secouez bien le sac afin de faire tomber les graines. Mettez-les ensuite dans une assiette à soupe ou un grand bol et enlevez les détritus en soufflant tout doucement.

Some seeds (euphorbia, acanthus, geraniums, erodium, ruellia etc) can be propelled far from the mother plant. To collect these, wrap the seed heads in an old stocking before they turn brown, then wait for them to ripen.

Certaines graines (euphorbes, acanthes, géraniums et érodiums, ruellia etc.) peuvent être expulsées loin de la plante mère. Dans ce cas, surveillez les semences et enfermez les inflorescences dans un vieux bas en nylon, avant qu’elles ne deviennent marron. Attendez le mûrissement des graines.

Store seeds in a dry place in a paper bag or envelope (never use plastic because the seed will rot). A tip to see whether old seed is still viable: put it in a bowl of water and the viable seeds will fall to the bottom.

Pour garder les graines chez vous, mettez-les dans une enveloppe ou un sac en papier (évitez les sacs en plastique qui font pourrir les graines) et gardez-les dans un endroit sec. Pour voir si les vieilles graines sont toujours bonnes, mettez-les dans un bol d’eau. Les bonnes tomberont au fond.

Text: Michèle Bailey and Chantal Guiraud
Drawing: Cyndy Silver
Photos: Chantal Guiraud

Posted by: Anthony Daniels on 8th May 2020 at 8:43 am

Grasses on our Seed List – January 2015
Graminées à choisir dans la liste de graines – janvier 2015

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

The grass garden at la Petite Pépiniere de Caunes

It will soon be time for sowing seeds and I’d like to talk about a category of plants, grasses, which germinate easily but are easy to forget about. Though they don’t always have colourful flowers their ethereal texture is invaluable for setting off other plants. They can soften harsh light and add magic to your garden. It’s a good idea to place them where they will be lit from the side or from behind. Here are some ideas for using the grasses on the seed list, many of which were provided by Catriona McLean, an MGF member who gardens in the Hérault.

Il va bientôt être temps de semer et je voudrais vous parler de certaines plantes, nommées graminées, qui ne présentent aucune difficulté à faire germer et que l’on a tendance à oublier. En effet, leurs fleurs ne sont pas toujours colorées, mais leur texture aérienne et floutée est indispensable pour mettre en valeur le jardin. Elles savent apprivoiser la lumière et donneront de la magie à votre jardin. Penser à les positionner de manière à ce qu’elles reçoivent la lumière de côté ou par derrière. Voici donc un aperçu des différentes graminées mises à votre disposition, beaucoup d’entre elles nous ont été données par Catriona McLean, membre de la MGF, et qui jardine dans l’Hérault.

‘Cold season’ grasses are in growth during the autumn and are almost always evergreen through the winter. Their vegetative cycle re-starts in early spring, with a flowering season lasting from spring to early summer, then they become dormant during the hot, dry months. In this group you’ll find the varieties which produce the straw-coloured masses which provide such a wonderful background for the colours of summer flowers. For some of these grasses, the only maintenance necessary is to comb them with your fingers to remove the dead leaves. For others, it’s better to reduce the foliage by half in order to encourage new growth in autumn.

Nous avons les graminées de saison froide: elles poussent déjà en automne, la plupart du temps, les feuilles restent vertes durant l’hiver. Elles poursuivent leur cycle de végétation dès le début du printemps et fleurissent généreusement dès le printemps jusqu’au début de l’été, puis entrent en dormance durant la saison chaude. Vous trouverez parmi elles celles qui produiront ces écrans de couleur chaume qui feront de magnifiques fonds pour mettre en valeur les fleurs d’été. Pour certaines, il suffira de les peigner afin de retirer les feuilles sèches. Pour d’autres, il vous faudra réduire le feuillage de moitié afin d’obtenir de nouvelles pousses à l’automne.

Anemanthele lessoniana (New Zealand wind grass)

Forms a dense clump of soft mid-green leaves, with some rusty tones, particularly in the autumn. They could be companion planted with Festucca glauca and Salvia officinalis ‘Purpurascens’.

Touffe dense de feuilles retombantes vert moyen, avec des tons rouille particulièrement prononcés en automne. Pourquoi ne pas l’utiliser en répétition avec des fétuques bleues et des sauges officinales pourpres?

Briza media (quaking grass, amourette)

This is a useful plant to use as ground cover or on the edge of a path. It spreads quickly and only needs trimming once a year, in autumn. It would be ideal on a slope which is difficult to mow. Plant in groups to best appreciate the delicate flowers. It tolerates both heavy soils and dry conditions.

Voici une plante vivace efficace pour couvrir le sol ou border un sentier, elle s’étend rapidement, ne réclame qu’une seule taille (en automne) et sera parfaite dans une pente difficile à tondre. A planter bien sur en masse pour profiter de sa floraison délicate. Elle tolère les sols lourds et supporte bien la sécheresse.

Carex buchananii (leatherleaf sedge, laîche de Buchanan)

This grass is of interest for its brownish red, evergreen foliage. Native to New Zealand, it likes cool, rich, well-drained soils, but in my garden it self-propagates gently as long as it has an a weekly watering in summer. This carex is ideal in a border planted with red or orange flowered perennials, or as a contrast to silver foliage. You can also grow it in a pot. Do not cut it back, instead, comb it with your fingers in spring to clean out the dead foliage. If you leave plants surrounded by bare or mulched earth it would be easy to think that they had died.

Graminée intéressante pour son feuillage brun roux persistant. Originaire de Nouvelle-Zélande, elle aime les sols frais, drainants, et riches. Mais, chez moi, elle se propage timidement de semis spontanés, profitant d’un arrosage hebdomadaire en été. Ce carex est idéal dans un massif de vivaces à floraisons rouges ou oranges ou en contraste avec des feuillages argentés. On peut aussi le cultiver en pot. Il ne faut surtout pas le tailler, mais plutôt le peigner avec les doigts au printemps pour le nettoyer et enlever ainsi les feuilles sèches. Il ne faut pas non plus laisser la terre nue ou mulchée autour de lui, car on pourrait facilement croire qu’il est mort.

Festuca filiformis (hair fescue, fétuque filiforme)

This grass, only 20 cm tall, is happiest in semi-shade in ordinary soil which is not too alkaline. The evergreen foliage becomes yellow in autumn. You could try it, along with Festucca glauca, under pine trees.

Cette graminée haute de 20 cm seulement se plaira mieux à la mi-ombre dans un sol ordinaire sans trop de calcaire. Le feuillage persistant deviendra jaune à l’automne. À essayer peut-être sous des pins en contraste avec des fétuques bleues?

Phaenosperma globosa (waterfall millet)

Although this plant from China is rarely seen in gardens it grows very well in my Mediterranean bed, benefiting from morning sun and a weekly watering in summer and seeds itself abundantly. Its evergreen foliage is a grey-green colour. Germination from seed is slow but dependable.

Cette chinoiseest rarement vue dans les jardins et pourtant elle s’est très bien adaptée à mon jardin méditerranéen jouissant d’un petit arrosage hebdomadaire en été et du soleil matinal, d’ailleurs elle s’y ressème à foison. Son feuillage persistant est d’une couleur vert grisé. La germination des graines est lente mais fiable.

Stipa tenuifolia (Mexican feather grass, cheveux d’ange)

Rollei Rollei

This ground-cover with fine foliage in the form of a fountain, goes dormant in summer and is very drought tolerant. Plant it around rose bushes to hide their naked legs, add a few tulbaghias and Bob’s your uncle! It self-seeds easily and could work well as a cover for a sloping bank, or in a pot.

Ce couvre-sol au feuillage fin en fontaine devenant dormant en climat chaud, est très tolérant à la sécheresse. C’est la graminée à placer au pied des rosiers pour cacher leurs “chevilles dénudées”, on y ajoute des tulbaghias et le tour est joué! Elle est très facile de semis et peut aussi habiller un talus ou une jardinière avec légèreté.

‘Hot season’ grasses begin their vegetative cycle in spring, when temperatures start to rise. New leaves grow and on the whole will remain green throughout the summer. Flowering takes place at the end of summer or in autumn. They should be cut down to a height of about fifteen centimetres at the end of winter.

Il y a également les graminées de saison chaude: elles commencent leur cycle de végétation dès que les températures remontent au printemps. Les feuilles poussent et l’aspect de ces graminées reste essentiellement vert durant tout l’été. Elles ne commencent à fleurir qu’à la fin de l’été ou en automne. On les rabattra jusqu’à une quinzaine de centimètres au-dessus du sol en fin d’hiver.

Ampelodesmos mauritanicus (Mauritania vine reed)

This majestic grass forms a large clump of fine, pliable leaves, upright but drooping gracefully. The pretty light green foliage, tinged with blue, remains throughout the winter. Plant it on its own, in full sun. It can cope with alkaline soil and sea-spray and is useful for stabilising earth on slopes. It looks good with gaura, penstemons and perovskia.

C’est une graminée majestueuse qui forme une grosse touffe composée de feuilles fines et souples, dressées et gracieusement retombantes, d’un joli vert clair légèrement bleuté, persistant tout l’hiver. A isoler en plein soleil. Elle supporte bien le calcaire, résiste aux embruns, et pourra servir à fixer la terre d’un talus. On peut l’associer aussi avec des gauras, penstemons ou perovskias.

Calamagrostis arundinacea (feather reed grass, herbe aux diamants)

A vigorous, dense grass with a translucent, cone-shaped inflorescence, first pinky purple, then silver. Excellent for dried arrangements. It spreads by underground rhizomes and is best positioned to get just morning sun in hot conditions, or full sun if planted in moist soil. When planted on its own it can look lovely adorned with morning dew. Plant with echinaceas, umbellifers and rudbekias.

Graminée vigoureuse, dense, avec une inflorescence translucide et conique rose-pourpre puis argentée. Superbe dans les bouquets secs. Elle s’étend grâce à ses rhizomes souterrains, appréciera le soleil matinal en climat chaud ou le plein soleil en terrain humide. Isolée, elle sera très belle lorsqu’elle se parera de gouttes de rosée. Associations: echinaceas, ombellifères, rudbeckias.

Chasmanthium latifolium (wild oats)

This grass can grow to around 1m in a moist, rich soil, or will be happy in dry shade, but then reaching only 40cm. I love its flowers in the form of nodding spikelets, very useful for flower arrangements. It self seeds easily and can be planted in groups as ground cover or could look good in a pot. This is an excellent grass and easy to grow from seed. I am currently experimenting in dry shade with a variegated cultivar called ‘River Mist’, however, I think, as with many cultivars, it may not thrive in these conditions.

Celle-ci frôlera le mètre de haut en sol humide et riche et poussera très bien même à l’ombre sèche où elle se contentera de mesurer seulement 40cm. J’adore sa floraison en petits épillets dodelinant, très utile pour les bouquets. Elle se ressème facilement, et on la plantera en masse, en guise de couvre-sol ou pourquoi pas en potées. C’est la graminée par excellence, facile à semer de surcroit. J’essaye en ce moment, un cultivar panaché nommé ‘River Mist’ en pleine ombre sèche également, mais j’ai bien peur que, comme souvent pour les cultivars, l’adaptation soit plus difficile.

Eragrostis trichodes (sand love grass)

With its deciduous foliage and flowers creating a rosy cloud, this grass can be as lovely in January as in full summer. It copes well with dry conditions and self seeds gently. Place low-growing plants around it, such as armeria, sedums and thyme. In a contemporary garden plant in groups with Panicum virgatum as a background.

Un feuillage caduc, des épis en nuage rose, elle tolère la sécheresse, se ressème gentiment, elle sera aussi belle en janvier qu’au cœur de l’été. Pour l’entourer, il faudra des plantes basses comme des armérias, des sedums, et des thyms. Dans un jardin contemporain, à planter en masse avec Panicum virgatum à l’arrière.

Eustachys distichophylla (weeping fingergrass)

I’ve already written about this grass and it is the easiest of grasses to grow from seed. It’s rarely seen in gardens even though it has an interesting geometrical appearance with bluish leaves and palm-shaped inflorescences like stars. It is adaptable to all soils and flourishes in full sun or half shade. I’m currently testing it in my garden because I’m unsure about its hardiness.

Je vous en ai déjà parlé et rien n’est plus facile à semer que celle-ci. Elle est rarement vue dans les jardins, et pourtant c’est une originale très graphique au feuillage bleuté persistant et aux inflorescences palmées en étoile. Elle s’adapte à tous les sols et sera à son aise au soleil comme à la mi-ombre. Je la teste dans mon jardin, car je ne connais pas sa rusticité.

Molinia caerulea (purple moor grass, molinie bleue)

This grass isn’t really Mediterranean as it thrives in our garden in a spot with continually moist but well-drained soil, in light shade. It turns a surprisingly golden-yellow in autumn and combines well with rudbeckias, achilleas and echinaceas.

Celle-ci n’est pas vraiment méditerranéenne car, chez nous, elle préfèrera l’ombre légère avec un sol constamment humide mais bien drainé. Elle vire à un surprenant jaune d’or en automne, et se marie bien aux rudbeckias, achillées ou échinacées.

Muhlenbergia capillaris (Gulf muhly)

This is the most ornamental of the muhlenbergias, producing clouds of rose-mauve flowers. Plant either on its own or in groups. It prefers a well-drained, moist soil but can cope with some drought. In fact, the dryer the soil, the more spectacular the flower colour. Combine with sedums. perovskias, phlomis, echinacea, asters or Salvia microphylla.

La plus ornementale des muhlenbergias, fleurissant en nuages rose violacé, à planter en isolé ou en masse. Elle préfèrera un sol humide, très bien drainé, mais tolèrera la sécheresse. D’ailleurs, plus le sol sera sec, plus la floraison sera spectaculaire et colorée. Associer aux sedums, perovskias, phlomis, échinacées, asters ou Salvia microphylla.

Pennisetum orientale (fountain grass, herbe aux écouvillons)

The pink flowers of this grass are displayed to particular advantage when the sun lights them up. It could be used as ground cover with nepata, lavender, gaura and hemerocallis under a deciduous tree. If you just want to try sowing one grass it should be this one because it doesn’t really self seed and is difficult to propagate by division, so sowing seed is particularly recommended.

Elle arbore des fleurs roses particulièrement remarquables lorsque le soleil les illumine. Elle pourra elle aussi servir de couvre-sol avec des nepetas, lavandes, gauras et des hémérocalles sous un arbre caduc. Si il y en a une à semer c’est bien celle-là, car elle ne se ressème pas vraiment d’elle-même, n’est pas facile à propager de division, donc le semis est nettement recommandé.

Pennisetum villosum (feathertop, herbe aux écouvillons)

This grass, though attractive, can become invasive in the Mediterranean climate. With its almost pure white flowers it would look stunning in a pot in full sun. It would also combine well with annual cosmos flowers, gaura or echinacea,

Graminée pleine de charme mais qui peut devenir une véritable peste chez nous, en climat chaud. Avec des fleurs d’un blanc presque pur, elle sera magnifique dans une potée en plein soleil. On pourrait aussi l’associer à des cosmos annuels, des gauras ou des échinacées.

Text: Chantal Guiraud
Photos: MGF photo library

Posted by: Anthony Daniels on 8th May 2020 at 12:00 am

Easy Seeds / Graines faciles

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

I have been running the MGF seed list since the association was created in May 2014, but have also run the MGS one since 2007.

Je gère la liste de graines de la MGF depuis la création de notre association en mai 2014, mais je gère aussi celle de la MGS, et ceci depuis 2007.

The story really started at the AGM in Uzès, in 2006. David Bracey and I organised a seed and plant exchange for a gathering at Jocelyn Van Riemsdijk’s house. Afterwards, Fleur Pavlidis came up to me rather hesitantly and asked “What are you going to do with all the seeds left over?” and it all started with that. I think Fleur must have guessed my passion for seeds. Anyone who knows me or has come to my house knows exactly what I mean: for me, seeds are part of a magic world, perhaps because I studied not science, but literature.

En fait, l’histoire a commencé lors de l’assemblée générale de la MGS qui a eu lieu à Uzès en 2006. Lors de la réunion organisée chez Jocelyn Van Riemsdijk, il y avait un échange de plantes et de graines, organisé par David Bracey et moi-même. À la fin de la réunion, j’ai vu avancer vers moi, un peu timidement, Fleur Pavlidis avec ces mots-là : « et que comptez-vous faire de toutes ces graines qui restent ? ». Et tout est parti de là, je crois que Fleur avait dû deviner ma passion pour les graines. Ceux qui me connaissent et sont venus chez moi savent très bien de quoi je parle. La graine, pour moi, fait partie d’un monde magique, peut-être parce que je n’ai pas fait d’études scientifiques mais plutôt littéraires.

First of all, I would like to thank the donors who make our list so long, and also for everyone’s kind thoughts and good wishes. It is good to know that so many people appreciate the seed list. Just a reminder that if one of your donated seeds doesn’t appear on the list it could be that the name has changed, I may not have been able to check the name, or it may even be that I could not read your writing.

D’abord, je voudrais remercier tous les donateurs qui font de plus en plus grossir l’offre de graines et aussi pour vos gentils courriers d’encouragement. Cela fait toujours plaisir de voir qu’autant de monde apprécie cette banque de graines. Je voudrais juste vous rappeler que, si vous ne voyez pas apparaître le nom de la plante dont vous avez envoyé les graines, c’est soit que la plante en question a changé de nom ou que j’ai été incapable de vérifier son identité, ou même que je n’ai pas pu déchiffrer votre écriture.

I don’t need big batches of seeds, but I need them cleaned. It’s better, especially for shrub and tree seeds, to send me fresh seeds each year collected when they are ripe, rather than a big packet every 3 years. Put them in paper envelopes with the name of the plant, the location, year of collection and your society ((MGF, MGS, MGP, MPG, etc.…) and send them to me at the address on the website. When you order seeds, don’t forget to give me some substitutes if you want to receive your full allocation of 10 packets a year, or 15 if you are a donor.

Je n’ai pas besoin de grosses quantités de graines, mais, par contre je les aime nettoyées. En fait, et surtout pour les graines d’arbres et arbustes, il vaut mieux m’envoyer tous les ans quelques graines fraîchement récoltées plutôt qu’un gros paquet de graines tous les 3 ans. Mettez-les dans des enveloppes standard en papier, avec le nom de la plante, l’année et le lieu de la récolte et aussi le nom de votre association (MGF, MGS, MGP, MPG, etc.…) et les envoyez à l’adresse sur le site Internet. Quand vous passez vos commandes de graines, n’oubliez pas de me donner des noms d’espèces en plus de vos 10 (ou 15 si vous êtes donateur) paquets octroyés chaque année.

We update the list on the website twice a year in January and in August, but you can order at any time of the year. And, of course, you can see the latest list on this website.

Nous mettons à jour notre liste de graines deux fois par an, en janvier et en août, mais vous pouvez commander toute l’année. Et, bien sur, vous pouvez voir la liste actuelle sur ce site.

If you’re interested in the Top Ten seeds ordered since the creation of the seed bank, they are:

Si vous êtes intéressés par le top-ten des graines demandées depuis la création de la banque de graines de la MGS, vous avez:

Bupleurum fruticosum
Scabiosa cretica
Salvia apiana
Cyclamen graecum
Cistus creticus
Psephellus bellus (syn. Centaurea bella)

Vitex agnus-castus

Cistus albidus
  • Mandragora autumnalis
  • Campanula pyramidalis
  • Mandragora autumnalis
  • Campanula pyramidalis

These are all typical Mediterranean plants but they’re not all easy, for instance it’s tricky to get Bupleurum fruticosum to germinate. If you succeed, write and tell me what you did to get it going. Don’t hesitate to ask me which would be easy ones for you to try, but give me some information about your garden, your soil and your location.

Ce sont des plantes typiquement méditerranéennes et très intéressantes, telle le buplèvre frutescent, mais celui-ci n’est pas facile à obtenir de semis. Si vous connaissez des astuces pour lever la dormance de cette espèce, je vous serais reconnaissante de me faire partager vos expériences. Et n’hésitez pas à me demander des idées de plantes faciles à semer, en me précisant l’endroit où vous jardinez, votre climat, votre sol, etc…

For example, I can recommend annuals such as Cosmos sulphureus, Eschscholzia californica, Lunaria annua, Michauxia campanuloides, Nigella damascena, Papaver somniferum, Tithonia rotundifolia, Lablab purpureus and Maurandya barclayana.

Par exemple, en ce qui concerne les annuelles, je vous conseillerais : Cosmos sulphureus, Eschscholzia californica (pavot de Californie), Lunaria annua, Michauxia campanuloides, Nigella damascena, Papaver somniferum, Tithonia rotundifolia, Lablab purpureus et Maurandya barclayana.

Eschscholzia californica
Lunaria annua
Michauxia campanuloides
Nigella damascena
Papaver somniferum Paeoniiflorum Group
Tithonia rotundifolia

Here’s my Top Ten of easy perennials:

Mon top-ten des vivaces les plus faciles à semer serait :

Erysimum ‘Bowles’s Mauve’
Euphorbia rigida
Gaura lindheimeri
Oxypetalum coeruleum

Platycodon grandiflorus
Rehmannia elata
Rudbeckia triloba
Salvia argentea
Verbena bonariensis
Salvia candelabrum

I would like to say also that we have some nice grasses, very interesting plants as they can be good value for companion planting with perennials. I’m thinking of Eustachys distichophylla which is very easy to grow from seed and looks like a firework when it is flowering.

Je voudrais ajouter que la liste comporte plusieurs graminées et que ce sont des plantes assez intéressantes à associer aux vivaces pour les mettre en valeur. Je pense notamment à Eustachys distichophylla, très facile à germer et dont la panicule florale ressemble à un feu d’artifice.

Eustachys distichophylla

So, I would encourage beginners, for their first attempts at sowing seeds, to try easy plants, so that you’ll not be disappointed by a low germination rate. But choose anything you fancy and even if you get only one plant from a whole batch of seeds, it will be a victory. Sometimes Mother Nature doesn’t do any better.

Pour finir, j’encourage fortement les débutants à choisir des plantes faciles afin de ne pas se décourager rapidement. Mais vous pouvez choisir tout ce qui vous fait envie, peu importe si, à la fin, vous obtenez un seul pied survivant, c’est déjà une victoire. La nature ne fait pas toujours aussi bien.

Texte et traduction: Chantal Guiraud
Photos: MGF photo library

Posted by: Anthony Daniels on 7th May 2020 at 4:19 pm

Olives and olive trees / L’olive et l’olivier

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

MGF held workshops on the care of olive trees in 2015 and 2016. The first was given by Célia Gratraud in Vaucluse and the second by Nicolas Valabregue in Var. This page contains summaries of the advice given by these two experts.

MGF a organisé des ateliers sur l’entretien des oliviers en 2015 et 2016. Célia Gratraud a animé le premier en Vaucluse et Nicolas Valabregue le second en Var. Ici se trouvent des synthèses des conseils donnés par ces deux experts.

The olive is a tree which takes care of itself, hence its long life. If Nature or man mistreats it, it does not bear a grudge. It will reduce its production and make leaves, and continue its life. But with the right care, it will be generous, and reward its owner with a fine harvest.

L’olivier est un arbre qui se ménage, d’où sa longue vie. Si la nature ou l’homme le maltraitent, il ne sera pas rancunier. Il réduit sa production en faisant de la feuille et il continue sa vie. Mais si on lui apporte les soins nécessaires, alors il se montrera généreux et gratifiera son propriétaire d’une belle récolte.

To achieve this, there are four stages of olive tree cultivation:

  • Pruning
  • Fertilising
  • Protection
  • Irrigation

Pruning

The olive is a fruit tree which needs to be pruned every year. Forming its shape should begin when the tree is 3-4 years old, keeping a straight trunk and selecting structural branches. As with any fruit tree in traditional production, the olive tree takes the form of a goblet, with 4 or 5 structural branches leading outwards from the trunk.

Pour elle il y a quatre étapes nécessaires à la culture de l’olivier :

  • la taille
  • la fertilisation
  • la protection
  • l’irrigation

La taille

L’olivier est un arbre fruitier qui se taille tous les ans. Dès 3-4 ans, on commence à le former, en gardant un tronc droit et en sélectionnant les branches qui deviendront les charpentières. Comme tout arbre fruitier en production traditionnelle, l’olivier a une forme en gobelet, avec au départ du tronc 4 ou 5 charpentières.

If pruning for olive production, the following main principles should be borne in mind:

  • Clear straight and/or inward growing shoots from the interior of the tree
  • Leave a few inward growing branches at the top as a ‘hat’ to protect the main branches from sunburn (this happens frequently!)
  • Bring down the height of the tree to the maximum height of your harvesting equipment – prune to the point at which a group of branches grows towards the outside of the tree
  • Form a cylinder of branches – none of the high branches should grow out over the lower ones, otherwise the lower ones will dry out. The sun has to get to all the productive branches
  • Do not remove the lower branches as this is an easily reached productive area
  • When one part of the tree has too many branches, take away an intermediate branch, and you will see the area lighten up
  • Do not over-prune or the olive tree will make too much wood and not enough olives

Pour une taille de production, il faut retenir les grands principes suivants:

  • dégager l’intérieur de l’arbre des pousses droites et/ou orientées vers l’intérieur de l’arbre
  • laisser un “chapeau” de quelques branches en haut qui reviennent vers l’intérieur de l’arbre et protègent les charpentières d’un coup de soleil (ça arrive très souvent !)
  • rabattre la hauteur de l’arbre à la hauteur maximale de vos outils de récolte; tailler au niveau du départ d’une ramification qui va vers l’extérieur de l’arbre
  • former un cylindre de branches : aucune branche haute ne doit surplomber les branches basses sinon celles-ci vont sécher ; le soleil doit pouvoir atteindre toutes les branches en production
  • garder les branches basses: n’enlevez pas les branches basses, c’est une zone de production facile à atteindre
  • quand une zone est trop concentrée en branches, enlevez la branche intermédiaire, vous verrez alors la zone s’alléger en feuillage
  • ne taillez pas trop, sinon l’olivier va faire beaucoup de bois et peu d’olives

Start at the bottom of the tree by taking off the shoots from the base and any branches which touch the ground, then get into the tree to take out the branches in the interior which are inaccessible for harvesting. Cut down the highest branches then take a turn around the tree to get a cylindrical shape and lighten up the branches.

Pruning should be carried out in March and April in our latitudes. For ornamental pruning, you can prune whenever you like, the olive tree will not hold it against you! The saying that ‘a swallow should be able to fly through the tree’ is not true at all according to today’s specialists as this would result in a tree too severely pruned to produce properly.

Commencez par le bas de l’arbre, en enlevant les rejets du pied et les branches qui touchent le sol; puis entrez dans l’arbre pour enlever les branches à l’interieur de l’arbre qui ne servent à rien (inaccessibles pour la récolte); rabattre les branches hautes, puis tournez autour de l’arbre pour former le cylindre et alléger en branches.

La taille se pratique en mars et avril sous nos latitudes. Pour la taille d’ornement, vous pouvez le tailler comme bon vous semble, l’olivier ne vous en tiendra pas rigueur ! Le dicton « une hirondelle doit pouvoir voler à travers l’arbre » n’est absolument pas valable d’après les techniciens actuels ; vous l’avez compris, l’arbre sera taillé trop sévèrement pour avoir une production régulière.

A demonstration on site is better than any theory because each olive tree has its own characteristics.

Une démonstration sur place vaut mieux que toutes les théories, car chaque olivier à ses propres caractéristiques.

The olive tree before… / L’olivier avant…

Fertilisation
The measures are per tree.

…and after! / …et après!

La fertilisation
Les doses sont données pour un arbre.

Apply organic matter to the soil in the form of composted green garden waste or manure, plus organic fertiliser specifically for olives at an application rate of NPK (Nitrogen / Phosphorus / Potassium) equivalent to 6-3-6 or 10-4-12 (the same level of nitrogen and potassium and half as much phosphorus). You can use an organo-mineral in the form of a slow release fertiliser at the same rate of application. The rate of application is 4 – 6 kg per tree according to the size of the tree and the amount of NPK in the fertiliser. Spread the fertiliser 1 metre from the trunk, around the small roots, without making clumps, so the rain will dissolve the fertiliser.

Pour le sol, apportez de la matière organique sous forme de compost de déchets verts ou de fumier, ainsi que de l’engrais organique bien dosé pour l’olivier, c’est-à-dire en dosage NPK, l’équivalent de 6-3-6 ou 10-4-12 (autant d’azote que de potasse, et deux fois moins de phosphore). Il est possible de prendre un organo-minéral, à libération lente d’engrais, au même dosage. Les doses à apporter sont : 4 à 6 kg/arbre selon la taille de l’arbre et le dosage NPK de l’engrais. Epandre l’engrais à 1 m du tronc, au niveau des petites racines, sans faire de tas pour que la pluie décompose l’engrais.

Protection
Against:

La protection
Contre :

– Olive fly (Bactrocera oleae)
The principal pest affecting the olive tree is the olive fly. Detect using traps in June and keep under watch until harvest.

– La mouche de l’olive (Bactrocera oleae)
Le principal ravageur sur olivier est la mouche de l’olive: on la détecte par piégeage en juin et on la surveille jusqu’à la récolte

The olive fly / La mouche de l’olive

This fly, no more than 5mm long, can be present in olive trees from April (for those trees fruiting earliest) until November, if the weather is mild. Thus there is time for 3, 4 or 5 generations to develop. The larva digs a tunnel in the olive and munches the flesh. It develops in a fortnight or so and then after two weeks in a cocoon (the pupa) it becomes a new fly. It is the new fly leaving the olive which causes the most damage to the fruit, because the olive will oxydise and either rot, or dry out, after the new fly has emerged. The fly develops quickly between 20°C and 30°C and is particularly attracted to varieties with large fruits.

Cette mouche qui ne mesure pas plus de 5 mm de long est présente dans les oliviers du mois d’avril (pour les plus précoces) jusqu’à novembre quand il fait doux. Elle a ainsi le temps de faire 3, 4 ou 5 générations. L’asticot creuse une galerie dans l’olive en grignotant la pulpe. Il se développe en une quinzaine de jours et se transforme ensuite en une nouvelle mouche après un passage de 15 jours également dans un cocon (la pupe). C’est la nouvelle mouche qui sort de l’olive qui fait le plus de dégâts à la qualité du fruit puisqu’il va s’oxyder et moisir ou sécher après l’émergence de cette nouvelle génération. La mouche se développe bien entre 20°C et 30°C. Les variétés à gros fruits attirent davantage la mouche.

Traps should be checked every week. The simplest trap and the easiest to set up comprises a yellow sticky sheet and a capsule of pheromone specific to the Bactrocera oleae. Treatment should begin when there are 5 flies on the trap and the olive has reached 0.5 cm diameter. The preventative campaign consists of either clay-based treatments (160g per tree in 2-3 litres of water) renewed after rain or windy weather, or use of a chemical product called Decis J, based on Deltamethrin (maximum 2 applications). One can supplement the clay treatment by setting out bottle traps, made with water bottles with 4-5 holes, 6-7 mm diameter, pierced near the top and then two-thirds filled with a mixture of water and 5% phosphate of ammoniac. Hang these in the trees (1 to 2 bottles per tree). This combination works well.

On surveille toutes les semaines l’évolution du piégeage. Le piège le plus adapté et le plus facile à mettre en œuvre est composé d’une plaque jaune engluée et d’une capsule de phéromone spécifique de Bactrocera oleae, le petit nom de la mouche de l’olive. On traite à partir de 5 mouches sur le piège quand l’olive arrive à 0.5 cm de diamètre. La lutte se fait par des traitements préventifs, soit à base d’argile (160 g/arbre dans 2 à 3 l d’eau), à renouveler dès qu’il pleut ou qu’il y a du vent, soit avec un produit chimique appelé Decis J à base de deltamethrine (2 applications max.). On peut compléter l’action de l’argile par la mise en place de bouteilles-pièges, fabriquées dans des bouteilles d’eau, percées en haut de 4 à 5 trous de 6-7 mm de diamètre et remplies aux 2/3 d’un mélange eau + phosphate d’ammoniaque à 5%, à accrocher dans les arbres (1 à 2 bouteilles / arbre). Les deux combinés, ça marche bien!

– Olive moth (Prays oleae)
This is a moth which produces three generations per year. The larvae tunnel into the leaves in winter, then the second generation eats the flower buds and the third gets into the kernel of the fruit. Treatment is with a product based on Bacillus thuringiensis just before flowering (swollen flower buds).

– La teigne (Prays oleae)
C’est un papillon qui fait 3 générations par an : les larves de la 1ere génération font des galeries dans les feuilles en hiver, puis la 2ème génération mange les boutons floraux et la 3ème rentre dans le noyau de l’olive. On traite avec un produit à base de Bacillus thuringiensis juste avant la floraison (boutons gonflés).

– Peacock spot (Fusicladium oleaginum)

– L’œil de paon (Fusicladium oleaginum)

Peacock spot is the principal olive tree disease. It causes round grey or black spots on the upper surface of the leaves and defoliation in trees which are badly affected. This fungal contamination is reduced by treatment with copper in spring and autumn.

L’œil de paon est la principale maladie: elle provoque des taches rondes grises ou noires à la face supérieure des feuilles et une défoliation des arbres trop atteints. Des traitements au cuivre au printemps et en automne avant les pluies permettent de réduire les contaminations du champignon.

– Italian bacteriosis (Xylella fastidiosa)
This develops in the conductor vessels of olive tree and causes rapid perishing of the tree (brown branches, dry leaves). It is transmitted from one tree to another by a pricking/sucking insect of the bug type, cercope. For the moment there are no cases in France, but 8000 hectares of olive trees have been dug up in Puglia, Italy, as there are currently no treatments. It is recommended not to bring olive trees or other plants back from this area since the bacteriosis attacks many species of fruit trees, ornamental plants and vines.

– La bactériose italienne (Xyllela fastidiosa) Elle se développe dans les vaisseaux conducteurs de l’olivier et provoque un dépérissement rapide de l’arbre (rameaux bruns, feuilles sèches). Elle se transmet d’un arbre à l’autre par un insecte piqueur-suceur type cicadelle, cercope. Pour le moment, pas de cas sur olivier en France, mais 8000 ha d’oliviers arrachés dans les Pouilles (Italie), car il n’existe pas de traitements actuellement. Il est recommandé de ne pas ramener de plants d’oliviers de cette zone, ni de plantes de cette région car la bactériose atteint de nombreuses espèces de fruitiers, de plantes d’ornements, vigne…

Irrigation
During dry periods in spring and summer olive trees can be watered to improve the harvest. However do not water at the immediate base of the tree, because the water will stay there. It is better to water at a distance of 1 to 2 metres, around the bigger roots, for instance in the spaces between rows, at a rate of 70-100 litres of water per tree, per week.

L’irrigation
En période de sécheresse printanière et estivale, on peut arroser des oliviers, la récolte sera plus belle. Cependant ne pas arroser au pied du bulbe, car l’eau y reste, mieux vaut arroser dans un rayon de 1 ou 2 mètres, au niveau des grandes racines, dans l’allée par exemple. 70 à 100 litres d’eau par arbre et par semaine.


Pour plus d’informations, visitez le site de Célia.
Texte et photos: Elisabeth et Célia Gratraud
Translation into English: Sandra Cooper

Advice on the care and pruning of olives by Nicholas Valabregue, who looks after Charles and Juliet Nicholson’s olive trees on their estate in Cotignac.

Flowers and fruit are produced on one year old wood in its second year. This must be borne in mind when pruning. Pruning allows light to penetrate the tree and aids with aeration, both necessary to produce a good crop of fruit. The proverbial dove should be able to easily fly through the centre of the branches and aesthetically, the tree should look like an inverted umbrella.

Nicholas advised that olive trees produce well when the wood is young, but can continue for 1000 years, and the aim is to preserve the new green wood which will bear olives in the autumn. Olive trees tend to have a two to seven year cycle and for optimum production it is important to prune according to the cycle of the specific variety of tree. He stressed the difference between ‘tailler’ (to bring a tree back into shape and olive production) and ‘eclaircir’ (to aerate the tree and prevent disease). After a heavy pruning, production of olives will resume again after two years and will attain a good yield after four years.

Tailler’ is a radical pruning with whole branches being removed whilst ‘eclaircir’ involves removing small branches which are crossing each other and taking out one third of the twigs plus those little sprouts which occur all over and which he calls ‘gourmets’ because they divert sap from the main stems. However, sometimes Nicholas leaves these starter twigs to allow them to create a new branch which in the future will enhance the shape of the tree. Similarly if the tree has been pruned really hard, he will leave twigs with leaves on, to act as ‘sap pullers’ to keep the tree active. Towards the end of a tree’s productive life, he will give it a ‘progressive‘ cut to keep it producing olives. He advises that vertical stems only really need to be removed during a heavy prune and, likewise, downward drooping ones can be left.

Main rules are:
1) always have sharp clean tools
2) always cut twigs off flush to a branch
3) never cut halfway down a branch

Care of olive trees

Kit needed: wheelbarrow, bêche (hoe), secateurs, long cutters, organic fertiliser (NF U 42 001), rake, small cup to throw around fertiliser pellets.

Nicholas feeds each tree in spring with an organic slow release fertiliser (4% N, 2% Mg and 8% K) NF U 42 001 which he throws around the base of the tree in a shallow trench the same distance from the trunk of the tree as the spread of its branches. He puts about 3 x 2 cups for each young tree into the encircling trench but, if the ground is sloped, mostly uphill from the trunk (this works out at 1 bag to about 20 trees). If sangliers have access to the olive grove, he recovers the trench with earth, because they are attracted to the smell of the fertiliser.

The trees are not watered. Nicholas adds that olive trees don’t thrive when near or under other trees, especially pine trees. New olive trees should be planted about 8 metres apart from each other and should be left to grow and settle for about 5 years before the first heavy pruning to create shape. In the case of shoots which arise from the boles of old trees destroyed by fire or other damage, you can leave up to 4 shoots to develop trunks for ‘re-growth’ trees.

Treatments for maladies:

Nicholas does not believe in treating the trees for most diseases as he reckons they can be ‘cured’ by appropriate pruning.

But he does use Bordeaux mixture for fungal infections, applying a strong spray in winter and a lighter one in spring. Several applications may be needed.

Text: June Grindley, Joan Jenkins and John Graham
Photos: Nicola D’Annunzio

Posted by: Christine Daniels on 7th May 2020 at 3:47 pm