- Gardening Articles – Page 3 – Mediterranean Gardening France

Mediterranean Gardening France

FAQ
Join / Adhérer
Contact Us / Nous contacter

The Use of Fertilisers and Soil Improvers in Mediterranean Gardens
L’utilisation d’engrais et d’amendements dans les jardins méditerranéens

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Do plants respond to manure and fertiliser in a Mediterranean garden? Good question. Most of our current knowledge on this subject is anecdotal, gained by trial and error or through information shared by members of Mediterranean gardening societies.

Les plantes réagissent-elles au fumier et aux engrais dans un jardin méditerranéen ? Bonne question. La plupart de nos connaissances actuelles sur ce sujet sont anecdotiques, obtenues par essais et erreurs ou par le biais d’informations partagées par des membres de sociétés de jardinage méditerranéennes.

Native Mediterranean-climate plants have evolved over millions of years to grow, flower, seed and germinate in poor soil. Mediterranean soils are generally well-weathered. Most nutrients have been leached due to very heavy rain. Soils are mainly derived from parent limestone rocks, lack organic matter, are gritty/stony, free draining and alkaline. Under these circumstances, garden plants will react positively to a low rate of fertiliser application made in the autumn.

Les plantes indigènes au climat méditerranéen ont évolué au fil de millions d’années pour se développer, fleurir, semer et germer dans un sol pauvre. Les sols méditerranéens sont généralement altérés. La plupart des nutriments ont été lessivés à cause de très fortes pluies. Les sols sont principalement dérivés de roches calcaires mères, manquent de matière organique, faits de gravier/ pierreux, drainants et alcalins. Dans ces circonstances, les plantes de jardin réagiront positivement à un faible taux d’application d’engrais effectué à l’automne.

Sedum rubrum growing in poor, rocky soil near Pont du Gard
Sedum rubrum poussant dans un sol pauvre et rocheux près du Pont du Gard

It is irrelevant whether the fertiliser is inorganic or organic, at least as far as the plant is concerned. A plant cannot distinguish the origins of the material. It is either N nitrogen, P phosphate or K potassium. There may be a case to use micro-nutrients such as iron, manganese or magnesium under high pH (alkaline) conditions when these elements may be ‘locked-up’, but we would only use them on fruit trees which show signs of chlorosis.

Aphyllanthes monspeliensis, thyme and cistus also flourish here
Aphyllanthes monspeliensis, le thym et les cistes fleurissent également ici

Peu importe que l’engrais soit inorganique ou organique, du moins en ce qui concerne la plante. Une plante ne peut pas distinguer les origines du matériau. Il s’agit soit d’azote N, de phosphate P ou de potassium K. Il peut être utile d’utiliser des oligoéléments comme le fer, le manganèse ou le magnésium dans des conditions de pH élevé (alcalines) lorsque ces éléments peuvent être bloqués, mais nous ne les utiliserions que sur des arbres fruitiers présentant des signes de chlorose.

The use of well-rotted manure as a fertiliser is probably worthless as it is low in nutrients. It may be used as a surface-applied mulch to conserve soil moisture but working the stuff into the soil would destroy soil structure and allow loss of moisture. Moisture is the main limiting factor to healthy plant growth in the Mediterranean Basin and it needs to be conserved.

L’utilisation de fumier bien décomposé comme engrais n’a probablement aucune valeur car il contient peu d’éléments nutritifs. Il peut être utilisé en tant que paillis appliqué en surface pour conserver l’humidité du sol, mais son utilisation dans le sol détruirait la structure du sol et permettrait une perte d’humidité. L’humidité est le principal facteur limitant une croissance saine des plantes dans le bassin méditerranéen et doit être conservée.

It is also worth noting that organic mulches such as well-rotted manure and garden compost will dry to a solid crust in the summer heat then decompose rapidly. Better to use woody waste, shredded or cut into small pieces and then spread onto the soil surface of flower beds and around trees in a thick layer, up to 20cm. It compacts quickly. Shredding one’s own garden waste and using it as a mulch which will rot down over the years will add organic material and structure to the soil. In addition to conserving water, a good layer of mulch helps keep weeds to a minimum which also stops competition for water.

Il est également intéressant de noter que les paillis organiques tels que le fumier bien décomposé et le compost de jardin vont sécher en une croûte solide pendant la chaleur estivale puis se décomposer rapidement. Il est préférable d’utiliser des déchets ligneux déchiquetés ou coupés en petits morceaux, puis de les épandre sur la surface du sol dans les parterres de fleurs et autour des arbres, jusqu’à une épaisseur de 20 cm. Ça se compacte rapidement. Déchiqueter ses propres déchets de jardin et l’utiliser comme un paillis qui pourrira au fil des ans ajoutera de la matière organique et de la structure au sol. En plus de conserver l’eau, une bonne couche de paillis aide à réduire au minimum les mauvaises herbes, ce qui empêche également la concurrence pour l’eau.

For really heavy clay soils one can use river sand to improve soil structure as well as shredded woody material.

Pour les sols argileux très lourds, on peut utiliser le sable de rivière pour améliorer la structure du sol ainsi que les matériaux ligneux déchiquetés.

Sowing a legume in the autumn may be good husbandry and of some value in capturing nitrogen or as a green manure. Sainfoin (Onobrychis), sulla (Hedysarum coronarium) and vetch (Vicia sativa) are possibilities.

Semer une légumineuse à l’automne peut être une bonne culture et un moyen intéressant de capter l’azote ou comme engrais vert. Le sainfoin (Onobrychis), le sulla (Hedysarum coronarium) et la vesce (Vicia sativa) sont des possibilités.

Further reading / Autres lectures:

The Nature and Properties of Soils, Fifteenth Edition, Ray R. Weil and Nyle C. Brady, Pearson
Plant Life in the World’s Mediterranean Climates, Peter R. Dallman, University of California Press

Text: David Bracey, Gill Pound and Michèle Bailey
Photos: David Bracey
Traduction en français: Eric Legrand

Soil analysis / Atelier de types de sols, par David Bracey

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Soil is a very precious commodity and must be protected; without soil we would be unable to produce crops. It is a complex material containing organic matter, silt, clay and sand in various proportions which gives soil its characteristic texture. For example, a soil with high amounts of sand is easy to work, warms up early and may require irrigation to grow crops. Clay soils are cold, heavy, fertile and difficult to work. Silty soils are similar and may dry out in hot weather to become very hard.

Le sol est une denrée très précieuse et doit être protégé : sans terre nous serions incapables d’obtenir des récoltes. C’est un matériau complexe contenant des matières organiques, du limon, de l’argile et du sable en proportions variables, ce qui lui confère ainsi sa texture caractéristique. Par exemple, un sol contenant beaucoup de sable sera facile à travailler, se réchauffera rapidement et devra être arrosé pour la production de récoltes. Les sols argileux sont froids, lourds, fertiles mais difficiles à travailler. Les sols limoneux sont similaires et sujets à dessèchement par temps chaud en devenant très durs.

Clay loam from the Haute-Savoie
Sol argileux de l’Haute-Savoie

Mechanical analysis of soil will help you to identify what type of soil you have in your garden.

Silt from the Rhône delta
Sol limoneux du delta du Rhône

L’analyse mécanique du sol vous aidera à identifier à quel type de sol vous avez affaire dans votre jardin.

To collect a soil sample:
Start in one corner and zigzag across the garden taking samples as you go. Use a small trowel, or something similar. Dig down to about 15cm, lift and place the soil sample in a clean bucket or container. Remove weeds, grasses, thatch etc. The object is to collect a soil sample which is representative of your garden. Soil is generally quite homogenous over a small area. Avoid sampling in those areas which are not representative, for example close to paths, around buildings, compost piles. Normally ten samples would be quite sufficient in an average sized garden. Mix the samples together thoroughly and from this mixture, take about 500g of soil and place in a container.

Échantillonnage des sols :
Commencez par un coin et, tout en zigzaguant, prélevez les échantillons. Utilisez une petite pelle ou quelque chose de similaire. Creusez à 15 cm de profondeur, et placez la terre prélevée dans un seau propre. Enlevez les mauvaises herbes, et autres débris végétaux, etc. Le principe est de recueillir un échantillon de votre sol prélevé dans votre jardin. En général, le sol est assez homogène au sein d’une petite zone. Évitez de prélever dans des endroits non représentatifs, comme par exemple, près des allées, autour des bâtiments ou sur le tas de compost. En général, 10 échantillonnages devraient suffire pour un jardin de taille moyenne. Bien mélangez ensemble les échantillons. Prélevez environ 500 g de terre de ce mélange et placez-le dans une boîte.

Analysis:
Mix some of this sample with water in a jam jar, screw on the top, shake well until all the soil is in suspension then set to one side to allow the soil to settle. The first material to settle will be the heaviest and includes small stones and sand. The next layer is silt followed by clay material. It may take overnight for all the fines to settle out and for the water to become clear. Some organic matter will be left floating on the surface of the water.

Analyse :
Mélangez un peu de cet échantillon avec de l’eau dans un pot en verre (pot de confiture), fermez le couvercle, secouez bien jusqu’à ce que la terre soit en suspension puis laissez reposer afin que votre mélange se stabilise. Les premières choses à tomber au fond seront les plus lourdes : les petites pierres et le sable. La couche suivante sera le limon suivi de l’argile. Le processus afin d’obtenir une eau claire pourra prendre toute une nuit. Un peu de matières organiques flotteront à la surface de l’eau.

Measure the total depth of your deposit in cm. Measure the depth of the sand, clay and silt layers. The sand depth divided by the total depth multiplied by 100 will give you the percent of sand in your soil. Repeat for clay and silt.

Mesurez la couche totale du dépôt en centimètres. Mesurez les couches de sable, d’argile et de limon. La profondeur de sable divisée par la profondeur totale et multipliée par cent vous donnera le pourcentage de sable de votre sol. Faites de même pour l’argile et le limon.

The triangular chart from the USDA is another method to determine the texture of your soil. Simply place your quantitative analysis in the appropriate box in the triangle by reading off the percentage of each clay, silt and sand.

Le tableau triangulaire de l’USDA est une autre méthode de détermination de la texture des sols. Placez tout simplement votre analyse quantitative dans les cases appropriées du triangle en lisant le pourcentage pour l’argile, le limon et le sable.

Another way to identify your soil type is to follow the flow chart.

Une autre façon d’identifier votre sol est de suivre la méthode du toucher.

Take a pinch of soil between thumb and finger, add some water and rub together. A sandy soil will sound gritty, a clay soil will roll into sausages and a silty soil will be silky and smooth to the touch.

Prenez un peu de terre entre vos doigts, ajoutez un peu d’eau et frottez. Un sol sablonneux vous semblera graveleux, un sol argileux se transformera en saucisses et un sol limoneux deviendra soyeux et doux au toucher.

Rub wet soil between thumb and fingers
Frotter le sol humide entre le pouce et les doigts

Sand grains are typically 2.00 – 0.02/0.05mmin size. Silt is 0.02-0.05 – 0.002 mm and clay particles are typically below 0.002 mm ie most soil particles are microscopic.

Les grains de sable mesurent entre 2 et 0,02-0,05 millimètres. Les particules de limon mesurent entre 0,02-0,05 et 0,002 mm et celles d’argile sont en dessous de 0,002 mm. La plupart des particules du sol sont donc microscopiques.

The soil’s pH, or acidity /alkalinity may be measured using a kit bought in your local garden centre. An acid soil has a pH below 7 and an alkaline soil above 7.

Le pH du sol, c’est-à-dire l’acidité ou l’alcalinité peut être mesuré en utilisant un kit acheté en jardinerie. Un sol acide a un pH en dessous de 7 et un sol alcalin au-dessus de 7.

pH test

Further reading: N.C.Brady & R. Weil “The Nature and Properties of Soils” 14th edition
This work, first published in 1928 by Lyon, Buckman & Brady, exists in many editions. Any will do.

Text: David Bracey
Photographs: Catriona Mclean
Translation of Guide to Soil Identification: Sophie Tomlinson

Compost and Mulch – Notes from members
Le compost et le paillage – des informations de la part de nos membres

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

Mulching
I suggest that much of our knowledge on mulching comes from our experiences in Northern Europe and on articles in the gardening press. So is this information relevant to the Mediterranean gardener? Claims are made for easier weed control, soil protection, the slow-down of run-off and consequent soil erosion during heavy rainfall, as well as reduced soil moisture loss. Usually there is little or no mention of cost, aesthetics or durability.

Le paillage
Je pense qu’une grande partie de ce que nous savons du paillage provient de notre expérience en Europe septentrionale et d’articles lus dans des magazines de jardinage. Ces connaissances sont-elles pertinentes pour le jardinier méditerranéen ? Certains affirment que cela facilite le désherbage, protège les sols, freine le ruissellement et l’érosion des sols qui en résulte pendant les fortes pluies, mais aussi diminue l’évaporation du sol. Il n’est généralement peu ou pas question de coûts, d’esthétique ou de durabilité.

Santolina chamaecyparissus ssp. magonica
mulched with fine gravel / avec un paillage de gravette

Let’s look at each point on its merits. Improved weed control will only be achieved with a thick layer of mulch, say at least 10-15 cm. This cuts out light which will help prevent the germination of many annual weeds. However, perennial weeds such as Bermuda grass, (Cynodon dactylon) nutgrass (Cyperus rotundus) and oxalis species continue to thrive even if in a weakened state. We would love to use a deep layer of organic mulch but it is always in short supply.

Examinons donc chacun de ces aspects quant au fond. Le désherbage ne se trouvera facilité qu’avec une épaisse couche de paillage, soit au moins 10 à 15 cm. Cela empêche le passage de la lumière, ce qui contribue à freiner la germination de nombreuses mauvaises herbes annuelles, mais n’empêche nullement les mauvaises herbes vivaces, Cynodon dactylon ou chiendent pied de poule, Cyperus rotundus, aussi connu sous le nom de « triangle » dans le Midi de la France, et diverses formes d’oxalis) de continuer à prospérer, bien que moins vigoureusement. Nous aimerions beaucoup utiliser une couche plus épaisse de paillage, mais il n’y en a jamais assez.

Another claim is soil protection. Mulching will help limit soil compaction which will allow beneficial soil micro-flora and fauna to continue to work in the top layers of soil. This helps maintain good soil structure which in turn will allow better penetration of rainfall, again something which is essential to the gardener.

La protection des sols est un autre aspect. Le paillage contribuera à atténuer le tassement du sol, permettant ainsi à la microflore et à la microfaune de continuer à travailler dans les couches superficielles du sol. Cela contribue à maintenir la bonne structure du sol, qui conduit à son tour à une meilleure pénétration de la pluie, autre considération fondamentale pour le jardinier.

Mulching helps regulate extremes of soil temperatures. Bare soils absorb heat in the daytime and loose it rapidly as the soil cools down during the night and especially close to dawn. This drop in temperature may cause frost crystals to form on the leaf surface which in turn will lead to frost damage. In my experience, ground frosts in the growing season are very rare in the Languedoc, however late air frosts may damage flowering fruit trees such as peaches – here mulching would not help.

Le paillage contribue à modérer les extrêmes de températures du sol. Les sols dénudés absorbent la chaleur pendant la journée et la perdent rapidement lorsque le sol se refroidit pendant la nuit, en particulier à l’approche de l’aube. Cette chute de température peut entraîner la formation de cristaux de gel sur la surface des feuilles, qui à leur tour entraînent des dégâts sur le feuillage des végétaux. A ma connaissance, le sol ne gèle que très rarement dans le Languedoc, mais le gel de l’air ambiant peut endommager les arbres fruitiers à fleurs tels que les pêchers – auquel cas le paillage ne ferait aucune différence.

Reduced soil moisture loss is clearly the major benefit obtained from mulching. Trials at the University of Oregon, USA showed that mulched soils reduce soil moisture loss by 20% compared to unmulched soils. The availability of soil moisture (and rainfall) is the major limiting factor in our gardens. Our strategy to get round this is to plant in the autumn when soils are still warm and when we can look forward to rain over the winter months. When rain does arrive, it usually comes in two, three or even four large downpours and can be heavy enough to cause run-off and erosion. Unfortunately our thin limestone soils contain small amounts of clay and are very free draining so much of our precious water soon vanishes downwards into the ground, another good reason to mulch.

La réduction de l’évaporation de l’humidité du sol est de toute évidence le principal effet bénéfique du paillage. Des essais réalisés à l’Université de l’Orégon, aux Etats-Unis, ont montré que l’évaporation est inférieure de 20 % sur les sols recouverts d’un paillage par rapport aux sols qui ne le sont pas. La présence d’humidité dans le sol (et de pluie) est le principal facteur limitatif dans nos jardins. Notre stratégie pour éviter cet inconvénient consiste à planter en automne, lorsque le sol est encore chaud et quand nous pouvons escompter de la pluie pendant les mois d’hiver. Lorsque cela se produit effectivement, la pluie se présente sous forme de deux, trois ou même quatre précipitations torrentielles qui sont souvent suffisamment violentes pour se traduire par des effets de ruissellement et d’érosion. Nos sols calcaires peu épais contenant malheureusement peu d’argile et étant très poreux, une grande partie de notre eau précieuse s’enfonce très profond dans le sol, ce qui constitue une autre excellente raison de pailler.

What are the most suitable mulches for our conditions? In theory there is a wide choice of organic mulches including home-made composts, various chipped barks, shredded materials and sometimes exotic materials such as coffee beans and vineyard wastes. ‘Déchetterie’ composts are not generally available to the local public. Our local déchetterie makes the stuff but most of it is wasted on municipal gardens where just-in-case irrigation is also installed.

Quels sont les paillages les mieux adaptés à nos conditions ? En théorie, il existe un large choix de paillages organiques, dont le compost de fabrication maison, diverses écorces broyées, broyats et parfois des matières exotiques comme par exemple la cosse de café et les déchets des vignobles. Les composts provenant des déchetteries ne sont pas en général mis à la disposition de la population locale. Notre déchetterie locale en produit, mais la majeure partie est gaspillée dans les jardins de la municipalité où un système d’irrigation est également installé pour parer à toute éventualité.

Organic mulch in use in two California gardens

Therefore the problem with organic mulches is simply supply. There is never enough to go round. I remember reading that Californians spread mulches to about 20cm depth but they can obtain it free of charge from their local municipality. We do not share their good luck. We have to rely on homemade compost which is notoriously difficult to make when there is a shortage of rainfall. An organic compost starter is recommended because they contain nitrogen and some protein on which bacteria work. Urine is also a good amendment. Another problem is simply a lack of green material to make home compost even when using kitchen wastes, cut up prunings, grass mowings (if there are any), weeds and leaf mould. There is always a shortage. To eke out my homemade compost I use pine bark which I find resists decomposition for a several years.

Paillage organique en deux jardins en Californie

Le problème des paillages organiques se réduit donc à une question d’approvisionnement : il n’y en a jamais assez. Je me souviens avoir lu que les habitants de la Californie répandent du paillage sur une épaisseur de 20cm, mais ils l’obtiennent gratuitement de leurs municipalités. Nous n’avons pas la même chance. Nous dépendons parfois du compost de fabrication maison, qui est notoirement difficile à produire lorsque la pluviométrie est insuffisante. Un déclencheur de compost organique est recommandé parce que contenant de l’azote et certaines protéines qui attirent les bactéries. L’urine est également un apport utile. Un autre problème tient tout simplement au manque de matières vertes pour produire du compost, même lorsque l’on utilise les déchets de cuisine, les résidus de l’élagage, les produits de la tonte (lorsqu’ils existent), les mauvaises herbes et les feuilles en décomposition. Il n’y en a jamais assez. Pour rallonger mon compost de fabrication maison, j’utilise de l’écorce de pin qui, selon mon expérience, résiste pendant plusieurs années à la décomposition.

Bark mulch / Paillage d’écorces de pin

Pine bark is expensive at €7.60 /sack. According to the manufacturer a 50 litre sack, spread to a recommended depth of 5-7 cm a sack will cover one square metre. The cost to mulch a not a very large, 50 square metres garden would cost about 400 euros. There are many barks which are even more expensive.

Vine stem mulch / Paillage de rafles de raisin

L’écorce de pin coûte cher, soit €7,60 /le sac. D’après le fabricant, un sac de 50 litres, répandu sur une épaisseur recommandée de 5-7 cm, couvrira un m2. Le coût du paillage d’un jardin pas très grand de 50 m2 serait d’environ 400 euros. De nombreuses autres écorces utilisées pour cela sont encore plus coûteuses.

There is a strong school of thought in the Mediterranean Basin that inert materials such as gravel, crushed limestone, slate, broken roof tiles and various grits are the preferred mulch. They are long lasting and economical. Pea-sized gravel costs approximately €7 per square metre spread to a depth of 10 cm with the advantage of superior drainage around the plant. This may be important for those garrigue plants which suffer from root rots caused by damping-off diseases. Gravel mulch looks a bit desert-like at the beginning but it soon becomes covered by plants. The advantages are long lasting, plentiful supply, economical and free-draining.

Selon une théorie très répandue dans le Bassin méditerranéen, les matières inertes telles que le gravier, le calcaire concassé, l’ardoise, les débris de tuiles et diverses gravettes constituent le meilleur paillage. Ils durent longtemps et sont économiques. La gravette gravier de la grosseur d’un petit pois sur une épaisseur de 10 cm coûte environ €7 par m2 et présente l’avantage d’un excellent drainage autour des plantes. Cela peut être important pour les plantes de garrigue dont les racines sont sujettes à la pourriture en cas d’excès d’humidité. Un paillage de gravier fait un peu penser à un désert au début, mais il est rapidement recouvert par les plantes. Les avantages sont sa durabilité, sa disponibilité en abondance, son coût peu élevé et sa perméabilité.

Euphorbia rigida mulched with small and medium sized gravel
Euphorbia rigida avec un paillage de gravier petit et moyen
Dwarf grasses in pea gravel
Graminées naines avec un paillage de gravette
Inorganic mulch at Le Domaine du Rayol
Paillage de matières inertes au Domaine du Rayol

In 1996 during my first year as a Mediterranean gardener I decided to compare well-rotted leaf mold with “pea” sized gravel. Fortunately, the garden was not finished so I had access to a truck-load of gravel dumped in the back garden. Planting including oenothera, gaura, phlomis, thyme, ceratostigma, Verbena bonariensis, miscanthus, vitex, ballota and many more. I then spread a layer of pea-sized gravel, at least 5 cm thick around the plants. On the other side of the path I spread decayed leaf mould several centimetres deep. The leaf mould lasted about one year by which time it had completely photo-decomposed. I had never imagined that temperatures would be so high and the atmosphere so dry during the summer.

En 1996, au cours de ma première année de jardinage dans un climat méditerranéen, je décidai de comparer le terreau de feuilles et le petit gravier (gravette). Fort heureusement, le jardin n’était pas terminé et j’avais donc accès à un chargement de gravier déposé dans l’arrière-cour, où je plantai notamment des oenothera, gaura, phlomis, thym, ceratostigma, Verbena bonariensis, miscanthus, vitex, ballota et bon nombre d’autres. Je répandis ensuite une couche de petit gravier d’au moins 5 cm d’épaisseur autour des plantes. De l’autre côté du chemin, j’étendis du terreau de feuilles sur plusieurs centimètres d’épaisseur. Le terreau de feuilles devait durer environ un an, temps au bout duquel il s’était complètement photo-décomposé. Je n’avais jamais imaginé que les températures seraient si élevées et que l’atmosphère serait si sèche pendant l’été.

In summary, any mulch will help conserve moisture, the most precious commodity for a Mediterranean gardener. The other benefits, weed control, reduction of soil erosion and soil structure are, I would suggest, very secondary. There is increasing support for gravel mulches which do the same job, are more economical and much longer lasting. Finally although this will be disputed, a covering of pine bark or similar is to my mind, far more pleasing and is more aesthetic than a layer of gravel but after a few months of plant growth, who can tell the difference?

En résumé, tout paillage contribuera à conserver l’humidité, le bien le plus précieux pour un jardinier méditerranéen. Les autres avantages, que ce soit la lutte contre les mauvaises herbes, la réduction de l’érosion du sol et la structure du sol, sont, je dirai, très secondaires. La balance penche de plus en plus en faveur des paillages en gravier qui jouent le même rôle, sont plus économiques et durent beaucoup plus longtemps. Enfin, même si c’est là un point contesté, un paillis d’écorce de pin ou autre est à mon avis plus plaisant et plus esthétique qu’une couche de gravier mais, après quelques mois de croissance des végétaux, qui peut voir la différence ?

Text: David Bracey
Photographs: Catriona Mclean, Benoît Moulin & Christine Daniels
Traduction en français de Françoise Darlington

Making Compost and Mulch
I find compost making a most satisfying pursuit. It’s wonderful to be able to transform the bulk of my garden waste into something so useful. I have several 1 cubic metre bins, made of wooden slats, with the front slats removable to facilitate filling and turning.

Fabriquer son propre compost et paillage
Je pense que la fabrication de compost est une activité très satisfaisante. C’est vraiment formidable de pouvoir transformer les déchets de mon jardin en quelque chose d’aussi utile. J’ai plusieurs casiers en lattes de bois, avec des lattes frontales amovibles afin de remplir et retourner plus facilement le compost.

David says there is never enough material, but I haven’t found this to be a problem. I try to maintain an even mix of ‘browns’ ie shredded woody prunings and fallen twigs, and ‘greens’ ie grass cuttings, leafy material and kitchen waste. My own garden provides most of the material, but if I need more I can go for a walk in a nearby wood to collect fallen twigs, ask a local paysagiste for a bucket of grass mowings or go to a winery to stock up on ‘rafles’, the waste that issues from the de-stemming machine when the grapes are separated out.

David dit qu’il n’y a jamais assez de matières, mais pour moi cela n’est pas un problème. J’essaie de maintenir un mélange homogène de matériaux « bruns » comme les broyats de branches mortes ou de ligneux élagués, et de matériaux verts, c’est-à-dire les tontes de gazon, les feuilles et les déchets ménagers. Mon propre jardin fournit la plupart des matériaux, mais en cas de besoin, je peux toujours ramasser des branches mortes dans le bois voisin, demander à un jardinier du coin un seau de tontes de gazon ou aller chercher à la cave coopérative des rafles de raisin qui sont les résidus des vendanges.

Before the material is added to the compost bin, almost all of it goes through the shredder. Yes, these are expensive to buy, but worth the investment. Shredded material makes wonderful compost in a very short time and different materials can be used in different ways in the garden, for example as a mulch, or as a top dressing for a garden path. I have tried different models of shredder and find the Viking GE 220 (now replaced by the GE250) works the best. It accepts material of all kinds, whereas some other makes, for example the Eliet Neo, are not happy with soft material and their shredding mechanism causes a lot of dust to be blown back into ones’ face.

Avant d’ajouter au compost tous ces matériaux, la plupart doivent passer par le broyeur. Oui c’est un achat onéreux, mais cela vaut l’investissement. Les matériaux broyés font un compost magnifique en un rien de temps et différents matériaux peuvent servir à différentes choses dans le jardin, Par exemple comme mulch ou aussi en couverture d’allée de jardin. J’ai essayé plusieurs modèles de broyeur et finalement c’est le Viking GE 220 (remplacé par le GE 250) qui marche le mieux. Il accepte n’importe quoi, alors que d’autres marques comme le Eliet Neo, ne digèrent pas bien les matériaux verts et le mécanisme de broyage expulse beaucoup de poussière en pleine figure.

Putting garden prunings into the Viking GE220
Les tailles de jardin sont introduites dans le Viking GE220

After adding layers of shredded material to the bin I mix them together with a garden fork then add a can of water, cover the pile with black plastic and leave it to cook. Decomposition is quicker if there is a good mix of greens and browns. Urine is useful as an accelerator.

Après avoir ajouté des couches de broyats dans le composteur, je mélange bien tout à la fourche, puis j’ajoute un arrosoir d’eau, recouvre le tout d’un plastique noir et je le laisse fermenter. La décomposition est plus rapide si on mélange bien du « vert » et du « sec ». L’urine est un bon activateur pour le compostage.

Freshly shredded material being mixed into the heap
Les matériaux fraîchement broyés sont mélangés dans le composteur

In warm weather I turn the mix after about two weeks, in winter it takes longer to get going. The centre of the pile becomes very hot and bringing material from the edges into the middle makes the pile progress at an even rate. In summer the material is watered occasionally to keep it slightly moist and will be ready for use after three months, in winter it takes twice as long.

Several months later
Quelques mois plus tard

Par temps chaud, je retourne le mélange au bout de deux semaines, en hiver, cela peut prendre un peu plus de temps. Le cœur du compost devient très chaud et le fait de remettre au centre les matériaux qui se trouvent au bord donne un compostage plus régulier. En été, le compost doit être arrosé de temps en temps afin de garder une certaine humidité et sera prêt au bout de trois mois. En hiver, cela prendra deux fois plus de temps.

Text: Christine Daniels
Photographs: Anthony Daniels
Traduction en français de Chantal Guiraud

Composting oak leaves
If like me you have many large deciduous oak trees and don’t want to burn the leaves, then turn them into compost

Fabriquer un compost de feuilles de chêne
Si comme moi vous avez beaucoup de grands chênes à feuilles caduques et ne voulez pas brûler les feuilles, alors transformez-les en compost.

Compost heap enclosed by bamboo fencing
Tas de compost entouré par une clôture de bambou

My compost heap is enclosed by a 5m x 1m high roll of split bamboo fencing, anchored by 4 poles. In early spring I fill two of these with my oak leaves, tamping them down well and sprinkling the top with any organic fertilizer to hand, and then a good soaking of water. Then I cover the top with a plastic sheet, and weigh it down with stones to keep it in place during the rigours of the Mistral. I don’t shred the leaves, but throw in any fresh green material to hand at the time to help activate the decomposition, though this is not essential.

My compost heap is enclosed by a 5m x 1m high roll of split bamboo fencing, anchored by 4 poles. In early spring I fill two of these with my oak leaves, tamping them down well and sprinkling the top with any organic fertilizer to hand, and then a good soaking of water. Then I cover the top with a plastic sheet, and weigh it down with stones to keep it in place during the rigours of the Mistral. I don’t shred the leaves, but throw in any fresh green material to hand at the time to help activate the decomposition, though this is not essential.

The first year I did this, I noticed that after 6 months the heap had a number of beetle larvae in the bottom which were eating the decaying leaves and creating a central core of a fine loam. After nearly a year they had consumed half the heap. I riddled the heap to separate the larvae and un-rotted leaves from the ready-to-use compost, saved the larvae and returned them to the heap to eat any the remaining leaves and start on the new year’s supply.

La première année où je l’ai fait, j’ai remarqué que, après 6 mois, le tas contenait un certain nombre de larves de coléoptères dans le fond qui mangeaient les feuilles en décomposition et créaient un noyau central de terreau fin. Après près d’un an, ils avaient consommé la moitié du tas. J’ai criblé le tas pour séparer les larves et les feuilles non transformées du compost prêt-à-utiliser, j’ai remis les larves sauvées dans le tas de feuilles restantes pour qu’elles les mangent et j’ai commencé l’approvisionnement de la nouvelle année.

After three years of repeating the cycle, my compost heaps have hundreds of the larvae, which consume everything .Once or twice a year I take the covers off to give the heap a good watering and a light fork over as it can easily dry out in our Mediterranean climate.

Après trois ans de cycles répétés, mes tas de compost contiennent des centaines de larves qui consomment tout. Une ou deux fois par an, je retire le plastique couvrant les tas pour leur donner un bon arrosage et une légère aération à la fourche, car il peut facilement se dessécher dans notre climat méditerranéen.

There has been much discussion amongst members as to the exact identification of the beetle larvae. Mine have a cream-coloured, soft transparent body with six orange legs, and an orange head with sharp brown pincers, and can be as big as 6/7cms. They go through several developmental stages, taking 4 to 6 years to become pupae. The pupae, which settle at the bottom of the compost heap, resemble walnut shells

Il y a eu beaucoup de discussions parmi les membres quant à l’identification exacte des larves de coléoptères. Les miens ont un corps de couleur crème, doux transparent avec six pattes orange, et une tête orange avec des pinces acérées brunes, et peuvent atteindre 6/7cms. Ils passent par plusieurs stades de développement, en prenant 4 à 6 ans pour devenir chrysalides. Les chrysalides, qui se déposent au fond du tas de compost, ressemblent à des coquilles de noix.

Text & photograph: Graham Petty
Traduction en français de Eric Legrand

Larvae in compost heaps
Larvae of the coleoptera beetle are classically C-shaped with a well-developed head and swollen posterior. Larvae of Lucanus cervus, the stag beetle, are 8cm long and 2cm thick with an orange-coloured head with sharp brown slightly curved pincers. Those of the rose chafer beetle, Cetonia aurata, are only 3.5cm long, often tightly curled and covered with fine pink hair.

Les larves dans un tas de compost
Les larves de coléoptères sont classiquement en forme de C avec une tête bien développée et postérieur enflé. Les larves de Lucanus cervus , le lucane cerf-volant, font 8cm de long et 2 cm d’épaisseur avec une tête de couleur orange brune et des pinces pointues légèrement incurvées. Celle de la cétoine dorée, Cetonia aurata , fait seulement 3,5 cm de long, elle est souvent fermement repliée et couverte de poils roses.

Cetonia aurata larva


The larvae of both species are very good at aiding decomposition and should be encouraged in compost heaps. Both will feed on plant roots. Any compost should therefore be free of larvae before it is used, especially when used in containers or pots.

Rose chafer beetle
Cétoine dorée

Les larves de ces deux espèces sont très bonnes pour aider à la décomposition et devraient être encouragées dans les tas de compost. Les deux se nourrissent de racines de plantes. Tout compost devrait donc être libre de larves avant qu’il ne soit utilisé, en particulier lorsqu’il est utilisé dans des conteneurs ou des pots.

Text: David Bracey
Photographs: Anthony Daniels & Ian Davis
Traduction en français de Eric Legrand

Additional material from Sense about Science provided by David Bracey:

Question: “What data exists to confirm that mulches, both organic and inorganic, are beneficial to soils (in terms of moisture conservation, insects, soil structure etc.) especially with reference to climate change and warming soils?”

Reply: “Mulches, where the surface of the soil is covered with some form of material, can certainly reduce water loss by evaporation. Organic mulches (depending on thickness) can also insulate the surface zone. Such mulches may also encourage greater biodiversity within them, by providing a habitat rich in organic matter, a fundamental source of energy for soil life. And they may have beneficial effects in terms of eventually adding organic matter and any associated mineral nutrients to the soil below. Earthworms can contribute substantially to such incorporation, which will then also improve soil structure. Inorganic mulches (such as plastic sheeting) also certainly prevent evaporative loss, but can result in very high temperatures developing in the soil surface zones, especially where solar radiation is high. This approach can be used for weed and pest control.”

Question: “I am fascinated by the clear and almost instant impact that adding an organic mulch such as Strulch (commercial processed straw) has on my vegetable plants. They almost sigh with relief and put on a growth spurt that can’t just be due to moisture retention. Has any controlled research been done on the impact of mulching on plant-soil microenvironments?”

Reply: “There has been a lot of research on mulching, a quick look on Google Scholar reveals several papers. I am sure if you looked carefully there would be some specific papers to answer your question. If it helps, think of it in terms of basic soil principles: The mulch will firstly retain moisture. This is going to be a good thing as it will help nutrients move around the soils. A mulch will also help insulate the soil and raise the temperature, which will in turn allow biological activity (bacteria, fungi and others) to thrive, thereby accelerating nutrient cycles, and be of positive benefit to the plant. An often forgotten benefit, mulch of course can help prevent soil erosion. Oh, and some people think they look nice too!”

Pruning shrubs and small trees / Taillage d’abustes et petits arbres

Click on an image to enlarge it / Cliquez sur une image pour l’agrandir

In radiant sunshine, about twenty members gathered for a pruning workshop in Christine’s new garden. This is a large walled garden with many mature shrubs and roses. A huge Rosa banksiae, just coming into flower, covers the pergola attached to the house.

Sous un soleil radieux, une vingtaine de membres se sont retrouvés pour participer à un atelier de taille, dans le nouveau jardin de Christine. C’est un grand jardin clos planté de nombreux arbustes déjà adultes et de rosiers. D’immenses rosiers de Banks en tout début de floraison couvrent la pergola adossée à la maison.

Rosa banksiae sur la pergola

Valérie Guillaud, adult education teacher at the Hérault CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole), was our tutor. She is a member of the association of Arbusticulteurs, which advises on the use and management of shrubs in different landscapes and technical, economic and environmental conditions. The association conducts research on mass planting techniques, and advises on best practices in caring for shrubs, according to the space available.

C’est Valérie Guillaud, enseignante en formation continue pour adultes au CFPPA de l’Hérault (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole), qui a mené cette démonstration de taille. Valérie fait partie des Arbusticulteurs. Cette association a pour objectif de promouvoir l’utilisation et la gestion des arbustes dans les meilleures conditions paysagères, techniques, économiques et environnementales. Elle mène des expérimentations sur les techniques d’implantation des massifs d’arbustes, sur les tailles d’entretien et les meilleures pratiques de gestion en fonction des espaces où ils se trouvent.

General principles for pruning evergreen shrubs
Spring is the best time to prune evergreen shrubs as they are about to start growing. Spring pruning can be revitalising, rejuvenating and reviving, and redirect growth to where you want it to go. Evergreens keep their leaves for several years and store their reserves there. When pruned, some of these reserves are removed, creating an imbalance. The roots will then come to the fore, reviving the plant and making the shrub grow and push out young leaves. These leaves will produce reserves, and as a result the shrub will grow faster, become healthier and be revitalised.

La taille des arbustes persistants : généralités
Si on doit tailler, le printemps est le meilleur moment pour la taille des arbustes persistants car les plantes sont prêtes à démarrer leur croissance. La taille printanière permet de les redynamiser, pour les rajeunir, les rediriger, les relancer. L’arbuste persistant garde ses feuilles plusieurs années et il y stocke des réserves. Lorsqu’on le taille, on lui enlève des réserves et on va ainsi le mettre en déséquilibre. Alors ce sont les racines qui vont prendre le dessus et relancer de la végétation. L’arbuste va pousser et faire des jeunes feuilles. Les jeunes feuilles vont produire plus de réserves, l’arbuste va grandir plus vite et cela va lui redonner une santé et redynamiser le végétal en entier.

After a major cut back, especially in Mediterranean-climate conditions, plants need moisture, either from rainfall or through watering. It’s also good to reinvigorate the soil around the shrub by adding soil improvers to ensure good biological activity and by aerating it manually with a fork, to a depth of 20 – 30 cm, being careful not to damage roots or to turn the soil over. This is a gentle and quick way to allow air to enter the soil.

Après une taille sévère, surtout en région méditerranéenne, il est important qu’il pleuve rapidement. Sinon il faudra veiller à arroser. Il faudra aussi redynamiser le sol, le nourrir avec des amendements pour qu’il y ait une bonne activité biologique et/ou le béquiller (c’est à dire aérer le sol avec un outil à dent genre fourche-bêche, sur une profondeur 20-30 cm, sans casser de racine, ni retourner la terre, méthode douce et rapide pour permettre à l’air de pénétrer dans le sol.

Note: Don’t forget that when you prune a plant, this gives it a message to regrow. So, don’t prune evergreens in winter, as you will get new young shoots which could be damaged or destroyed by frost or heavy rain. Pruning will weaken the plant, so it should only be undertaken if that is actually the objective.

Remarque : il ne faut pas oublier que lorsqu’on taille un végétal, c’est « pour lui demander de repousser ». Il ne faut donc pas tailler les persistants en hiver car la taille relance la végétation et, en cas de gel ou d’excès d’humidité, les jeunes pousses seront abîmées ou détruites, ce qui affaiblira la plante (sauf si c’est l’objectif).

Before starting to prune, the shrub should be observed, to assess its development and to ask questions:

Avant de commencer la taille d’un arbuste, il convient de l’observer, de lire son développement et de se poser des questions :

  • What is the name of this shrub?
  • What is its mode of development?
  • What do I want to achieve by pruning it?
  • Where does it flower? On the current year’s new growth? On wood from the previous year? On a vertical branch? Or a horizontal one?
  • Quel est le nom de cet arbuste ?
  • Quel est son mode de développement ?
  • Qu’est ce que je veux obtenir en taillant cet arbuste ?
  • Où fleurit cet arbuste : sur le bois de l’année ? de l’année précédente ? sur une branche verticale ? horizontale ?
First observe / Phase d’observation

Modes of development
Shrubs develop in different ways and can be classified according to how they grow:

Les modes de développement des arbustes
Tous les arbustes n’ont pas le même mode de développement. On peut ainsi classer les arbustes selon leur mode de ramification, c’est à dire leur manière de pousser :

  • A shrub that regrows from the base is called basitone (from the Greek basi = base). An example is abelia.
  • A shrub that grows from the top of its branches is called acrotone (from the Greek acro = top). An example is photinia.
  • A shrub that grows from the middle zone of its branches is called mesotone (from the Greek meso = middle). An example is kolkwitzia.
  • Un arbuste qui se rajeunit et se régénère de la base est dit basitone (du grec basi = base et tone = tonus). Son tonus est à la base, comme l’abelia.
  • Un arbuste qui se développe au sommet de ses rameaux est dit acrotone (du grec acro = sommet). Son tonus est au sommet, comme le photinia.
  • Un arbuste qui se développe dans la zone médiane de ses branches est dit mésotone (du grec meso = milieu). C’est le cas du kolkwitzia.

The pruning workshop
In our gardens we often place plants too close together. As a result, vegetation needs to be cut back and the plants can’t fully express themselves. With Christine’s agreement, Valérie picked out several shrubs to use as examples for her demonstration.

L’atelier de taille
En général, dans les jardins, on a tendance à planter trop serré. En conséquence, on est obligé de tailler pour contenir la végétation et le végétal ne peut pas s’exprimer pleinement. Valérie a choisi quelques arbustes du jardin sur lesquels intervenir pour faire une démonstration de taille, après accord de Christine.

Abelia x grandiflora
Abelia
x grandiflora is a mainly basitone shrub, best planted in the sun, on its own or as an informal hedge. In Mediterranean regions it can take some shade. In Christine’s garden it had been trimmed as a formal hedge (pseudo-topiary) which changed its mode of development. If a basitone shrub like abelia is regularly top-pruned, it will lose its basitone character and won’t be able to express itself naturally.

Abelia x grandiflora
L’Abelia x grandiflora est un arbuste basitone principalement, à planter en isolé ou en haie libre, au soleil. Il supporte l’ombre en région méditerranéenne. Mais ici, il est taillé en pseudo-topiaire. Cette taille change son mode de développement. Si on taille en haut un arbuste basitone comme l’abelia, on va le transformer dans sa pousse et il va perdre sa basitonie. Il va « se chercher » toute sa vie sans jamais pouvoir s’exprimer comme il l’aurait dû.

Shrubs which are mainly basitone should not be trimmed in a ‘mowing’ style, ie one where the young shoots at the ends of branches are regularly cut off. This practice removes all the new growth and eventually the plant will lose its ability to regenerate from the base. Plants need their young shoots to stay healthy – removing them will cause premature ageing.

Pour les arbustes principalement basitones, il faut éviter la taille-tonte, c’est à dire une taille où on coupe toujours toutes les jeunes pousses de l’extrémité des branches. En procédant ainsi, non seulement on lui enlève sa petite jeunesse d’extrémité, mais on transforme son mode de rajeunissement de la base. A terme, l’arbuste peut perdre son mode de ramification basitone initial et vieillir prématurément. Alors que pour se régénérer, le végétal a besoin de ses jeunes pousses.

Basitone shrubs can be thinned by removing some old wood at the base to allow in more light. This will encourage new growth from the base. Anything that prevents light from reaching the foot of the shrub, such as ivy, should be removed.

La basitonie d’un arbuste s’entretient. On peut pratiquer une taille-éclaircie en supprimant une vieille branche centrale à sa base pour redonner de la lumière au pied. On ramène ainsi de la jeunesse à la base. Il faut nettoyer également la base de l’arbuste, enlever le lierre et tout ce qui empêche la lumière de pénétrer jusqu’à la souche.

Regeneration
Spring is a good time to regenerate an abelia by cutting off all its branches at the base. You should then fork the ground around it, adding organic matter to improve the soil, and water it well. This will restore the soil-plant-organism dynamic around the cut-down plant. After a few months, a new, young abelia will have developed. We know the plant to be basitone, so it should be allowed to grow as it wishes. From time to time you can remove a branch from the base, to give light to the centre and encourage new basal growth.

Le recépage
Le printemps est la bonne saison pour recéper entièrement cet arbuste, c’est à dire tailler carrément toutes ses branches à la base. Il faudra ensuite béquiller le sol autour de la plante, apporter éventuellement un amendement organique pour redonner de la vie au sol et bien arroser. On relance ainsi toute la dynamique sol-plante-organismes autour du recépage. Au bout de quelques mois, on aura un jeune abelia. Comme on connaît son fonctionnement basitone, on le laissera s’épanouir librement. Ensuite, on pourra lui enlever une branche de temps en temps, toujours à la base, pour redonner de la lumière au centre et l’éduquer à la basitonie.

Note: If a shrub has been transplanted, wait 2 to 3 years before thinning it out or attempting regeneration.

Remarque : lorsqu’on transplante un arbuste, il faut attendre au moins 2 à 3 ans avant de pratiquer une taille d’éclaircie ou le recéper.

Santolinas in need of rejuvenation and abelia trimmed as a formal hedge
Santolines à rajeunir et abelias tailles en pseudo-topiare

Photinia
This is an acrotone shrub that sprouts easily. The objective of pruning a photinia in spring is to allow light to penetrate, encouraging it to produce young red shoots at the base. To reduce the height or the length of the branches of a photinia, ‘relay’ pruning can be used. This expression describes a pruning method whereby a smaller branch is encouraged to take over from a larger one which has been cut out. Equally, you may leave several relay-branches whose diameters together equal 1/3 of the diameter of the larger one. The ideal proportion would be 1/2.

Photinia
C’est un arbuste acrotone qui reperce facilement. Aujourd’hui, l’objectif de la taille du photinia, c’est qu’il se regarnisse à la base et qu’il produise des pousses rouges. On peut pratiquer une taille par éclaircie ou par transparence pour ramener de la lumière pour qu’il reperce. Pour diminuer la hauteur ou la longueur des branches du photinia, on pratique une taille sur relais. Il faut avoir une conicité des branches d’au moins 1/3, c’est à dire que la branche-relais doit avoir un diamètre d’au moins 1/3 par rapport à la branche qu’on va supprimer. Cela fonctionne également s’il y a plusieurs branches-relais dont les diamètres seront au total d’au moins 1/3. L’idéal est d’avoir une conicité de 1/2.

From time to time, to encourage a photinia to put on growth at the base, you can make a circular cut, removing a small band of bark at a point where side shoots are desired. This will revive vegetation below the cut, without losing the branch above it. This practice, known as annular decortication, consists of making two parallel cuts, 5 to 10 mm apart, on either a section of, or all the way round, the trunk. Then remove the ring of loosened bark and apply mastic to the cut surface to prevent the wood from drying out. New growth will appear below the cut, lightly angled upwards.

Parfois, pour relancer la végétation basse du photinia, on peut aussi pratiquer une décortication annulaire sur une branche dénudée pour relancer de la végétation en dessous tout en gardant le dessus ! La décortication annulaire consiste à enlever une petite bande d’écorce autour du tronc à l’endroit où on désire faire démarrer des branches latérales : il faut faire 2 incisions parallèles écartées de 5 à 10 mm sur une partie ou sur la totalité du pourtour du tronc, enlever l’anneau d’écorce obtenu et appliquer du mastic à greffer pour éviter que le bois ne se dessèche à cet endroit. Des branches démarreront en déca de l’intervention et auront déjà une légère inclinaison lorsqu’elles pousseront.

Photinia sending out shoots / Le photinia reperce facilement
Partial annular decortication on a photinia
Décortication annulaire partielle sur photinia

Escalonia
This shrub is both basitone (shoots come from the base), acrotone (shoots from the top) and mesotone (regenerates naturally from the middle of branches, even without being trimmed). So, it grows from all points, bottom, middle and top. The more we trim it, the more it sprouts. The best way to manage it is to wait till after flowering then cut out some old wood from the base.

Escalonia
C’est un arbuste à la fois basitone (pousse de la base), acrotone (pousse en haut) et mésotone (repart au milieu d’une branche, sans intervention de taille). Donc il pousse de partout : en bas, au milieu et en haut. Plus on va intervenir et plus il va réagir. Il vaut mieux le laisser fleurir et venir supprimer des branches à leur base d’insertion.

Santolinas
Santolina, a subshrub, is both basitone and acrotone. In Christine’s garden some old santolinas had not been cut back for a long time. However, they can easily be encouraged to regenerate because they have the capacity to re-grow on old wood. It’s best to prune hard in spring, cutting with secateurs close to the point of re-growth. Then, when the new growth has become established, light trimming with hand shears can be recommenced. From time to time, if new growth appears at the base, it is a good idea to cut santolinas right back with secateurs to keep them compact and ensure they do not get over-large. It’s fine to trim the plant several times during the year, but not in the winter.

Santolines
La santoline un sous-arbrisseau basitone et acrotone. Ici, les vieilles santolines n’ont pas été taillées depuis longtemps. Mais il est facile de les « reprendre » car elles sont capables de repercer sur du vieux bois. La taille printanière est très adaptée. Il faut tailler au sécateur au plus près de l’endroit où ça reperce. Ensuite lorsque la santoline aura repoussé, on pourra reprendre une taille-tonte à la cisaille. De temps en temps, on pourra revenir avec le sécateur si on voit qu’elle reperce un peu plus bas pour habituer la santoline à ne pas trop monter et être bien trapue. On peut tailler plusieurs fois par an, mais pas l’hiver.

Pruning an old santolina / Vieille santoline en cours de taille

Old lavenders
These are more difficult to regenerate. Lavender is acrotone and does not age well. Pruning should be done in two steps. At the end of flowering, cut back the faded flowers, then, in spring, prune more severely. If the lavender is young, cut back to the point of re-growth. If it is mature, take out some old wood at the base in order to bring in some light and sunshine which will encourage it to regenerate.

Vieilles lavandes
Elles sont plus difficiles à reprendre. La lavande est acrotone. Il est difficile de la garder longtemps. La taille doit s’effectuer en 2 temps. Dès la fin de la floraison, on peut faire une pré-taille pour enlever les fleurs fanées. Ensuite, au printemps, on fait une taille plus sévère. Si la lavande est jeune, on peut aller jusqu’à l’endroit où elle reperce. Si elle est vieille, il faut faire une taille-éclaircie à l’intérieur du pied pour que le soleil revienne à l’intérieur du pied et chauffe les branches pour permettre à un bourgeon de repercer.

Taxus baccata (Yew)
Yew is one of the few conifers well-adapted to trimming because it re-grows well. It’s possible to cut branches back right to the trunk.

Taxus baccata (If)
C’est un des rares conifères qui supporte bien la taille car il est capable de repercer. On peut éliminer les branches de l’arbre en revenant jusqu’au tronc.

Laurus nobilis (Bay)
This large shrub is both basitone and acrotone. To give it a more regular shape, you could use ‘relay’ pruning, leaving several smaller branches equal in width to 1/3 of the branch cut out, looking for a horizontal relay if you want to limit the upward growth.

Laurus nobilis (Laurier-sauce)
C’est un grand arbuste basitone et acrotone. Pour lui donner une forme plus régulière, on peut effectuer une taille-relais avec une conicité d’au moins 1/3, en cherchant plutôt un relais horizontal si l’on veut le contenir.

Note: Laurus is either male or female, with the male flowering before the female. In an ornamental garden, it is better to have a male because the female seeds itself prolifically.

Remarque : il existe des lauriers mâles et des lauriers femelles. Le mâle fleurit avant la femelle. Au jardin, il vaut mieux avoir un laurier mâle car la femelle donne des graines qui se ressèment abondamment.

Euonymus japonicus ‘Aureomarginatus’

This euonymus is acrotone. First remove any branches with completely green (non-variegated) leaves, otherwise they will take over from those with variegated foliage and the shrub will gradually lose its variegation. This is known as pruning to conserve a specific plant variety. To prevent the shrub from extending its branches too far outwards, some of the central wood should be cut back to allow in light. This job can be done over a two year period to avoid a hole at the plan’s centre and prevent vertical shoots from growing too rapidly.

Euonymus japonicus ‘Aureomarginatus’
(Fusain du Japon doré)

Ce fusain est acrotone. Il est important de supprimer d’abord les branches ou rameaux aux feuilles entièrement vertes, sinon ils vont prendre le dessus sur les branches au feuillage panaché et l’arbuste perdra peu à peu sa panachure. C’est une taille de conservation variétale. Pour éviter que le fusain n’étende ses branches vers l’extérieur, il faut le recentrer en taillant des branches centrales pour ramener de la lumière au coeur de l’arbuste. On peut organiser cette taille sur 2 années pour éviter qu’il n’y ait trop de vide au centre de l’arbuste et que des rameaux verticaux ne poussent trop rapidement.

Euonymus japonicus ‘Aureomarginatus’

Hypericum
Hypericum can either be completely regenerated every two years or thinned at the base to let in light.

Hypericum (Millepertuis arbustif)
On peut le recéper tous les deux ans ou pratiquer une taille-éclaircie sur souche.

Acca sellowiana (Feijoa)
Cut back any competing foliage from the plants which surround it. This is known as co-habitation pruning, and allows light to get in. Take out dead or weak branches at the base, which will encourage vertical young shoots to appear, thus reinvigorating the entire shrub.

Acca sellowiana (Feijoa)
La taille a surtout consisté à dégager le feijoa des arbustes voisins : c’est une taille dite de cohabitation et d’éclairage. On a supprimé ses branches mortes et/ou faibles à leur base, pour lui apporter un maximum de lumière et relancer de la verticalité jeune, de façon à redynamiser l’arbuste en entier.

Phyllirea angustifolia
This plant is acrotone. It should be pruned in stages to reduce its overall size, and any competing branches from adjoining shrubs should be removed.

Phyllirea angustifolia (Filaire)
C’est un acrotone. On pratique la taille sur relais pour réduire ses dimensions et pratiquer une taille de cohabitation.

Olea europea (Olive tree)
Christine would like the distant road, currently visible from the windows of the first floor, to be hidden from view. Rather than planting an additional shrub, Valérie suggested densifying the foliage of an existing olive tree by making a decortication cut right around the circumference of its trunk, in order to encourage new growth at this point. After making the cut, protective mastic should be applied.

Olea europea (Olivier)
Christine souhaite cacher la vue de la route au loin, depuis la fenêtre de l’étage. Plutôt que de planter un arbuste supplémentaire, Valérie propose de densifier le feuillage de l’olivier en place, en pratiquant une décortication annulaire sur toute la circonférence de son tronc pour faire repartir la végétation au niveau de l’intervention. Il faudra ensuite appliquer du mastic à greffer.

Pruning evergreens in summer
We had learned that pruning in spring stimulates a shrub and densifies it at the point of the cut. On the other hand, if an evergreen is pruned from late June onwards, there will be less re-growth, i.e. less of a response from the plant. For example, it is better to remove the young growths which occur at the base of an olive tree in summer, rather than spring, to prevent them from reappearing.

Taille sur persistants en été
On a vu que la taille de printemps stimule l’arbuste et le densifie à partir de l’endroit où on taille. Par contre, à partir de la Saint-Jean, le 21 juin, on peut intervenir sur un persistant et faire une taille plus indifférente, c’est à dire une taille qui provoquera moins de repousse, c’est à dire moins de réponse. Par exemple, il vaut mieux enlever les repousses à la base de l’olivier, en été, plutôt qu’au printemps, pour éviter qu’elles ne réapparaissent.

Pruning deciduous shrubs
Valérie also gave us pruning advice for a few frequently grown deciduous shrubs. For these, pruning should take place in winter.

Taille des arbustes caducs
Valérie a également donné des conseils de taille pour quelques arbustes caducs rencontrés dans le jardin. Cette taille sur les arbustes caducs s’effectue en hiver.

Kolkwitzia amabilis
This is a mesotone shrub with a beautiful blossoming in spring. It needs space for its flower-filled branches to cascade downwards. Never cut the ends of the branches, instead, remove some of the oldest mesotone branches from the centre of the shrub in winter.

Kolkwitzia amabilis
C’est un arbuste mésotone à la belle floraison printanière. Il lui faut de la place pour que ses branches remplies de fleurs puissent retomber. Il ne faut pas tailler l’extrémité des branches ou alors sur relais mésotone. On peut supprimer les plus vieilles branches mésotones du centre de l’arbuste en hiver.

Forsythia
Forsythia is mainly basitone or mesotone. If it is old and has been badly pruned over time, it can be completely regenerated in winter. There will be no flowers in the spring following the cut back, but the shrub will be entirely renewed. In the following years, in winter, some wood can be removed to bring light to the base.

Forsythia
Le forsythia est surtout basitone ou mésotone. S’il est trop vieux et s’il a été mal taillé pendant des années, on peut le recéper entièrement en hiver. Il perdra sa floraison de printemps mais cette taille permettra de le rajeunir entièrement. Les années suivantes, on pourra pratiquer de temps en temps, en hiver, une taille d’éclaircie sur souche.

Spiraea x arguta
This shrub is basitone and should never be pruned at the ends of its branches or it will not flower in spring. The oldest wood at the centre of the plant should be removed in winter.

Spiraea x arguta
Elle est basitone. Il ne faut jamais la tailler le haut de ses branches sinon on enlève la floraison de printemps. On supprimera les plus vieilles branches du centre de l’arbuste en hiver.

The base of a forsythia / Le pied du forsythia
Spiraea x arguta

Chaenomeles japonica
A very basitone shrub, flowering in spring on the previous year’s growth, but only where the branches are horizontal. The more it is pruned, the fewer the flowers. If there is a lot of young basitone growth, some branches can be removed to enhance the appearance at flowering time.

Chaenomeles japonica (Cognassier du Japon)
Il est très basitone. Sa floraison printanière intervient sur le bois de l’année précédente, mais seulement si la branche est horizontale. Plus on le taille, moins on a de floraison. On peut enlever quelques jeunes branches basitones s’il y en a beaucoup, pour mettre en valeur sa floraison.

Some practical advice, especially for pruning larger branches
When branches are removed, a large area may be exposed where sap will escape and attract many types of parasite, thus weakening the plant. This can be avoided by the immediate application of a protective coating to the cut surface, using a paintbrush. The coating should be a mixture of:

Conseils pratiques surtout pour les plus grosses coupes
Lorsqu’on coupe des branches, on ouvre une grande surface avec des écoulements de sève qui attirent de nombreux parasites. On va ainsi fragiliser et affaiblir le végétal. Il est facile d’aider et de protéger immédiatement les plaies de taille avec un badigeon, appliqué au pinceau, composé :

  • white clay or kaolinite that stops the stem’s cambium from drying out and allowing it to gradually cover the wound. (Kaolinite is also used as a spray against olive fly.)
  • lithothamne, a seaweed powder rich in calcium
  • a little copper, which protects against germination of fungi
  • water and a little olive oil to create an emulsion
  • d’argile blanche ou kaolinite qui permet au cambium de la tige de ne pas se dessécher et de recouvrir peu à peu la plaie (utilisé aussi en pulvérisation contre la mouche de l’olive)
  • de lithothamne, poudre d’algue qui contient du calcium
  • d’un peu de cuivre qui est un antigerminatif contre les champignons
  • d’eau et d’un peu d’huile d’olive de façon à obtenir une émulsion

The protective mastics sold in garden centres are not recommended as attacks by parasites may not be visible.

Il est déconseillé d’utiliser la résine cicatrisante vendue en jardinerie qui cache les attaques parasitaires.

Protective coating applied to the cut / Protection de la décortication avec badigeon

Advice for pruning trees
Don’t cut tree branches of a diameter greater than 4 cm. Above this, the tree will suffer a significant trauma and will be weakened, with a reduction in the strength of the wood. There may also be dieback of the main limbs, especially since there are few nutritive resources in the soil in Mediterranean regions. The tree will have trouble subdividing properly.

Conseil pour les arbres
On ne doit pas tailler des branches d’un arbre d’un diamètre supérieur à 4 cm. Au-delà, c’est un traumatisme important. On fragilise l’arbre et on augmente les problèmes au niveau de la solidité du bois. On peut aussi provoquer des dépérissements sur les branches charpentières surtout dans les cas où les ressources nutritives sont peu nombreuses dans nos régions méditerranéennes. L’arbre aura du mal à compartimenter correctement.

Bibliographie :
Les fondamentaux de la taille raisonnée des arbustes. Prieur Pascal. Ulmer. 2017
La pratique de la taille raisonnée des arbustes. Prieur Pascal. Ulmer. 2017

Texte : Annie Nivière
Photos : Hubert Nivière
Translation into English: Christine Daniels

Propagation from Cuttings – Notes from a workshop at Pépinière Filippi
Multiplication par boutures – un atelier chez Olivier Filippi

Click on the images to enlarge them / Cliquez sur les images pour les agrandir

The principles of growing plants from cuttings

In the right conditions, a cutting will do everything it can to produce roots. It will emit auxins, or plant growth hormones, that will stimulate the production of roots.


This ability of plants to develop roots is called rhizogenesis. It resides mainly in the leaf nodes on the stem and is more pronounced in some plants than others.

Try first with an oleander cutting which develops roots easily. A cutting placed in a jar of water will produce roots in 3 weeks. Much more difficult is Arbutus unedo where rhizogenesis is poor.

Principe du bouturage

Lorsqu’on coupe le rameau d’une plante, celui-ci va tout faire pour produire des racines : placé dans de bonnes conditions, il va émettre des auxines (hormones) qui vont stimuler la production de racines.

Cette aptitude de la plante à émettre des racines s’appelle la rhizogénèse. Elle est plus ou moins forte selon la plante et réside surtout au niveau des nœuds.

Elle est très forte, par exemple, pour le laurier-rose dont un rameau placé dans une bouteille d’eau émet des racines au bout de 3 semaines. Le laurier-rose est la plante de base pour essayer le bouturage. Par contre, la rhizogénèse est faible pour l’arbousier qui sera donc difficile à bouturer.

When to take cuttings?

Choosing the best time of year to take cuttings is very important and will influence the level of success. The growing seasons, spring and autumn, are ideal as this is when sap is rising. Weather conditions are also important as growth is stronger after rain.

For example:

  • Oleander cuttings strike easily in June and July.
  • Evergreens are best propagated in autumn, after rain.

The lunar calendar is not an important factor in choosing the best time for propagation. Olivier advised us to try different plants at different times of the year and record the results. In this way we could create a calendar of the best times for propagating cuttings of different plants.

Quand bouturer ?

La période de bouturage est très importante et conditionne le taux de réussite de cette opération. Il faut bouturer en sève active. Les périodes de pousse, au printemps et en automne, sont idéales. La maturité du bois dépend aussi des conditions de temps et est conditionnée par la pluie.
Exemples :

  • Le bouturage du laurier-rose est facile en juin-juillet.
  • Les boutures de persistants se font en automne, après les pluies.

Le calendrier lunaire n’est pas un facteur primordial pour choisir la période de multiplication. Olivier nous conseille de faire beaucoup d’essais, à diverses périodes de l’année et de noter les résultats. On pourra ainsi se constituer un calendrier des meilleures périodes de bouturage par plante.

How to take a cutting

In Olivier’s nursery the seedlings are small because, as he needs thousands, they take up less space. But it’s also important to take into account that the bigger the cutting, the more difficulty it will have in surviving until its roots have developed.

Comment choisir une bouture ?

A la pépinière, les boutures sont plutôt petites. Comme il y en a des milliers, elles occupent ainsi moins de place. Il faut noter également que plus la bouture est grande, plus elle aura de la difficulté à survivre pendant sa période d’enracinement.

Trays of tiny plants
Les plaques alveolées remplies de jeunes boutures

The amateur gardener should cut a stem 10-15 cm long, with at least three leaf nodes, usually from a terminal shoot. Depending on the plant, the cutting can be of a ripe or semi-ripe stem, but should not be from hardwood.

Le jardinier amateur choisira un rameau de 10 à 15 cm de long, comportant au moins 3 nœuds. On utilise le plus souvent la pousse terminale du rameau. Suivant les plantes, le bois sera aoûté ou semi-aoûté Il ne faut jamais utiliser de bois dur. Pour certaines plantes, on peut aussi utiliser un rameau herbacé.

Examples:

  • For cistus, choose a semi-ripe cutting.
  • For Buddleja officinalis, shoots which appear after flowering make good cuttings.
  • For some salvias a herbaceous terminal shoot will work well.
  • To take a euphorbia cutting, select a terminal shoot, then leave it to soak for 30 minutes in warm water to allow the latex to flow out prior to putting it into a growing medium.

Exemples:

  • Pour le ciste, il faut utiliser un rameau semi-aoûté.
  • Pour le Buddleja officinalis, les pousses après la floraison sont bonnes à bouturer.
  • Pour certaines sauges : pousse terminale herbacée.
    Pour faire une bouture d’euphorbe : il faut choisir une pousse terminale, la laisser tremper pendant ½ h dans de l’eau tiède pour éliminer le latex qui s’écoule, avant de procéder au bouturage.

How to prepare and plant cuttings

Technique du bouturage

  • Using clean, sharp secateurs, cut just below a leaf node. It’s OK to keep a heel on the cut.
     
  • Prepare the cutting by removing all the leaves apart from two or three at the top. This prevents excessive loss of water from the shoot as it has no roots to hydrate it. If leaves are large they can be cut in half.
  • On sectionne la bouture sous un nœud -coupé en biseau- avec un sécateur propre et bien affûté. On peut aussi garder un talon.
  • On prépare la bouture en supprimant toutes les feuilles du rameau à l’exception de deux ou trois feuilles au sommet pour éviter une trop grande perte d’eau du rameau qui n’a plus de racines pour s’hydrater. Les grandes feuilles pourront être coupées à moitié.
Preparation of a rosemary cutting
Préparation d’un rameau de romarin
A cistus cutting ready for potting
Rameau de ciste prêt à être bouturé

  • While they are being formed, the young roots need oxygen so it is important to keep the growing medium well aerated. At the Filippi nursery, cuttings are placed in small soil blocks in blister trays. The space between the growing medium and the cell wall of the tray allows for oxygenation of the roots.
  • At home one should fill a container with a mixture consisting of peat, vermiculite and perlite to ensure it is well-drained and aerated. It’s also possible to buy commercial potting compost. Or you could use a 50/50 mixture of home-made compost and sand.
  • Insert the cutting into the growing medium; ensuring that at least one node is covered. If using a larger pot, place the cuttings around the circumference, 1-2 cm from the edge.
  • Les racines ont besoin d’oxygène dans leur phase de formation. Il est important que le substrat soit bien aéré. A la pépinière, les boutures sont piquées dans des mini-mottes qui sont déposées dans des plaques alvéolées. L’espace entre la mini-motte et les parois de l’alvéole est favorable à l’oxygénation des racines.
  • Le jardinier remplira le contenant d’un mélange drainé et aéré, composé de tourbe blonde, vermiculite, perlite. On peut acheter un mélange pour bouture du commerce. On peut aussi faire un mélange compost maison et sable 50/50. On peut aussi utiliser du sable humide.
  • On pique les boutures dans le substrat en plaçant au moins un nœud en terre. Si on utilise un container, on dispose les boutures sur le pourtour, à 1 ou 2 cm des bords.
  • Water by capillary action by leaving the container to soak in a tray of water.
  • Then place the container in a plastic bag, or under a cloche or inverted bottle, in a bright, warm and humid environment. The humidity of the air surrounding the cutting is important and should be close to 100% during the rooting phase as drying out is a common cause of failure. However, with this level of humidity there is a risk of fungal attack.
  • On arrose par capillarité en trempant le container dans un bac d’eau.
  • On met ensuite les boutures « à l’étouffée » en plaçant le container sous un sac plastique, sous une cloche ou sous une bouteille renversée, dans un environnement lumineux, chaud et humide. L’hygrométrie de l’air est très importante pour la bouture. Elle doit être proche de 100 % pendant la phase d’enracinement. Le dessèchement est un facteur d’échec. Mais il y a un danger cryptogamique lorsque le taux d’humidité est trop élevé.
Place the container under a plastic bag
Installation maison pour mettre les boutures à l’étouffée
Home-made greenhouse
Mini-serre

To avoid fungal attack, cuttings should be monitored daily and aerated. For Mediterranean plants the leaves must be completely dried once each day. At home, if a fungal attack occurs, use a hair dryer on a cool setting to break the spread of the fungus and dry the leaf surface. Do not use fungicides as these can kill the mycorrhizal roots which are very important for Mediterranean plants. Alongside the plant’s root system, mycorrhizae promote the absorption of water and nutrients, thus improving growth and ensuring the development of a good root system. In general, it’s best to avoid all chemicals.

Il faut donc surveiller quotidiennement les boutures et les aérer pour éviter les attaques des champignons. Pour les plantes méditerranéennes, il faudrait que les poils soient complètement secs après aération. En cas d’attaque cryptogamique, on peut utiliser un séchoir à cheveux pour « casser » la propagation du champignon et pour sécher la surface des feuilles (il ne faut pas le régler trop chaud). Il ne faut pas utiliser de fongicides qui tuent les mycorhizes des racines, très importantes pour les plantes méditerranéennes. En s’associant au système racinaire des plantes, les mycorhizes favorisent l’absorption de l’eau et des éléments nutritifs, ce qui améliore la croissance et assure le bon développement des racines et des plantes. D’une manière générale, il faut éviter les intrants chimiques qui détruisent les mycorhizes.

The temperature of the growing medium should be higher than that of the surrounding air so it can be helpful to place the pots on a heated tray.

La température du sol doit être plus élevée que celle de l’air. Il est recommandé de placer un cordon chauffant sous les pots.

Are commercially produced rooting hormones necessary?

Auxins are commercially produced and sold as rooting hormones. They promote and accelerate the rooting process so can be useful for those species which are difficult to propagate. A plant such as arbutus is much more likely to be successful if rooting hormones are used but for most plants they are unnecessary.

Faut-il utiliser une hormone de bouturage ?

L’auxine est fabriquée industriellement sous le nom d’hormone de bouturage. Elle favorise et accélère le processus d’enracinement. Elle est très utile pour bouturer des espèces qui ont des difficultés à s’enraciner. Il faut donc cibler les végétaux qui en ont besoin, comme par exemple l’arbousier, dont le taux de réussite du bouturage est 3 à 4 fois supérieur en utilisant une hormone de bouturage. Par contre, cette hormone est inutile pour la majorité des plantes.

In years gone by two products naturally rich in rooting hormone were used by growers, willow water and bramble powder. Both willow and brambles produce high levels of auxin so take root very easily. At home you can use material from these two plants to prepare a liquid which will promote rooting.

Autrefois, deux produits naturels, riches en hormone de bouturage, étaient utilisés par les horticulteurs : l’eau de saule et la poudre de ronce. Ces produits utilisent la faculté de ces 2 plantes à produire abondamment de l’auxine et à s’enraciner très facilement. Pour favoriser l’enracinement de ses boutures, le jardinier amateur pourra confectionner artisanalement un liquide riche en auxine à partir du saule ou de la ronce.

Willow solution: Leave willow twigs in bucket of water for 4-5 weeks until roots have appeared. Large quantities of auxin will have been released into the water during this process. Soak your cuttings for 24 hours in this auxin-rich solution before placing them in a growing medium.

L’eau de saule : Elle est obtenue en faisant raciner des branches de saule dans un seau d’eau pendant 4 à 5 semaines. Les branches libéreront une grande quantité d’auxine dans l’eau. On mettra ensuite les boutures à tremper pendant 24 h dans cette solution très riche en auxine avant de les mettre en place.

Bramble solution: Bramble puts out roots wherever it touches the ground. Take some of these young white roots, cut them into small pieces and soak in water for 24 hours. The auxin-rich solution produced can be used as above, to soak cuttings before planting.

L’eau de ronce : La ronce émet des racines dès qu’elle touche le sol. Ces jeunes racines blanches vont libérer de l’auxine si on les hache avant de les mettre à tremper dans de l’eau, pendant 24 h. Il suffira ensuite de laisser tremper les boutures dans cette eau pendant 24 h.

Potting-on

Rooted cuttings should re-potted into a larger container. Any roots protruding from the soil can be cut off and the green parts cut down a little. The new pot should be protected in a greenhouse or indoors whilst the roots develop.

Rempotage des boutures

La bouture racinée sera rempotée dans un godet plus grand. Il faut alors couper les racines qui dépassent de la motte et retailler un peu la plante. Ce godet sera placé dans la serre de multiplication ou dans les mêmes conditions que la bouture, pour un premier durcissage.

A young plant ready for potting-on
Jeune bouture prête pour le premier rempotage
Trim the roots of this young Coronilla glauca before potting on
Bouture de Coronilla glauca – il faut couper les racines

The young plant can then be potted-on a second time and hardened off in a cold frame or outdoors.

La plante sera ensuite rempotée dans un container pour un 2ème durcissage en tunnel froid ou à l’extérieur.

The shape of the plant pot

Plants raised in classic, round plant pots will have roots that have twisted around in a circular fashion. Once planted, it is difficult for these roots to reach downwards into the ground to draw up water. This can lead the plant failing because its root system does not develop sufficiently for it to become autonomous and it dies as soon as regular watering ceases.

Importance de la forme du container

Les plantes élevées en container rond classique ont les racines qui tournent et qui forment un chignon. A la plantation, très peu de racines parviennent à plonger dans le sol pour puiser l’eau nécessaire à la plante. Cela conduit à un échec de culture car la plante ne peut pas développer un système racinaire suffisant pour pouvoir être autonome et elle meurt dès que l’on cesse de l’arroser.

Long pots have vertical grooves that guide the roots downwards rather than allowing them to turn in circular fashion. When planted, these roots will continue to grow downwards and the plant will be better able to withstand drought.

Les pots anti-chignon sont garnis de fortes rainures verticales qui guident les racines vers le bas en les empêchant de tourner, ce qui donne un beau racinage. A la plantation, les racines vont plonger rapidement en profondeur pour mieux résister à la sécheresse.

We also spotted strings of bacterial nodules on the roots of a Coronilla glauca.

On remarque même les chapelets de nodules bactériens sur les racines des coronilles

Good root development on plants grown in long pots
Beau racinage des plantes élevées en pot anti-chignon

Close-up of the bacterial nodules on the roots of Coronilla glauca
Coronilla glauca gros plan sur les racines et les nodules bactériens

Growing cuttings in open ground

Cuttings can be started off in open ground until April, but later than that it’s too hot.

  • Choose a location in dappled shade and prepare the ground by mixing sand and soil together to provide a soft, supple soil for the young plant.
  • The cutting can be longer than for those raised under polythene and more leaves can be retained.

Bouturage en pleine terre

On peut bouturer en pleine terre jusqu’en avril (après il fait trop chaud).

  • Choisir un emplacement avec une ombre tamisée, préparer la terre en mélangeant du sable, de façon à obtenir un sol souple.
  • Le rameau à bouturer doit être plus long que pour une bouture faite à l’étouffée, et on gardera peu de feuilles.
Cutting of Atriplex canescens ready to start off outside
Rameau d’Atriplex canescens pour bouture en pleine terre

Examples of plants to propagate outside:

  • in Feb./March: Artemisia arborescens,
    Rhodanthemum hosmariense, Atriplex sp.
  • from mid-October: lavender varieties
  • in summer: tomatoes

To get a new tomato plant (for example, cœur de bœuf, noire de Crimée, rose de Berne) allow a sucker to grow then cut it off and bury 30 cm of the stem in a damp furrow leaving just a few leaves in the open air. A beautiful new plant will be created in no time.

Exemples – on peut bouturer en pleine terre :

  • en février-mars : Artemisia arborescens, Rhodanthemum hosmariense, Atriplex sp.
  • vers le 15 octobre : la lavande
  • en été : la tomate

Pour obtenir un nouveau pied de bonnes tomates (cœur de bœuf, noire de Crimée, rose de Berne), couper un gourmand qu’on a laissé grandir, enterrer 30 cm de tige dans un sillon humide en laissant juste émerger quelques feuilles. On obtient rapidement un beau pied de tomate.

Protecting cuttings when travelling

To keep cuttings in good condition when travelling place them in a sealed plastic bag with a very small amount of water.

Conservation des boutures

Pour conserver des boutures pendant un voyage, il faut les placer dans un sac plastique bien fermé, avec très peu d’eau.

Texte de Annie Nivière
Photographies de Hubert Nivière
Traduction en anglais de Christine Daniels